Un cadeau pour Noël – Semaine 1 de mon défi

un cadeau pour Noël

Un cadeau pour Noël, c’est ce que je voudrais cette année pour ma fille. Mais c’est ce que je voudrais aussi pour tous les enfants.

Un cadeau pour Noël

Je vais pas rentrer dans le cliché de vouloir que chaque enfant du monde ait un jouet pour Noël. Même si c’est tentant, non.

Par contre, que tous les enfants qui ont des jouets à ne plus savoir qu’en faire laissent au moins un des jouets voulus (ou pas) à un enfant qui n’en aura pas, là je dis oui.

Que les parents incitent leurs enfants à n’en commander qu’un, je dis oui aussi.

Que ceux qui veulent une vie plus simple désencombrent les chambres de leurs enfants en triant, donnant, jetant tout ce qui ne sert plus…

Ça fera autant de place et d’espace pour plus de créativité et d’inventivité.

Plus d’espace et moins de bazar

Désencombrer l’espace de jeu de nos enfants, c’est primordial pour la qualité de vie.

Les apprentissages acquis lors du jeu ne se font de manière optimale qu’avec des jouets désirés par l’enfant.

Pour qu’il sache ce qu’il a à sa disposition et que son esprit créatif se développe, il lui faut de l’espace et que les jouets soient présentés simplement à sa portée. En d’autres termes, peu de jeux et jouets, posés sur une étagère à laquelle il a accès facilement et comme il le souhaite.

Je reviendrai sur ce point dans un prochain article.

Une belle action

Faites un vide grenier ou vide poussette avec les jouets en bon état que vous aurez triés et servez-vous de l’argent récolté pour envoyer un cadeau pour Noël à un enfant de Saint-Martin.

Vous pouvez expliquer tout cela à votre enfant. Cela fera une occasion de lui expliquer que Noël, c’est pas chez tout le monde pareil. Une occasion aussi de parler des enfants qui ne sont pas aussi chanceux et de réveiller leur esprit d’empathie et de partage. Les enfants en sont naturellement doués.

Je ne connais pas d’enfants que le malheur d’un autre enfant même loin physiquement, même inconnu, ne touchera pas.

Voilà pour cet entrée en matière dans ce nouveau défi.

Pour finir

Je suis pour la répartition, la parité et l’égalité, même si ces notions peuvent paraître utopistes.

Je pense qu’en éduquant de manière plus consciente nos enfants, nous leur permettront de devenir des adultes doués d’empathie qui n’auront pas peur de donner.

J’en ai ma claque du matérialisme à tout va. Oui, je veux de belles choses. Mais je préfère me contenter de peu de choses de bonne qualité que tout avoir et que ce soit bon à jeter rapidement. Consommer responsable, c’est primordial!

Alors je vais commencer par n’offrir qu’un cadeau pour Noël à ma fille…

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *