Comment repérer les signaux d’élimination d’un bébé? – Mon défi HNI

signaux d'élimination : bébé qui se concentre

Repérer les signaux d’élimination est un des quatre outils permettant la pratique de l’hygiène naturelle…

Mais qu’est-ce que c’est ça, d’abord, les signaux d’élimination? Ce sont toutes les tentatives de votre bébé pour vous faire comprendre qu’il veut éliminer. Autrement dit, c’est le sujet principal d’occupations de toutes les familles pratiquant la HNI. C’est le nerf de la guerre. Et parfois, ce n’est pas simple de les repérer.

Comprendre le message

Évidemment, plus votre bébé est jeune, plus subtil ce sera. Vous pouvez pratiquer la HNI dès la naissance. Cependant, plus vous pratiquez, et plus vous connaissez votre bébé, plus facile ce sera. Plus votre enfant grandit, plus il adapte sa façon de communiquer au parent qui s’occupe de lui. C’est époustouflant de voir ça!

Et plus il grandit, plus les signaux d’élimination paraissent clairs. Ils nous paraissent plus clairs car ils ressemblent de plus en plus à du langage verbal, ce langage que nous croyons utiliser le plus souvent, et que nous pensons le mieux comprendre… Pour m’intéresser beaucoup à la communication en général, et au langage non verbal en particulier, je suis certaine que c’est une erreur.

bébé qui fait caca
Bébé qui fait caca

L’intuition

Les familles HNI savent que l’intuition a une grande place dans la pratique du « sans couches » au quotidien. Elles acceptent, ou cheminent vers l’acceptation de cet art de vivre qui pousse au lâcher-prise. C’est essentiel de le comprendre et de l’intégrer, car c’est une énorme atout pour l’HNI. Ce peut être très dur, j’en conviens. J’ai une façon de penser très rationnelle. Ce qui ne s’explique pas scientifiquement, c’est du vent pour moi. Ou une bonne blague, si vous préférez.

Mais, pour l’avoir vécu des dizaines de fois, même hors contexte HNI, et pour n’avoir pas répondu à cette intuition ces mêmes dizaines de fois, oui, c’est réel ! Oui, quand tout à coup, vous pensez « tiens, il n’a pas fait pipi depuis un moment, peut-être que… », c’est que votre enfant veut faire pipi. Pourquoi ? Les énergies émises entre deux ou plusieurs personnes qui s’aiment et se connaissent très bien car en contact rapproché favorisent la compréhension mutuelle. Un échange de données d’une personne à une autre sans parler ni se voir est possible…

J’ai souvent pensé « pipi » alors que j’étais à tout autre chose, me suis dit « non, ça doit pas être ça » et vu ma fille faire pipi dans l’instant devant mes yeux interloqués. Et là, on se dit « hmmm, j’aurais du écouter ». Sauf que j’ai recommencé encore et encore ! Avec toujours une bonne raison pour ne pas écouter cette intuition. Maintenant, le message est passé, et j’écoute, parfois.

signaux d'élimination : bébé qui pleure
Bébé qui pleure au réveil : pipi?

Les signaux d’élimination

L’HNI est une façon de communiquer avec son bébé sur ses besoins d’élimination.

Quand je parle de communication, il peut s’agir de grognements, de cris, de pleurs. Et/ou aussi d’un bébé qui gigote, qui essaie de se lever et de sortir de l’écharpe, ou de descendre des bras, qui marque une pause dans son activité avec le regard fixe.

Souvent, pour les enfants qui marchent, ils se tiennent les parties intimes, disent pipi ou caca, ou le mot qu’ils utilisent généralement pour dire qu’ils vont faire (ouais, parfois, faut un décodeur). Ils font peut-être le signe approprié, si vous pratiquez les signes bébé chez vous. Ils peuvent s’accroupir, pousser, se diriger vers les toilettes, se tenir debout tout droit et regarder leur sexe (là c’est que c’est pas loin de sortir, en général, donc direction les WC !).

