Un peu de mes nouvelles…

un peu de mes nouvelles

Je vous donne un peu de mes nouvelles, après un peu de temps sans presque rien écrire, ici !

Toute occupée que je suis à la mise en route de mon nouveau blog, que vous pouvez apercevoir en cliquant ici, je prends le temps de faire un petit point d’où nous en sommes.

Concernant l’HNI

Ma fille est continente, ça y est ! Il y a encore des ratés, environ une fois par jour. Cependant, elle demande à ne plus du tout mettre de couches, même la nuit.

Elle fait ses besoins assise sur les toilettes ou sur le pot. Quand elle était bébé, je la portais toujours en position allongée. Puis, une fois la marche acquise, elle faisait debout.

Elle continue de faire faire pipi et caca à ses poupées et peluches sur le pot ou les toilettes. Elle s’en occupe beaucoup. Nous y voyons aussi là le signe qu’elle se prépare à accueillir son petit frère.

Plein de bouleversements

Il y a beaucoup de changements dans nos vies, en ce moment.

Le sommeil

Son cousin lui a donné son lit « de grand », un lit de 70*140 cm, qu’elle tente d’apprivoiser depuis quelques semaines. Elle a dormi 3 fois dedans en 3 jours. Deux nuits partielles, ce qu’elle faisait souvent même dans son petit lit à barreaux, et une nuit complète. Elle s’endort dedans avec son père – un peu à l’étroit avec son mètre 92 – qui s’éclipse une fois qu’elle s’est endormie.

Nous continuons de lui mettre des couches le soir. Elle fait pipi juste avant d’aller se coucher. Si elle se réveille, je la change, comme d’habitude. Sinon, pour le moment, elle reste avec sa couche. Parfois, elle est sèche le matin, parfois pas. de toute manière, elle fait un gros pipi après avoir bu son biberon de petit-déjeuner. Rien n’a vraiment changé de ce côté-là.

Goûter d’anniversaire sportif

A l’occasion de son 2e anniversaire, j’avais organisé une chasse au trésor alternative et coopérative avec ses cousins, qui ont entre 3 et 7 ans.

J’ai organisé un jeu de piste, auquel ils ont participé en formant deux équipes. Comme il y avait 2 adolescentes en plus, l’une d’elles s’est retrouvée dans chaque équipe.

Ses débuts sans moi

Elle entre bientôt dans un jardin d’enfants Montessori. Elle ira le matin, pour le moment. Plus, si elle le demande. On arrêtera si ça ne lui convient pas. J’accouche dans 3 mois et je la sens bien accrochée à moi, par moment.

Ce moment sans elle me permettra de me reposer et de prendre du temps pour moi avant l’arrivée du bébé. Comme elle est très demandeuse de « faire seule », la pédagogie Montessori nous paraissait toute indiquée.

Elle n’a jamais été en crèche ou chez une assistante maternelle, l’étant moi-même. J’ai préféré la garder avec moi, et je ne regrette pas ce choix. Je lui ai beaucoup donné pendant ces deux ans. Les fois où elle a été gardée, chez une de mes sœurs ou chez ma mère, j’ai toujours été très heureuse de la retrouver. J’ai besoin de renouveler l’expérience, et je sens le besoin qu’elle vive quelque-chose sans moi. Un moment à elle, avec d’autres enfants, dans un environnement extérieur à la maison.

Nous agrandissons la famille

Et évidemment, le changement majeur sera la naissance de mon 2e bébé, et son arrivée dans notre foyer. Je publierai prochainement un article sur le thème « préparer son jeune enfant à l’arrivée d’un autre bébé, avec bienveillance », en tant qu’invitée sur le blog de mon amie Fanny, Naissance Enfance Nature. Affaire à suivre, donc.

