Un peu de moi…

hygiène naturelle à temps partiel

C’est moi!

Si vous voulez connaître un peu de mon histoire, vous êtes au bon endroit!

un peu de mon histoire

Je m’appelle Natacha et je suis l’heureuse maman de Haize, qui est née en avril 2016.

J’ai besoin d’avoir une vie simple et saine depuis longtemps, mais c’est encore plus le cas depuis que je suis maman.
Une alimentation naturelle et physiologique au maximum, des balades au grand air en portant ma fille en écharpe sur le dos, pas ou peu de couches, et surtout de la joie et du bonheur tous les jours…

Rire de tout et pleurer quand on en a besoin. Crier quand on a mal, en prévenant les autres avant, bien-sûr! Se dire qu’on s’aime et se prendre dans les bras chaque fois qu’on en a envie…

Voilà ma conception et ma philosophie de vie. Simple et naturelle!

L’hygiène naturelle infantile (HNI), une grande aventure

J’ai commencé à pratiquer l’HNI avec ma fille à partir de ses 2 mois. Je lui ai d’abord mis des couches lavables et ai essayé de comprendre ses signaux et ses rythmes. Puis, plus le temps passait, le portage aidant, j’ai commencé à la laisser totalement sans couches. Je lui ai remis des couches de temps à autre car je sentais que nous en avions besoin. Les poussées dentaires et les épisodes de maladie ORL associés ne lui permettaient plus de me signaler ses besoins. Elle a traversé plusieurs grèves du pot. Je devais totalement me concentrer sur sa guérison. L’élimination se faisant dans la couche, je la changeais dès que possible.

Ma fille n’est pas totalement continente à ce jour (elle a 22 mois). Lorsque ses dents la laissent tranquille, elle peut passer toute une journée en utilisant qu’une seule couche et en allant éliminer ailleurs le reste du temps. Elle peut passer toute une nuit et sa sieste sans faire pipi, et faire à son réveil. La totalité de ses dents de lait ayant presque percé, j’espère qu’elle aura un peu de répit maintenant, et que nous pourrons achever cette belle expérience, ou du moins la continuer avec moins de tumultes.

Mon apparition dans Grandir Autrement

Ma fille et moi sommes en photo en tête de l’article “Materner quand on n’allaite pas”, page 10 du numéro 65 de “Grandir Autrement”.

J’y explique le traumatisme que j’ai subi à sa naissance en ne pouvant poursuivre l’allaitement plus de 2 semaines (et des poussières). J’ai malheureusement contracté une endométrite du post-partum, et face à la douleur et l’intense médication, j’ai du m’incliner…

Concernant les photos que je mettrai en ligne, vous ne verrez jamais le visage de mon bébé. Son père et moi n’y tenons tout simplement pas! Nous préférons lui laisser le choix de faire apparaître son visage ou non sur Internet, quand elle pourra le décider d’elle-même. C’est une décision consciente qu’il nous paraissait nécessaire d’appliquer. Nous avons la responsabilité de cet enfant mais nous ne pouvons tout faire à sa place. Elle ne nous appartient pas, donc l’impliquer dans ce genre de projet non plus. Nous voulons éviter les situations qui laissent des traces irréversibles comme celles-ci, lorsque c’est possible. Nous pensons qu’elle pourrait ne pas être d’accord…

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •