Qu’est-ce que l’hygiène naturelle (HNI)? Mon défi HNI

Vous êtes nombreux à vous demander ce qu’est la HNI.

Dans cet article, je vais aussi vous expliquer ce que n’est pas la HNI. Il y a, en effet, beaucoup d’idées reçues et de fausses interprétations de cette attitude parentale. Cela fait beaucoup de tort à cette pratique pourtant si naturelle et bienveillante. Dommage…

L’hygiène naturelle, c’est de la communication

Oui, on peut communiquer sur les besoins d’élimination, aussi. Bébé nous dit bien quand il a faim, sommeil ou besoin d’être cajolé. Il sait aussi nous dire quand il veut faire pipi ou caca, pas de différence. Le parent pratiquant l’hygiène naturelle affine sa manière de repérer les signaux d’élimination ainsi que les rythmes et habitudes de son bébé. Il peut aussi se sentir tellement connecté qu’il se base uniquement sur son intuition afin de savoir quand son bébé veut éliminer. Il peut ensuite, le cas échéant, lui suggérer de faire dans un pot, une bassine ou aux toilettes en le tenant en position. Cette pratique vise, entre autres, à réduire voire à éliminer l’utilisation des couches.

HNI
Signe “caca”. Langue des Signes Française (LSF)

L’hygiène naturelle, ou la vie d’un bébé sans couches

Pour résumer, lorsque quelqu’un me demande ce qu’est la HNI, je pourrai dire qu’il s’agit d’élever son enfant sans couches.

Oui et non, en réalité. On peut pratiquer en mettant des couches, sans en mettre du tout, en en mettant à temps partiel, et surtout on peut ne pas mettre de couches à son enfant et se contenter de nettoyer derrière lui le pipi et le caca.

Non Madame, ce n’est pas de la HNI. La différence dans la HNI, c’est la verbalisation. L’échange que l’on a AVEC l’enfant à ce sujet.

Quand commencer ?

À partir de la naissance, si on le souhaite. Oui, c’est possible ! Puisque les bébés ont la conscience de leur élimination dès la naissance.

Certaines familles commencent à deux mois, d’autres à trois. Pas de règles.

Cependant, il est beaucoup plus facile de commencer avant les 6 mois de l’enfant. Si le bébé a porté des couches les 6 premiers mois sans communication aucune sur l’élimination, il est possible qu’il ait déjà partiellement perdu la conscience de son élimination.

Un bébé, à cet âge, commence à se déplacer. Il est donc plus difficile, mais pas impossible, de déceler les signaux d’élimination, le bébé étant concentré sur autre chose. Ce n’est pas grave si vous commencez après 6 mois. Vous pouvez faire une période d’observation plus longue que si vous aviez commencé plus tôt.

S’il fait pipi par terre, dites-lui « ah, tu as fais pipi. » ou faites le son “psss” ou signez “pipi”. Rien de plus. La communication se mettra en place, petit à petit.

J’ai commencé à pratiquer quand ma fille avait 2 mois. J’ai compris qu’elle voulait faire et vu son premier pipi dans un pot environ 3 semaines après avoir commencé 🙂 . C’était très émouvant !

HNI
Le signe “toilettes” en American Sign Language

Les 4 outils pour pratiquer la HNI

  • Les signaux

Ce sont toutes les tentatives de votre bébé d’entrer en communication avec vous pour vous dire qu’il veut éliminer. Ce peut être des pleurs, des chouinements, des grognements (si, si, ça grogne parfois)…

Une agitation ou au contraire un bébé qui est statique, dans la lune, qui arrête net ce qu’il était en train de faire, des yeux dans le vague, une tête qui ballote, des gaz annonciateurs (même en cas de pipi)…

Le bébé peut essayer de se lever et de sortir de l’écharpe, il serre les jambes contre vous pendant le portage… et un tas d’autres.