Quant à moi, j’attends avec impatience la naissance de mon bébé. C’est un petit garçon, pour celles et ceux qui ne le savent pas encore ! Il me reste encore un peu d’attente, la date prévue d’accouchement est le 12 juillet. Patience…

En espérant avoir assouvi votre curiosité.

Vous pouvez commenter librement en bas d’articles, et, bien-sûr, partager et liker à souhaits.

N’oubliez pas de cliquer sur “abonnez-vous” pour ne rater aucun article! A bientôt!

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


4 commentaires sur “4”

  1. bonjour natacha

    je suis en plein “débat” sur le net avec une maman (pro allaitement, portage, cododo) mais qui n’a pas fait l’hni…

    pour elle parler d’un enfant en utilisant les termes propre et sale (quand sera -t-il propre?) sont tout à fait inappropriés car elle estime que même si elle a mis des couches a sa fille (elle ne connaissait pas l’hni) , sa fille n’a jamais été sale pour elle

    et je trouve qu’elle a tout à fait raison. de nature aucun bébé n’est propre ou sale c’est l’idée qu’elle a voulu me faire passer et je suis entièrement d’accord avec elle sur ce point.

    là où le bat blesse c’est que dès lors elle préfère utiliser le terme “acquisition de la propreté”..

    tout comme plus haut dans ton article tu dis que ta fille est enfin continente…

    au fond on joue sur les mots mais je pense que le mot de continence et d’acquisition de la continence ne sont pas du tout appropriés non plus…

    car ils véhiculent le sous entendu qu’un bébé naît incontinent (ce qui est faux comme tu l’as si bien mentionné dans ton article sur la phobie des toilettes 😉 )

    (oups je dis “tu” désolée, c’est mon franc parler)….

    ces histoires de termes paraissent sans grande importance à première vue mais ces titres (propreté/saleté) (incontinence/acquisition de la continence) véhiculent des idées (et surtout d’énormes préjugées) dans l’esprit collectif en ce qui concerne les bébés et leur élimination!

    je me dis ok pour ne plus parler de saleté/propreté

    mais ces trucs d’acquisition ce n’est pas approprié non plus…

    j’espère que bientôt nous pourrons en discuter ensemble pour essayer de trouver des termes plus justes à employer dans l’espoir de faire évoluer les choses! de donner au “public” une vision plus juste… et ce qu’on pratique l’hni ou non!

    bon en attendant… j’arrête de commenter le reste de ton site pour le moment car je te laisse digérer tout ce que je t’ai déjà écrit…

    (je finis par me dire qu’écrire tant sans laisser à la personne le temps de répondre c’est un peu malpoli… c’est comme si je monopolisais la conversation) et dieu sait que ton/tes retours sur mes commentaires et mes mails m’intéressent énormément…

    tant par mail que dans mes commentaires, tout me donne sur tes sites l’envie de “taper la causette” avec toi et quand je dis tout c’est tout!

    j’ai l’impression que j’aurais pu moi même écrire les articles que tu as ecris (pour sûr les 3/4!) .. c’est assez dingue…

