La phase d’observation – Mon défi HNI

phase d'observation

Quand on débute l’hygiène naturelle avec son enfant, une phase d’observation s’avère nécessaire.

Oui, mais, pourquoi ? Qu’est-ce que cela veut dire ? Comment procéder ?

La phase d’observation, kézako ?

C’est une période pendant laquelle vous laissez votre enfant totalement sans couches pendant un moment donné de la journée ou de la nuit. Vous pouvez le laisser tout le temps sans couches, c’est encore plus rapide. Mais le mieux est de le faire autant de temps que vous le sentez pour ne pas vous brusquer, surtout si vous découvrez l’hygiène naturelle.

A quoi ça sert ?

A essayer de remarquer et de noter (mentalement ou sur une feuille) les rythmes d’élimination de votre enfant et les signaux émis par votre enfant avant ou pendant l’élimination.

Cela sert également de période d’adaptation à l’enfant qui a porté des couches depuis sa naissance et au parent qui découvre l’hygiène naturelle, et qui ne l’a jamais pratiquée.

L’enfant, s’il a porté des couches jusque là, aura besoin de temps pour comprendre ce que vous voulez faire et pour réintégrer ses sensations d’éliminations, si elles se sont estompées, ce qui arrive si l’enfant a porté des couches pendant les 6 premiers mois de sa vie ou plus.

Comment procéder ?

C’est simple : choisissez le ou les moments où vous vous sentez suffisamment à l’aise pour laisser votre bébé sans couches.

Ce peut être pendant un moment de jeu sur un tapis, auquel cas vous aurez pris soin de placer une peau d’agneau ou une alèse imperméable sous ses fesses. Ce peut aussi être pendant un temps de portage en écharpe ou non.

phase d'observation

Si vous portez en écharpe, sachez que les bébés n’aiment pas se souiller, vous aurez donc plus de facilités à repérer les signaux émis par votre bébé car il vous fera certainement savoir de manière plus claire qu’il a envie de faire pipi, la proximité aidant à comprendre ces signaux, qui se résument souvent à un resserrement des cuisses, ou à une envie de sortir de l’écharpe.

Si vous n’avez pas l’habitude de porter en écharpe et que vous débutez l’hygiène naturelle aux environs de 8 mois, sachez que c’est un moment où les bébés ont souvent envie de sortir des bras pour explorer le monde par eux-mêmes en rampant, en roulant ou en marchant à 4 pattes. Il est donc naturel que votre enfant s’agite et demande à sortir de l’écharpe sans pour autant qu’il ait envie de faire pipi. Cela ne veut pas dire qu’il n’aime pas être porté et que jamais vous ne pourrez porter en écharpe. Il faudra bien choisir votre moment, selon le caractère de votre enfant.

phase d'observation

Si vous voulez porter sans couches, vous pourrez tricher en mettant un lange sous ses fesses afin de ne pas trop mouiller l’écharpe en cas de pipi.

Pourquoi une phase d’observation sans couches ?

Ne pas mettre de couches pendant un temps choisi pendant la phase d’observation est très important. Si vous mettez des couches, vous allez forcément rater des pipis, même si vous portez en écharpe. N’en mettez que quand vous n’avez pas envie d’observer les rythmes et les signaux.

Si vous mettez des couches, surtout jetables, le fait qu’elles soient imperméables fait que vous n’allez pas remarquer le pipi qui coule et n’allez pas faire le lien avec le signal émis par votre enfant. Les signaux, surtout pour le pipi, peuvent parfois être très subtils.

Quand j’ai effectué ma phase d’observation avec ma fille, j’ai tout de suite compris que, quand je lui mettais une couche, elle signalait peut-être, mais je ne connaissais pas assez sa manière de communiquer pour le remarquer.

Je laisse mon bébé sans couches, et c’est tout ?

Si vous remarquez que le bébé fait pipi ou caca, vous pouvez effectuer un son suggestif comme « psss ». Vous pouvez aussi dire « pipi » ou « caca » selon le cas. Enfin, vous pouvez signer si vous connaissez les signes bébés, qui sont très simples.

Nous entamons ainsi la communication avec notre enfant à ce sujet et nous maintenons ses sensations corporelles pendant qu’il élimine. Les bébés ont la capacité de reconnaître leurs besoins d’élimination. C’est pour cela qu’ils signalent d’une manière ou d’une autre, afin de ne pas se souiller. Les bébés, en portant des couches, perdent cette sensation car le parent ne sait pas quand il élimine. Il ne remarque pas les signaux émis ni ne connaît ses rythmes. Donc, il ne communique pas à ce sujet avant de retirer les couches quelques mois plus tard. L’enfant devra réapprendre et se reconnecter à ces sensations, ce qui peut s’avérer être un travail long et difficile. L’enfant est souvent très fragile durant ce moment.

Ne pas proposer le pot

Pendant la phase d’observation, on observe et c’est tout. On est souvent (très) tenté de proposer le pot car on a repéré un signal avant l’élimination. On est tout excité à l’idée d’attraper un pipi. Mais il ne faut pas griller les étapes et avancer doucement, pas à pas.

Il faut aussi se laisser le temps de bien noter les schémas récurrents qui pourraient apparaître dans l’élimination de votre enfant. Et de s’habituer à tout cela.

Quels sont ses rythmes, et ses habitudes liées ? Quels signaux émets-il le plus souvent ?

Sachez qu’un bébé peut émettre beaucoup de signaux en même temps. Comme vous ne les remarquerez peut-être pas tous, il privilégiera ceux auxquels vous répondez le plus.

Les enfants vivant au sein de peuples traditionnels sont tous élevés sans couches. Beaucoup de personnes autres que la mère s’occupent d’eux. Il est intéressant de noter que chaque personne s’occupant de l’enfant va répondre à un ou des signaux différents des autres. Le bébé maintient d’autant plus et mieux ses sensations d’élimination.

Et vous, êtes-vous tentés par l’hygiène naturelle ?

Saviez-vous qu’une phase d’observation était préférable?

Cela vous a-t-il paru utile ?

Partagez cela dans les commentaires, afin que nous bénéficions de votre expérience !

N’hésitez pas à vous abonner à mon blog afin d’être au courant tout de suite de la publication d’un nouvel article !

 

Natacha.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *