Comment préparer l’arrivée de votre bébé en toute simplicité – Semaine 13 de mon défi

préparer l'arrivée de votre bébé

Si comme moi, pendant la grossesse, vous vous demandez comment préparer l’arrivée de votre bébé sans vous prendre la tête, vous êtes au bon endroit pour avoir vos réponses!

Si vous accouchez dans une maternité

Bien préparer l’arrivée de votre bébé ne signifie pas s’encombrer pour la maternité! La peur de manquer est souvent présente. L’accouchement imminent peut être stressant. Mais remplir la valise ne sert à rien!

Pour vous

  • Une ou deux tenus confortables

  • De l’homéopathie anti-stress pour l’accouchement

  • Vos produits de soins habituels (gel de toilette intime, brosse à dent et dentifrice, huile de rosier muscat pour moi)

  • Des culottes. La maternité vous fournira des garnitures. Vous aurez des saignements pendant plusieurs jours après l’accouchement, c’est naturel.

  • De la tisane d’allaitement le cas échéant (peut-être que la maternité en a)

préparer l'arrivée de votre bébé

Pour votre bébé

  • Une ou deux brassières

  • Deux ou trois t-shirts.

  • La même chose en pantalon et chaussettes.

  • Vous pouvez garder votre bébé nu contre vous avec un plaid polaire par-dessus.

    Le peau à peau est excellent pour le développement du bébé, pour la mise en route de l’allaitement, pour calmer les angoisses (de la mère comme du bébé), pour apaiser le baby-blues, pour repérer les signaux d’élimination, pour créer un lien avec le bébé, pour le réchauffer… et tellement plus encore ! Si vous choisissez de le laisser souvent nu, vous n’aurez donc pas besoin de tous ces vêtements.

     

    préparer l'arrivée de votre bébé

  • De l’eau de rose pour les soins du cordon. Souvent, la maternité préconise un spray désinfectant. Ma fille a perdu le petit bout de cordon restant très rapidement, ce qui m’a fait stresser alors j’ai appliqué cette fois-ci du désinfectant. L’eau de rose a parfaitement suffit le reste du temps.

 

  • La maternité fournit un bonnet pour les nouveau-nés.

    La pratique de l’hygiène naturelle infantile (HNI)

  • Elle fournit également les couches si vous ne pratiquez pas l’HNI ou que vous voulez commencer plus tard. Il faudra cependant amener de quoi nettoyer les fesses du bébé (lingettes lavables ou cotons, liniment ou lait de toilette ou eau de nettoyage). J’ai nettoyé les fesses de ma fille avec l’eau chaude de la douche ou du robinet plusieurs fois, pour ma part.

  • Un petit pot si vous pratiquez l’HNI. Vous pourrez aussi vous servir du lavabo ou de la douche de la chambre.

    préparer l'arrivée de votre bébé
    Un pot à poignée utilisable dès la naissance
  • Si vous pratiquez l’HNI dès la naissance, des vieux draps, des langes et un filet à couches. Les vieux draps serviront pour recueillir le méconium, qui est épais et très salissant. Votre conjoint(e) ramènera le filet à la maison en prenant soin d’en amener un propre avec des langes propres.

  • Si vous avez des bodys, prenez-les. Simplement, ce n’est pas vraiment pratique pour changer rapidement une couche. Et ça l’est encore moins pour la pratique de l’hygiène naturelle.

Je suis sortie de la maternité le lendemain de l’accouchement et j’avais pris 3 bodys, 2 pyjamas, 3 paires de chaussettes et 2 brassières pour habiller ma fille. C’était largement trop !

Au retour de la maternité ou après l’accouchement si vous accouchez à domicile

Vous pouvez préparer à l’avance des plats simples et savoureux que vous mettrez au congélateur si vous en avez un. Mettez les légumes dans des sacs sous-vides, si vous en avez. Sinon des sacs de congélation tout simples feront l’affaire. Il existe des plats qui passent au four puis qui vont au congélateur ensuite (après refroidissement à l’air libre). Sinon vous pouvez acheter des barquettes jetables en aluminium. On en trouve dans les rayons papier cellophane/alu des rayons de supermarchés. Ce n’est pas écologique mais ce n’est pas tous les jours qu’on les utilise !