Pour le caca

C’est assez simple, l’enfant peut se mettre à pousser tout simplement, et à devenir rouge. On connaît tous ça.

Certains bébés s’isolent, c’est caractéristique du caca. Alors que d’autres vont au contraire venir vers vous et vous solliciter très activement ! Ils ne veulent pas se faire dessus. Vous pouvez alors enlever la couche, s’il y a, et, avec l’accord de l’enfant, l’amener sur le pot ou aux toilettes. Un enfant qui est d’accord vous regarde et/ou vous sourie. Un enfant qui dit « non » parle quand vous lui parlez, a l’air ailleurs, ne vous regarde pas…

Bébé qui regarde dans le vide

Pour le pipi

Les signaux d’élimination sont plus subtils, mais il peut pousser également ! Il est intéressant de le noter.

Quand il se regarde les parties intimes, il s’agit souvent du pipi. Cela crée une intense chaleur dans le bas-ventre chez certains enfants. Ils sentent fort la tension que l’on ressent quand on a besoin de faire pipi. Et si l’enfant ne porte plus de couches depuis peu, il sent ce phénomène plus intensément, mais c’est aussi très nouveau pour lui, alors il lui faut intégrer cette nouvelle façon de se connaître. Il se réapproprie cette partie de son corps caché un temps par la couche (qui coupe beaucoup de sensations).

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à gérer :

  • les sorties avec votre enfant​​​
  • ​les nuits​ sans couches​​​
  • ​le regard des autres
  • votre frustration​ envers les ratés et les régressions​​​

2 commentaires sur “2”

  1. Bonjour Natacha

    Je te remercie de ces informations pour détecter les envies d’aller au toilette de nos enfants.

    Le plus dur, je pense c’est dans les premiers mois de vie de ton enfant, non ?
    Quand tu apprends à le connaître, et qu’il apprend à te connaître.

    Durant cette période, tu ne lui mets de couche ?
    Comment fais-tu ?

    Au plaisir
    Evan

    1. Coucou Evan,
      oui évidemment plus l’enfant est jeune et moins on le connait, c’est vérifiable sur tous les points. Je pense que tu es d’accord pour dire que maintenant, même si ton enfant ne parlait pas et seulement pleurait, tu serais plus à même de comprendre ce qu’il se passe pour lui, quel est le problème et d’y répondre.
      Concernant la garde chez une assistante maternelle, j’ai réfléchis à la réponse que je t’ai donnée, et je pense n’avoir pas assez insisté sur le fait qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir si tu mets des couches à ton enfant pendant ce temps-là. Tout ne sera pas à reprendre à zéro. De même que si vous avez un gros coup de fatigue, ou que vous n’arrivez plus à repérer les signaux (ce qui arrive pendant l’acquisition de la marche), mettre des couches à ce moment-là n’est pas grave, et c’est toujours mieux que de vouloir tout bien faire et de s’oublier. Il est très important d’avoir ça à l’esprit. J’ai mis des couches à ma fille tout le temps jusqu’à ses 2 mois, puis j’ai débuté l’HNI et j’ai mis ou des couches lavables ou rien, puis quand elle a commencé à vouloir faire du 4 pattes, je n’y arrivais plus et on a remis des couches jetables par contre, elle avait conservé la conscience de son élimination donc si je repérais un signal de pipi ou caca je la changeais tout de suite, sinon je la changeais très souvent. S’il n’y avait rien dans sa couche j’essayais de proposer le pot, mais bien souvent elle “disait” non, elle était en train de jouer et dans ces cas-là, soit l’enfant est ok pour amener le jeu aux toilettes avec lui, soit tu places le pot sous les fesses du bébé sans le bouger, soit l’enfant refuse, et il faut lâcher prise (et dire “pipi” ou “caca” quand ça sort). L’intérêt de l’hni est d’être avec l’enfant en le faisant coopérer pour sa santé, et non de lui imposer quoique ce soit…
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *