Pourquoi pratiquer l’HNI puisque les couches existent – vidéo

Pourquoi pratiquer l'HNI puisque les couches existent

“Bonjour, c’est Natacha d’Heureux sans couches

Aujourd’hui, je fais cette vidéo pour vous qui vous demandez :

Pourquoi est-ce que je m’embête à porter mes bébés au-dessus des toilettes. Alors que je pourrai les laisser faire leurs besoins dans leur couche puisqu’ils en portent une, de couche, de toute façon.

Moi, j’ai pratiqué l’HNI en mettant des couches à mes bébés. On peut tout-à-fait pratiquer sans couches aussi. Mais de toute façon, cette vidéo est dédié aux parents qui se demandent : pourquoi pratiquer l’HNI puisque de toute façon il existe des couches et qu’on peut laisser les bébés faire leurs besoins dedans, et que ce serait même mieux, en fait.

Vous pensez ça parce que vous pensez que les bébés sont incontinents.

Je pense que c’est vraiment ça qui vous turlupine comme question.

Vous pensez peut-être que si j’ai réussi à faire ça, ça relève de la coïncidence, du hasard. Vous pensez que j’ai passé mon temps derrière eux à regarder les moments où ils voulaient faire leurs besoins et à essayer de choper ça avec un pot comme je pouvais. Peut-être que vous vous dites aussi que je n’avais rien d’autre à faire que ça!

Alors là, il y a 3 cas de figure:

  • soit vous vous dites “moi aussi, effectivement, si je passe tout mon temps derrière mon bébé, je peux aussi réussir à avoir des pipis et des cacas”
  • soit vous vous dites “non, moi je ne veux pas faire ça, moi je veux avoir une vie normale”
  • soit vous vous dites les deux simultanément

Et je vous comprends tout-à-fait! C’est normal, vous avez raison!

Laissez-moi vous dire une chose :

Je suis une maman normale. Je suis comme toutes les mamans du monde! Parfois je suis fatiguée. J’ai envie de profiter de la vie. Et surtout de voir mes enfants grandir et s’épanouir.

J’ai pas envie de passer tout mon temps à courir derrière eux à faire un truc qui sert à rien.

Mes enfants, eux, sont comme tous les autres enfants du monde. Ils émettent des signaux pour me dire qu’ils veulent faire leurs besoins. Mon rôle à moi, c’est de répondre à cette demande, en enlevant leur couche, en les portant au-dessus des toilettes et à leur dire qu’ils peuvent faire leurs besoins à ce moment-là. Et là, ils se lâchent.

Parce que le but c’est qu’ils soient soulagés.

Qu’ils fassent leurs besoins comme tout le monde dans des toilettes. Et c’est pour ça que les bébés font ça.

Je me suis basée sur les signaux qu’ils m’envoyaient mais aussi leurs rythmes, leurs habitudes mais aussi sur ma propre intuition qui me relie à eux.

C’est très simple, en fait. Pas besoin de se prendre la tête!

Si vous voulez répondre favorablement à la demande de votre bébé, l’HNI est faite pour vous!

C’est vraiment vous qui allez apprendre quelque chose. Le bébé, lui, sait déjà quand il veut faire ses besoins. Il a pas besoin d’apprendre! La seule chose qu’il va apprendre c’est la manière dont vous vous allez communiquer avec lui. Il va essayer de vous envoyer un signal. Il va essayer de communiquer avec vous. Et il va essayer de comprendre quand vous vous allez répondre à sa demande. C’est-à-dire que quand vous le portez en position au-dessus des toilettes et que vous lui dites qu’il peut se lâcher. il va essayer de comprendre le moment où vous lui dites ça. C’est juste ça qu’il va essayer de comprendre. Le reste, il le sait déjà. Il sait déjà quand il veut faire ses besoins.

Ce que je voulais vous dire aussi, c’est que le bébé n’est pas incontinent. On vous fait croire qu’il a besoin de porter des couches et que si vous n’en mettez pas il va faire pipi et caca partout par terre.

C’est complètement faux!

C’est parce que vous lui mettez des couches que quand vous les lui enlevez, il fait pipi et caca partout par terre! C’est ça, en fait, l’idée. Je dis pas que ça n’arrive jamais. C’est vous qui allez devoir apprendre quelque chose et donc au début il y aura parfois des pipis et des cacas qui atterriront peut-être par terre ou dans les vêtements. Ça peut arriver. Il y en aura beaucoup moins que si vous lui mettez tout le temps des couches et qu’un jour vous décidez de les lui enlever, je ne sais pas à quel âge, admettons à un an, et que vous décidez peut-être à ce moment-là de commencer l’HNI. C’est pas impossible de commencer à un an, mais c’est beaucoup plus dur. Et là il y a (potentiellement) beaucoup plus de pipis et de cacas par terre. Si vous pratiquez dès la naissance, c’est beaucoup plus facile! Parce que le bébé n’a pas oublié cette conscience de communiquer avec son parent. Il n’a pas oublié cette conscience de son élimination. Et il a encore ce réflexe de communiquer avec son parent.

Si on lui met des couches, ce qu’il va apprendre, c’est à se faire sur lui et il va oublier tout ça! Pas de pression, on fait tous comme on peut et avec les informations qu’on a sur le moment. Mais vraiment, de penser que les bébés doivent porter des couches.

Et surtout qu’on s’embête en faisant l’HNI, c’est complètement faux!

Ça peut paraître complètement paradoxal, et c’est vraiment un virage à 180° qu’on doit faire quand on commence. Mais c’est essentiel de comprendre ça!

Si vous voulez aller plus loin, je vous invite à télécharger gratuitement le guide que j’ai mis en lien dans la description pour vous. Il s’appelle “10 points clés pour pratiquer l’HNI sans prise de tête”.

Je vous invite aussi à vous abonner à ma chaine en cliquant sur le bouton rouge “s’abonner”. Et je vous retrouve prochainement pour d’autres vidéos. A bientôt

Natacha – accompagnante en HNI diplômée de l’institut Miss Psychomot

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post