    bref, je te laisse digérer… hum 🙂

    a+ 😉

    1. Bonjour Laurie,
      sans problème on se tutoie 😉 je laisse très souvent aux autres le soin de le faire en premier, car c’est dans mon éducation, difficile de tutoyer parfois 🙂
      Et grand merci pour ton commentaire car :
      1) il est très constructif
      2) il met le doigt sur quelque chose qui reste vaguement dans mon esprit, là derrière, mais sur lequel je ne prends pas le temps de m’attarder pour y réfléchir sérieusement
      et je rajouterai qu’aucun de tes commentaires ne me dérange. Le contenu m’intéresse toujours, en plus cela fait hyper plaisir de voir que quelqu’un s’intéresse vraiment à ce que j’écris. Je tente de répondre au fur et à mesure mais, j’avoue, je me laisse parfois submerger (au niveau des mails surtout), j’ai tant à faire! Et je suis si longue pour écrire un mail. En fait, non, j’écris plutôt rapidement, mais je suis comme toi je crois, je ne m’arrêterai jamais!!! Je peux facilement t’écrire pendant 1h en ayant l’impression de n’avoir répondu qu’à moitié à ce que tu m’as écris… :/
      Donc, non, ce n’est pas impoli, mais je comprends ce que tu ressens. Moi je me dis la même chose en répondant pas. Et parfois je culpabilise de prendre trop de temps pour répondre, même si tu me dis de prendre mon temps. C’est qu’on en a des esprits torturés 🙂
      Pour en revenir au sujet, tu as tout-à-fait raison, un enfant ne naît pas incontinent, enfin c’est ce que je crois.
      Je n’ai pas encore trouvé le terme adéquat pour dire alors qu’à un moment donné, il va seul aux toilettes. Il a compris qu’on éliminait là et ses capacités physiques sont suffisantes pour qu’il puisse se déplacer seul jusqu’à l’endroit adéquat. Bon, ça fait un peu long de le dire comme ça… je vais méditer là-dessus car ma fille a besoin de moi, il est temps de retourner à mes occupations de maman 🙂
      A très vite,
      Natacha

  2. Bonjour Natacha,

    Et oui moi aussi mon éducation m’a habituée aux “vous” mais je me suis dis que vu qu’on s’écrivait avec tant d’aisance si je puis dire… et vu ton franc parler à toi aussi à la lecture de tes articles et de tes mails… ce serait plus sympa de dire “tu” même si au fond de moi j’avais encore une petite crainte d’être trop intrusive! trop tout 😉 …

    et même si ça fait un peu bizarre de dire tu à qqn que je n’ai jamais vu c’est tout de même plus agréable (et ça me fait de toute façon tout aussi bizarre de dire vous à quelqu’un que je n’ai jamais vu non plus et d’avoir avec de telles conversations)

    et comme je sens (et espère) que nos échanges ne vont pas s’arrêter là, je dois te dire que je songe même à t’envoyer une photo de moi pour que tu puisses au moins voir mon visage et te faire simplement une idée. je ne suis pas que des mots après tout 🙂

    je me dis que cette question, j’ai voulu la soulever dès à présent… mais je n’ai pas plus le temps (ou l’envie?) d’y répondre pour l’instant non plus… ceci dit elle a toute sa place dans un coin de ma tête et peut-être qu’en rejoignant le rang des “questions oubliées” elle trouvera sa réponse toute seule au fil du temps sans que j’aie à y réfléchir vraiment… parfois la réponse vient toute seule comme une illumination…

    je voulais surtout soulever le débat, cela m’a beaucoup interpellé en fait…
    merci pour ton retour, de toute façon nous aurons maintes fois l’occasion d’en reparler si nous le désirons, de nourrir ensemble notre réflexion sur le sujet ou de se faire part à l’une et l’autre nos propres réflexions…

    mais pour l’heure, la vie, l’instant nous (r)appelle!

    je disais hier soi à mon compagnon que j’avais passé énormément de temps dans les livres et sur le net depuis la naissance d’Estelle… et que j’en avais fais le tour pour un certains temps je l’espère… je me suis gavée de connaissance

    j’ai aboutis à de merveilleux échanges avec toi
    mais ma petite qui a maintenant 7 mois me rappelle à la réalité.. elle fait des bonds en avant bien qu’elle soit toujours porté, elle participe de plus en plus à nos vies de manière active… ce n’est plus le bébé passif et observateur, surtout depuis que j’ai commencé la dme…

    bref… tout ça pour dire qu’il y a un temps pour chaque chose et que même si il nous arrivait de l’oublier, nos enfants eux ne manqueront pas de nous le rappeler 😀

    donc en ce qui me concerne je déconnecte un peu des bouquins et autres recherches..
    (pourquoi ai-je lu tout ça après ma grossesse et pas avant??!) 😉 j’avais bien lu enceinte mais j’étais loin de me douter de tout ce qui allait se passer après, des tonnes de questions que je me poserais et de l’envie urgente d’y répondre pour mieux comprendre et accompagner mon bébé.