Chaque bébé est unique, de même que chaque personne communique d’une manière qui lui est propre même si on peut remarquer des similitudes. Votre bébé privilégiera les signaux auxquels vous répondrez le plus, c’est naturel. Son but est d’éliminer loin de lui-même, alors il coopérera avec vous en gardant les signaux que vous comprenez pour que l’échange continue 😉

Ma fille s’est mise à pousser tout doucement quand elle voulait faire pipi après 1 mois de pratique. Et très rapidement, elle poussait beaucoup plus ostensiblement. C’était presque théâtral, on aurait vraiment dit qu’elle me disait « hé là, pipi ! ». Pour le caca, elle a toujours poussé très fort, et parfois si elle ne faisait pas pendant deux ou trois jours, elle avait pas mal de gaz avant de faire, donc aucun doute, c’était très clair ! À partir de ce moment, elle n’a quasiment jamais fait caca dans sa couche.

  • Les rythmes et habitudes

Il s’agit de repérer, pendant une phase d’observation, quels sont les moments clés pendant lesquels votre bébé fait le plus souvent pipi ou caca. Ce peut être après la sieste, au réveil le matin, pendant ou juste après manger, 30/45 minutes après avoir tété ou bu son biberon… Ma fille peut avoir très envie de faire pipi, par exemple le matin au réveil, mais si elle n’a pas bu son biberon, elle ne pourra pas se lâcher. Si la couche de la nuit est sèche, ce qui peut arriver tôt avec un bébé HNI, le besoin de faire pipi se fait sentir très rapidement après avoir bu son biberon. Elle court aux toilettes…

  • La suggestion

Il s’agit de proposer au bébé de faire pipi ou caca en utilisant un mot (pipi, caca ou ce qui vous parle), un signe (tiré des signes bébé), un son (pssss, claquer la langue…). Vous pouvez suggérer si vous pensez que votre bébé veut faire car « c’est le moment », que vous pensez avoir repéré un signal ou bien que « vous le sentez ». C’est tout bonnement votre intuition qui parle, alors écoutez-là car ce sera une grande alliée dans votre pratique de l’hygiène naturelle.

Pour suggérer, on place le bébé en position sur un pot, une bassine ou les toilettes. Après un moment d’adaptation, il est bon de mettre en place un rituel. Mettez-le toujours dans une ou deux positions, celles qu’il préfère. Et toujours à un ou deux endroits, surtout au début. Les bébés ont besoin de constance et de cohérence afin de comprendre ce que vous voulez faire et de se sentir en confiance.

HNI
Le signe “pipi” en LSF
  • L’intuition

Votre bébé joue tranquillement. il ne vous regarde pas. Dernier pipi il y a peu et comme il n’a pas bu depuis un petit moment, il ne devrait pas avoir envie de faire.

Et pourtant, vous n’arrêtez pas d’y penser.

Quelque chose vous dit que cet enfant veut vider sa vessie. Deux options : soit vous écoutez et vous risquez de le déranger dans son activité, soit vous laissez tomber. On va choisir la 2e, c’est mieux, moins fatigant, ça va servir à rien de l’embêter en plus…

Et là, il regarde son entrejambe, il fait « pssss » et voit le liquide couler. Puis il vous regarde. Et vous, vous vous dites « je le savais… »

Quand votre enfant joue, vous pouvez aller chercher le pot, et tout doucement lui demander s’il est d’accord pour s’installer sur le pot, ou pour se mettre dans la position habituelle pour faire pipi. Vous verrez déjà s’il est partant ou non, et selon sa réaction, adaptez votre comportement.

Quand ma fille joue et que je lui pose cette question, elle me dit « non ! » en général. Elle a un grand besoin d’autonomie, et de gérer seule ces moments, depuis environ l’âge de 1 an.

HNI
Le mot signe “WC”

Votre intuition, écoutez-la TOUJOURS. Car elle est là pour vous aider, vous guider. Et c’est assez impressionnant de remarquer que l’on peut être très connecté à son enfant (ou quiconque) alors qu’on ne le voit pas, ne lui parle pas et parfois, en étant éloignés l’un de l’autre physiquement…

Connaissiez-vous l’HNI? Qu’en pensez-vous? Et surtout seriez-vous prêts à essayer?

Merci de partager cela dans les commentaires!

Et comme d’habitude, cochez la case “m’informer de tous les nouveaux articles”, pour n’en rater aucun!