Là non plus, pas besoin de se prendre la tête !

Voici quelques idées de plats simples et nourrissants:

  • Couscous

  • Pot-au-feu

  • Osso buco

  • Soupes de légumes diverses auxquelles vous pourrez ajouter des légumineuses (haricots blancs par exemple) et des pommes de terre ou de la patate douce, puis des lardons (une cuiller à soupe par personne suffit)

  • Woks de légumes et légumineuses. Vous préparerez les légumes crus et les congèlerez à l’avance. Idem pour les légumineuses. Les sortir la veille et les mettre au réfrigérateur. Puis les cuire au wok au dernier moment. La cuisson au wok est rapide est conserve les saveurs des légumes. Puis vous cuirez un peu de viande – si vous en mangez – au dernier moment. Les combinaisons son infinies.

  • Pain de légumes et thon

  • Pain de légumes et jambon/olives

  • Galette de quinoa ou de lentilles aux légumes

    préparer l'arrivée de votre bébé
    Wok de légumes
  • Courgettes rondes farcies

  • Tomates farcies

  • Oignons farcis

  • Hachis parmentier

  • Brandade de morue (il faudra ajouter des légumes en accompagnement)

  • N’oubliez pas de manger des légumes crus sous forme de salades selon la saison en entrée (mâche, pignons, tomates, concombres, olives, maïs, huile colza/olive est ma salade préférée)

Ces plats contiennent des nutriments essentiels qui vous permettront de vous remettre rapidement de l’accouchement. Préparer tout ça à l’avance permet de se concentrer sur l’essentiel : être avec votre bébé.

L’armoire de votre bébé

Là encore, préparer l’arrivée de votre bébé ne veut pas dire vous encombrer de vêtements inutiles. 4 ou 5 pièces de vêtements suffiront largement, soit :

  • 5 pantalons à élastiques
  • 2 t-shirts assez longs à manches courtes et 3 à manches longues
  • 5 paires de chaussettes
  • 2 brassières pour les nouveau-nés. A partir de 1 mois, même en hiver, ce n’est plus indispensable selon moi

  • 5 pulls

  • 5 pyjamas à 2 pièces (vous mettrez un t-shirt en dessous si besoin). Les pyjamas avec des boutons à pression dans le dos sont très peu pratiques pour changer la couche, et encore moins pour pratiquer l’HNI

  • Une ou 2 paires de chaussons s’il fait froid. Si vous pratiquez l’HNI avoir deux paires peut s’avérer nécessaire. Si ce sont des chaussons en cuir ou en laine, ils sécheront très rapidement.

Les nouveau-nés et nourrissons ne se salissent pas beaucoup. Ce lot est donc plus que suffisant. Plus vous aurez de vêtements plus vous serez encombrée et ce sera vite la pagaille avec les lessives (si vous êtes comme moi). Vous pouvez donc prendre moins d’affaire que ce que je prévois.

préparer l'arrivée de votre bébé

Le matériel

    • Des lingettes lavables ou des cotons et du lait de toilette/liniment
    • Du sérum physiologique (pour nettoyer le nez bouché ou qui coule)

    • Un petit sac à langer ; ne vous encombrez pas lors de vos sorties : un change (plus un que vous laissez dans la voiture, si possible, et si vous voulez pratiquer l’HNI), deux ou trois couches avec du liniment et des cotons ou des lingettes lavables, le repas du bébé le cas échéant, 1 pipette de sérum physiologique.

    • Une écharpe de portage si vous le souhaitez. Un sling pour les nouveau-nés et nourrissons jusqu’à 5-6 mois sera parfait. C’est très simple d’utilisation.

      préparer l'arrivée de votre bébé
      Le portage en sling

      Le portage est extrêmement bénéfique pour le développement des bébés. Mais aussi pour les rassurer, les allaiter facilement et discrètement, repérer les signaux d’élimination, créer un lien fort, les aider à trouver le sommeil, décharger les tensions… et bien d’autres encore.