    je fais une pause bouquin mais je ne manquerai pas de revenir commenter ci et là un de tes articles si le cœur m’en dit, car après avoir fait le plein de connaissances, après avoir fait “ta connaissance” et m’être dit (enfiiiiiin quelqu’un qui comprend) j’ai toujours envie d’échanger …. mais je ressens moins d’urgence. mon besoin premier d’être rassurée passé, il ne reste que le plaisir à parler et évoluer ensemble 🙂 tout en menant la vie de famille (d’ailleurs je ne vais pas trainer j’ai une salle de bain à mettre en ordre: ça c’est la vie………)

    bref, je me disais aussi (pour ma part) que j’aurais peut être plus facile d’imprimer les mails qui sont décousus de part et d’autres avant de répondre; je lirais sur papier où je pourrais tout regrouper sous mes yeux… ferait un plan de ce que je veux te répondre et n’aurais plus qu’à pianoter.. (ça devient des trucs et astuces d’étudiants mais je n’ai pas envie de stopper ces échanges à cause de la difficulté) mais plutôt de trouver pour ça aussi, des astuces pour s’y retrouver dans la communication et poursuivre les conversations qui nous intéresse…

    ce serait certainement chouette et plus facile de se rencontrer mais j’imagine que nous ne vivons pas à la porte d’à côté!

    et certes, vive les esprits torturés!
    je comprends tout à fait tout ce que tu dis là !!! mais vraiment prends ton temps sans culpabiliser!

    prends le justement, ça m’aidera à faire ce que j’ai à faire chez moi !!! (ce n’est pas sympa de dire ça, je ne devrais pas avoir besoin d’alibi 😉 )

    allez, ma salle de bain m’attend ! (faudra de toute façon qu’on se force à prendre notre temps pour s’écrire sinon le ménage et les enfants et les maris (même si je ne suis pas encore mariée) vont en pâtir 😉 et j’ai bien dis à mon chéri que j’allais me recentrer dans l’instant, dans la réalité ! 😉

    j’espère ne pas t’avoir fais perdre trop de précieux temps jusqu’à présent, au fond je sais que non, la vie de maman demande du temps mais ces échanges contribuent à l’équilibre aussi (ça n’a pas de prix de parler avec quelqu’un qui ne vous juge pas et qui mieux vit comme vous ou presque)… je sais que même si nos vies et nos choix de vie ne sont pas exactement les mêmes (et n’ont pas à l’être car chacun est unique) toi et moi “réfléchissons” la vie d’une manière fort similaire…

    on m’a souvent (et encore aujourd’hui) reproché de me poser des questions mais pourtant moi je me sens bien plus heureuse que si je laissais ramollir mon cerveau! il s’ennuierait le pauvre… mon truc c’est plutôt “stimulation” “repos” “stimulation” “repos” ainsi va la vie 😉 il ne faut ni trop de l’un ni trop de l’autre, savoir mélanger les deux aussi… savoir réfléchir et l’heure d’après manger une bonne glace en ne pensant qu’à son goût et à son parfum 🙂

    et j’imagine bien que tu es rapide pour écrire un mail mais que comme moi la difficulté et de s’arrêter! quand on écrit les pensées sont plus rapide que les doigts!
    (certains parlent de haut potentiel, moi tout ce que je sais c’est que je n’aime pas les “cases”) et que d’autres explications à nos comportements (sensibilité etc.) sont possibles aussi mais de toute façon c’est là aussi une question qui reste dans un coin de ma tête (que je me suis posée pendant des années) et qui trouvera un jour sa réponse (ou pas) en attendant je vis très bien avec tout ça, et j’ai décidé que j’étais tel quel, que je n’allais plus me torturer pour mes différences… même si ces différences semblent parfois dérangeantes pour les autres, c’est leur problème. plus le miens. et qu’on arrête de me dire que je ne sais pas profiter de la vie, c’est faux, moi au moins je le fais en conscience et pas comme un petit mouton madame 😉

    allez à bientôt. (et je prends note de ce tout premier bout de rélfexion sur la “popreté”)
    merci !!

    bises!