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    46
    Partages
  • 46
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


9 commentaires sur “9”

  1. Hello Natacha!
    Alors là, j’ai appris quelque chose! Tout simplement ce qu’est la HNI 🙂
    Comme beaucoup de personnes j’en avais vaguement entendu parlé, mais je n’ai jamais cherché à en savoir plus ( c’est un truc marginal ou quoi? ;-)) et là… J’ai bien compris le principe et finalement c’est très logique, vraiment logique en fait!
    Je vais me balader sur ton site, merci pour toutes ces infos!
    Maïté

    1. Salut Maïté,
      heureuse d’avoir fait connaître la HNI à quelqu’un 😉 oui c’est un peu marginal, même chez les maternants proximaux 🙂 🙂 🙂
      Merci pour ton commentaire,
      Natacha

  2. Bonjour je commence à découvrir (HNI) selement ma fille a déjà 11 mois 🙁 je suis pour tout ce qui est motricité libre portage dme… donc je voit dans cette pratique la continuité de son “éducation ” ma question est :
    Est ce encore possible a cette age ? Ou est il déjà trop tard ? Si c’est encore possible comment commencer ? Est ce que si je commence maintenant je ne risque pas de juste la perturbée ?
    Merci d’avance pour vos réponses

    1. Bonjour,
      et merci de votre commentaire.

      Je pense qu’il est possible de pratiquer l’HNI à n’importe quel âge.

      Si tout est bien verbalisé et expliqué à votre enfant, je ne pense pas que cela la perturbe. Ce sera peut-être un peu plus long à mettre en route, car peut-être qu’elle aura du mal à comprendre ce que vous voulez faire. N’hésitez pas à toujours lui dire quand elle élimine “tu as fais pipi/caca” si vous vous en rendez compte même si c’est par terre ou dans la couche, si vous continuez d’en utiliser.
      Des phrases simples comme : “j’aimerai essayer de te laisser sans couches de temps en temps (si c’est ce que vous comptez faire, bien-sûr) pour comprendre quand tu as besoin de faire pipi ou caca” ou “je pense que tu te sentiras mieux sans couches voilà pourquoi je ne t’en mets pas (à ce moment-là) ou plus du tout” ou “si tu sens que tu as envie de faire pipi ou caca, tu peux me le dire de cette manière (signes, mot, son…)” ou enfin “j’ai installé un petit pot ici ou un réducteur dans les wc, c’est pour que tu puisses faire pipi ou caca dedans…” pourront vous aider à vous faire comprendre d’elle.
      Je vous suggère de commencer par une période d’observation, comme expliqué ici https://heureux-sans-couches.com/phase-dobservation/
      et ensuite de voir ce qu’il vous est possible de faire selon vos limites, envies, capacités : la laisser sans couches, mettre des couches lavables/langes, faire du temps partiel… Voici les liens de 2 autres articles qui pourraient vous intéresser :
      https://heureux-sans-couches.com/materiels-et-vetements/
      https://heureux-sans-couches.com/hygiene-naturelle-a-temps-partiel/
      Et si vous avez des questions qui vous viennent, n’hésitez pas, j’y répondrai si je le peux 🙂

      Natacha

  3. Super merci pour vos conseils et oui je compte la laisser le plus souvent possible sans couche elle sera beaucoup plus à l’aise sinon elle était déjà en couches lavables😊

  4. Bonjour
    Je suis tombée par hasard sur votre article. Je ne connaissais pas du tout pourtant avec mes 4 enfants j’ ai lu une sacrée quantité d’articles sur les enfants, les apprentissages… J’attends mon 5e je pense bien que je vais suivre cette méthode. Est-ce que vous mettez quand-même une couche ou culotte d’apprentissage à votre bébé au cas ou ? La réponse est peut être déjà dans vos autres articles je n’ai pas encore fait le tour. Merci

    1. Bonjour Nadège,
      merci de votre commentaire 🙂
      5e enfant, waouh! Félicitations!
      L’HNI est une méthode de communication entre le bébé et son parent. Elle vise à réduire voire éliminer l’utilisation des couches, comme vous l’avez lu dans cet article. Cependant, on peut quand même en mettre : jetables, lavables, langes, culottes d’apprentissage, culottes absorbantes… Effectivement, je parle de tout cela dans plusieurs de mes articles. Je pense ne pas l’avoir dit de manière assez claire dans celui-ci : je vais y remédier 🙂 Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires sous les articles, ou dans l’onglet “contact”.
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.