    • Un tapis assez épais pour poser le bébé si besoin (dans le salon par exemple). Pas besoin d’arche de jeu, un petit hochet ou une peluche le stimulera suffisamment

  • Un siège auto groupe 0/1 (à installer dos à la route jusqu’à 9 kg). Vous pourrez le mettre face à la route ensuite jusqu’à 18kg. Un cosy ne sert à rien. Les parents ont tendance à laisser le bébé dedans tout le temps, ce que je trouve fort dommage. En plus, vous devrez très rapidement investir dans un autre siège…

    La pratique de l’HNI la nuit

  • Un lit de cododo, c’est le must. Si vous allaitez, c’est quasiment indispensable.Et pour la pratique de l’HNI, encore plus.

    Vous lever pour aller nourrir votre enfant la nuit peut vite devenir très fatigant. Avec ce système, vous l’avez juste à côté de vous. Sinon, un lit bébé classique ou un couffin pour les nouveau-nés si vous avez un lit bas.

préparer l'arrivée de votre bébé
Lit de cododo

 

  •  Si vous ne voulez pas pratiquer le co-sleeping, ayez un fauteuil à disposition dans sa chambre pour lui donner son lait, cela évite beaucoup de manipulations en pleine nuit et permet un moment de câlins au calme. Dans la chambre de ma fille, il y a un rocking-chair. J’ai passé de longs moments à la cajoler, à la rassurer, à l’endormir, et aussi à lui lire des histoires assise dessus…

    Par contre, pour repérer les signaux et suggérer d’éliminer à votre bébé, ce sera beaucoup plus dur. Sauf si vous avez compris son rythme durant la nuit et qu’il vous appelle pour faire pipi.

  • Une alèse imperméable en PUL ou une peau d’agneau pour faire dormir votre bébé dessus.

    Vous pouvez allonger le bébé sur la peau et placer une alèse sous ses fesses. Si vous ratez un pipi, vous n’aurez qu’à enlever l’alèse et la placer dans une bassine sous le lit (à côté du pot). La peau d’agneau est aussi absorbante s’il y a un pipi, plus tard dans la nuit.

préparer l'arrivée de votre bébé
Peau d’agneau tannage Relugan

La pratique de l’HNI en journée

  • Si vous pratiquez l’HNI à temps plein, avoir une table à langer ne vous paraîtra peut-être pas indispensable. Cependant, elle permet d’avoir un plan en hauteur pour habiller le bébé sans se baisser ni prendre de mauvaises postures. J’en avais déjà une avant la naissance de ma fille, mais je ne conseille pas d’investir. Il existe des tables très peu chères, voire d’occasion, c’est suffisant.
  • 3 ou 4 draps et des alèses plastifiées

    préparer l'arrivée de votre bébé
    Alèse en PUL doublée d’un vieux tissu en coton cousu main

 

  • Un pot dans la pièce de vie, un dans la chambre et un autre toujours dans la voiture si vous pratiquez l’HNI. Une petite bassine pour la maison peut très bien faire l’affaire et un saladier à couvercle pour la voiture.

Pour le bain

Avant mon accouchement, mon mari et moi nous sommes procurés une baignoire Shantala.

Mais, je n’ai jamais pu baigner ma fille dedans. Le moment du bain me stressait beaucoup. Alors comme on m’avait prêté une baignoire classique sur pieds, nous avons utilisé celle-ci.

Les bébés n’ont pas besoin d’être baignés juste après la naissance. Vous pouvez attendre quelques jours pour ça.

 

préparer l'arrivée de votre bébé

Pour le sécher, une cape de bain est très indiquée. Elle enveloppe bien la tête du bébé pour ne pas qu’il prenne froid. Vous pouvez même l’emmailloter, cela l’apaisera car la sortie du bain peut être perturbante pour un bébé.

Les bébés aiment se sentir contenus, cela leur rappelle la vie fœtale

préparer l'arrivée de votre bébé

préparer l'arrivée de votre bébé
L’emmaillotage

Un pain de savon surgras ou un gel douche surgras (1 petite noisette suffit) est à préférer. Pour ne pas agresser la peau fragile de mon bébé, je n’en mets pas à chaque fois et je savonne seulement les parties intimes, les aisselles lorsqu’il a fait chaud, les pieds et les mains si besoin (j’ai un grand bébé qui marche et gratte la terre).