    1. Bonjour Laurie,
      merci de ton commentaire!
      Une photo de toi, j’y pensais justement. Mettre un visage sur ces messages me ferait le plus grand plaisir 🙂
      C’est certain mettre les gens dans des cases est assez réducteur. Je ne sais jamais si je dois rire ou pleurer quand on me demande si je suis HP… Bon, je me dis que je suis comme je suis et que de toute façon, comme pour le moment ça ne m’a jamais soulagée de le savoir ou pas (beaucoup de hauts potentiels m’ont dit avoir été libérés en sachant qu’ils l’étaient) et bien j’essaie (encore et toujours) de m’accepter telle que je suis. En fait, même en parlant avec d’autres personnes qui sont sensées être comme moi, je ne me suis, même pas là, sentie reconnue et acceptée. Mais avec toi, si. Peut-être que c’est parce-que tu es la seule femme “dans ce cas” avec laquelle j’ai noué des liens. Je ne sais même pas…
      Moi aussi je me sens bien en alternant les phases de stimulation et les phases de repos. Pareil que toi, je lis beaucoup moins, voire plus du tout car à un moment donné, je crois qu’on a besoin de “digérer” vraiment ce qu’on a lu. Et puis je pense que trop lire peut embrouiller, en tout cas quand il s’agit de “méthodes” de parentalité. J’ai deux ou trois livres que j’aime beaucoup et vers lesquels je reviens régulièrement pour me ré-imprégner, mais j’adhère vraiment rarement totalement à un bouquin. Pour moi, “Le concept du continuum” et “Sans couches, c’est la liberté” sont la base de ma philosophie de vie familiale. J’ai lu ces deux livres pendant ma grossesse, mais par exemple en ce qui concerne la communication connectée j’ai lu un livre après avoir accouché et je ne l’ai pas mis en pratique alors que j’en aurais vraiment besoin. Je compte la pratiquer à la naissance de mon fils car malgré tout ce que j’ai pu faire, la communication avec ma fille s’est parfois avérée chaotique, surtout pour les poussées dentaires où l’on ne savait pas vraiment quoi faire ni ce qu’elle aurait voulu. Évidemment je vais me rendre compte que j’ai raté des trucs avec elle en pratiquant avec lui mais bon, j’en ai vraiment envie et besoin, là 🙂
      Pour les mails je me dis la même chose! J’ai l’esprit qui peut tellement aller dans tous les sens, parfois c’est fatigant! Trop de pensées parasites, trop de culpabilité, trop de tout!
      J’espère que mon franc-parler ne t’as pas trop choquée, car parfois, j’y vais pas avec le dos de la cuiller. Mais c’est aussi avec beaucoup d’humour que j’essaie d’écrire mes articles. Je suis quelqu’un de très piquant parfois, mais jamais il n’y a un once de méchanceté (sauf envers Pampers et autre Coca-cola..!). Je peux aussi être très douce. En tout cas le fait que tu m’aies tutoyé ne m’a pas du tout paru intrusif, au contraire, je me suis même dit “ah oui, voilà, c’est bien comme initiative ça parce qu’on s’enfonce dans un truc duquel on n’arrivera jamais à sortir!”.
      On pourrait peut-être se skyper (quand j’airais compris comment ça marche lol), si cela te chante. Par contre j’ai une connexion internet horrible et un débit minable, donc cela peut s’avérer compliqué parfois!
      Bref, en attendant, je remets mon costume de maman et te dit à très bientôt 🙂
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.