Soigner l’érythème fessier grâce à l’hygiène naturelle infantile (HNI) – Semaine 8 de mon défi

Commencer l'hygiène naturelle "tardivement"

Il est possible de soigner l’érythème fessier grâce à l’hygiène naturelle infantile (HNI). C’est ce que j’ai expérimenté avec mon fils.

Qu’est-ce qu’un érythème fessier ?

C’est une rougeur sur les fesses et les parties intimes. Les bébés sont les premiers à en souffrir. En cause : le port de couches, jetables d’autant plus.

En quoi les couches sont-elles responsables de ce phénomène ?

Ce qui irrite la peau fragile d’un bébé, c’est en premier lieu la macération. Une couche portée sans HNI, c’est-à-dire sans communication sur les besoins d’élimination, et changée seulement 6 ou 7 fois par jour sera mouillée en continu.
Les parents pratiquant l’HNI savent qu’un bébé fait beaucoup pipi au début de l’acquisition de la continence. Mon fils faisait pipi toutes les 10 minutes lorsque j’ai débuté l’HNI avec lui. Le rythme était moins effréné avec ma fille…
Le volume d’urine est faible pour augmenter petit à petit à mesure que l’HNI se met en place. C’est un phénomène tout-à-fait naturel.
Les produits chimiques contenus dans les couches jetables aggravent ces rougeurs. Je pratique l’HNI avec mon fils en lui faisant porter des couches jetables. Je vois bien que dès que je cesse de lui en mettre, même pour mettre des lavables, l’érythème régresse…

Ceci est un lien affilié. Comme tous les autres liens de cet article, il vous guidera vers le produit concerné qui ne coûtera pas plus cher qu’ailleurs. Je toucherai une commission en bonus si vous l’achetez par ce biais. Merci à vous!

Soigner l’érythème fessier grâce à l’hygiène naturelle

Pour soigner l’érythème fessier, il n’y a pas qu’une seule solution, comme on nous le dit parfois. On peut faire porter des couches à son bébé et veiller à ce qu’elles restent sèches constamment. Pour cela, on peut pratiquer l’HNI.

Cliquez ici pour lire mon article sur la manière de débuter l’HNI

On peut également retirer complètement les couches et pratiquer l’HNI sans couches. Les résultats seront visibles au bout de 24h, voire moins. En effet, pour soigner, et se débarrasser d’un érythème fessier, rien de tel que laisser la peau respirer à l’air libre. Elle doit être hydratée mais pas sèche. Elle doit respirer alors je n’applique de crème anti-érythémateuse que lorsque la peau saigne. Je cesse le traitement dès que cela s’améliore. J’utilise pour cela la crème Weleda pour le change. Et si les la peau est encore rouge mais ne saigne pas ou plus, j’applique de la poudre d’argile blanche.

       

Le peau doit être parfaitement propre et sèche. Pour cela, je nettoie les fesses de mon bébé dans le bain avec un savon surgras comme celui-ci :

       

Puis je sèche la peau avec une serviette éponge douce, que je lave avec ma lessive faite maison. Je tapote pour bien sécher la peau, et je n’oublie pas les plis !
Enfin, je laisse la peau respirer à l’air libre ou je remets une couche jetable écologique si je dois sortir. J’essaie de laisser mon fils le plus possible sans couches lorsqu’il a un érythème fessier.

         

Sinon, parfois je lui mets un lange avec une ceinture et des jambières.

         

Vous pouvez également plier le lange – cliquez ici pour voir comment faire – puis l’attacher avec un Snappi ou installer une surcouche. Il vous faudra des langes de plus grande taille, comme ceux-ci:

Je trouve l’utilisation de la ceinture beaucoup plus pratique, personnellement car lorsqu’on pratique l’HNI on suggère régulièrement à son bébé d’éliminer, on ne le laisse pas faire ses besoins dans sa couche pour le changer ensuite – bien que ceci puisse arriver lorsqu’on « rate » un signal de besoin d’uriner ou de déféquer de sa part. Cette installation me paraît donc beaucoup trop longue et fastidieuse…
Cependant, si comme moi, vous mettez des couches à votre bébé, pour une sortie par exemple où vous pensez ne pas pouvoir être assez réactif ou que cela vous stresse de mouiller le siège auto, ou vos genoux ou le canapé de la personne chez laquelle vous allez, l’utilisation d’un lange + surcouche me paraît être une meilleure combinaison qu’un couche jetable surtout en cas de gros érythème.

Votre bébé a-t-il déjà eu un érythème fessier? Comment l’avez-vous soigné? Quelqu’un vous a-t-il déjà suggéré de le laisser sans couches? Merci pour le partage d’expérience dans les commentaires!

Et comme d’habitude, abonnez-vous au blog en cliquant à droite pour suivre ce défi et n’en rater aucun article!

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide des parents qui vous aidera à :

  • utiliser moins de couches avec votre bébé;
  • en finir avec les coliques du nourrisson;
  • soigner définitivement les érythèmes fessiers;
  • aider votre enfant à aller au pot/WC seul et sans stress


2 commentaires sur “2”

  1. Bonjour !

    Je suis arrivée hier sur votre blog, en cherchant comment procéder pour laisser ma fille sans couche ( elle a un mois aujourd’hui, et un gros erytheme fessier depuis quelques jours, la puéricultrice m’a expliqué comment procéder pour la traiter et la soulager, et m’a dit de la laisser un bon moment chaque jour sans couche) je ne voyais pas trop comment mettre ça en pratique, comment l’habiller, etc… je ne connaissais pas du tout l’HNI, mais ça a tellement de sens ! Mon allaitement s’est arrêté très tôt, dans les larmes et malgré moi, mais je peux essayer d’offrir cette communication et ce soin à mon bébé ! Merci
    Pour l’instant je suis un peu perdue, je me documente et j’essaie de reconnaître les signaux que ma fille m’adresse (Et je lave beaucoup beaucoup de serviettes !!)

    1. Bonjour Janie 🙂
      et merci de votre commentaire! Oui il y a encore des jours où je lave beaucoup de serviettes, langes etc… et parfois on passe beaucoup de temps au sec!
      J’ai allaité très peu de temps ma première et encore moins longtemps mon 2e… et cela a été très difficile de l’accepter, pour l’aînée en tout cas. Je vous comprends.
      J’ai longtemps cru que l’HNI était pour moi un pansement mais peut-être que la vie voulait me mener là, car je vis des choses extraordinaires avec mes enfants depuis que j’ai découvert cela 🙂 c’est encore plus beau depuis que je le partage ici avec d’autres parents. C’est une de mes raisons de vivre 😉 apprendre et transmettre 😉
      J’ai commencé à pratiquer l’HNI sans couches aux 6 mois de mon fils après un érythème fessier qui vient, qui repart, qui revient… Et là plus rien, par magie, malgré la poussée dentaire qui, elle, n’a pas dit son dernier mot!
      Une chose après l’autre, pas à pas, et vous verrez les choses vont se mettre en place!
      Encore merci à vous,
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.