Je ne lave les  cheveux de mon bébé qu’une fois par semaine sauf s’ils ont été salis ou qu’il fait très chaud bien-sûr et avec un shampoing doux pour bébés. Je les lavais, auparavant, avec un gel douche cheveux et corps, mais le cuir chevelu démangeait ma fille…

Le nourrir

Si vous allaitez

Je n’ai pas vraiment idée du matériel nécessaire et indispensable pour cela mais peut-être qu’un coussin d’allaitement – qui peut servir pendant la grossesse aussi – s’avère utile. Il vous permettra de vous aider à bien positionner votre bébé pour sa tétée et à vous sentir à l’aise.

J’ai eu beaucoup de mal à allaiter et le tire-lait m’a beaucoup aidé et redonné de l’espoir alors que j’avais très mal aux seins. Je n’avais plus de douleurs quand je tirais mon lait et je pense que cela m’a permis d’allaiter plus longtemps que si je n’en avais pas utilisé – même si au final cela n’a guère duré plus de 2 semaines… Évidemment, comme on me l’a fait remarquer, allaiter sans jamais mettre son bébé au sein à la mise en route de l’allaitement, ce n’est pas suffisant. La montée de lait était déjà très faible en raison de la maladie que j’ai contractée. Je ne parvenais pas à installer correctement mon bébé au sein et cela me faisait extrêmement mal (la maladie, là aussi?).

Si vous n’allaitez pas

Choisissez le lait maternisé que vous voudrez administrer à votre bébé ainsi que l’eau avec laquelle vous voudrez le reconstituer. Faites-en un stock mais, je ne saurais que trop vous recommander de ne pas abuser car, ce lait pourrait ne pas convenir. Si possible, prenez le même lait que celui fourni à la maternité, cela ne fera pas de changement pour votre bébé. Il pourrait aussi ne pas l’apprécier vu la différence de goût.

Je n’ai jamais chauffé le lait de mon bébé, mais sinon un chauffe-biberon est tout indiqué. Sinon une casserole avec de l’eau suffira. Pas de micro-ondes.

2 ou 3 biberons, un goupillon avec mini-goupillon pour tétines, et un sèche-biberon vous seront également utiles.

Les premières semaines, vous pourrez stériliser les biberons dans une casserole d’eau-bouillante. Il existe des pastilles pour stériliser à froid, mais je ne les recommande qu’en cas de dernière nécessité (panne d’électricité).

 

Ce qui n’est pas nécessaire pour préparer l’arrivée de votre bébé

  • Les mobiles à placer au dessus du lit : ça énerve les bébés plus qu’autre chose

 

  • Les poubelles à couches avec sacs anti-odeurs… Sans commentaire.

 

  • Le transat. Le bébé est « coincé » dedans et ne peut pas explorer librement sa motricité. Utile si vous avez deux enfants en bas âge et que vous avez vraiment besoin de poser le plus jeune en sécurité. Il est bien de ne s’en servir que quelques minutes à chaque fois, ceci dit.

 

  • Le tapis d’éveil avec une arche de jeux. Préférez un tapis tout simple mais moelleux avec un hochet ou une peluche. L’arche de jeux est trop stimulante, selon moi.

 

  • Les doudous et peluches (1 suffit en fait)
  • Les turbulettes : nécessaires qu’en cas de grand froid. Et encore… Mais pas pratique pour changer une couche et/ou pour la pratique de l’HNI

    Si vous avez déjà tous ces objets, servez-vous en vous verrez bien s’ils vous conviennent ou pas

Les objets dont l’absence vous simplifiera la vie

  • La sempiternelle poussette

  • Pire : le trio poussette/cosy/nacelle…

  • Les vêtements compliqués à mettre et à enlever (robes et collants par exemple)

  • Pire : la balancelle multi-fonction. Ça, je déteste. C’est sensé bercer les bébés…

  • Le mouche-bébé. Selon moi, il n’aide pas l’enfant à acquérir le concept de souffler par le nez, et donc à bien se moucher plus tard.

    En bref, tout ce qu’on essaie de vous vendre pour soit disant vous libérer. Rien ne remplace un parent et tout ces objets vous coupent du lien que vous pourrez créer avec votre bébé. J’en oublie donc plein, tellement ils ne servent à rien à part encombrer les parents et tellement ils sont absents de ma vie…

 

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.