La peur des excréments – Mon défi HNI

conditionnement culturel

On se découvre parfois une peur des excréments, en devenant parent.

La pipiphobie, la cacaphobie

J’aime bien appeler ça comme ça. Une personne ayant peur du pipi et du caca, je trouve ça drôle. Quand j’étais plus jeune (et que j’étais loin d’avoir des enfants), je pensais que les bébés ne pouvaient pas créer un truc qui pue autant. Et j’étais persuadée que le caca de mon bébé, lui, sentirait bon. Comme si ça pouvait sentir bon…

Les ados, c’est sympa, mais ça peut vraiment être très bête, parfois ! Je suis adophobe, et j’assume…

Le pipi et le caca, c’est sale ?

Évidemment que non. Je vous dit pas de vous rouler dedans. Mais, c’est un déchet que vous-même avez produit, avec la nourriture que vous avez ingéré. Alors, si vous trouvez que ça pue, arrêtez de manger de la merde, ça sentira meilleur!

Première et dernière fois que je dis « merde », promis !

Ce qui est vraiment sale, selon moi, ce sont les gaz d’échappements des voitures, pour ne citer qu’eux. Mettre un enfant dans une poussette, à leur hauteur, ce n’est pas pensable pour moi.

Le seul moment où je dis à ma fille “Ne touche pas ça, c’est sale!”, c’est lorsqu’elle frotte sa main contre le pare-chocs de la voiture…

L’hygiène naturelle et la peur des excréments

Beaucoup pensent, à tort, que la pratique de l’hygiène naturelle expose les parents qui pratiquent aux excréments. Ces mêmes personnes pensent que leur peur des excréments n’est pas compatible avec cette façon de fonctionner.Certes, nous voyons notre enfant en train d’éliminer. Mais hormis le fait que nous ayons conscience du quota de pipi évacué, nous n’y sommes pas plus confronté qu’en mettant des couches à nos enfants. C’est même tout le contraire !

Essayez d’imaginer à quel point changer la couche d’un bébé qui a la diarrhée peut être désagréable. Si vous l’avez déjà fait, vous n’aurez pas besoin de beaucoup réfléchir. Sinon, je vous assure que ce peut-être horrible.

L’hygiène naturelle, outre tous les autres avantages déjà cités, est une pratique où parents et enfants se sentent propres et sains, naturellement.

Le pipi

Stérile quand elle sort du corps, l’urine a de nombreuses vertus. Elle est cicatrisante et apaisante. Appliquez en sur une plaie si vous êtes perdu dans la forêt. Cela vous évitera une infection et vous sauvera la vie. Pareil pour les piqûres d’insectes, si vous faites une réaction allergique.

Certains la boivent, même. Je n’irai personnellement pas jusque là !

peur des excréments

Le caca

Et pour finir, saint Colombin !

Il y aurait beaucoup à dire, et en même temps, pas grand-chose.

Les selles sont synonymes de grande saleté pour la plupart d’entre nous. Je me lave soigneusement les mains quand j’en ai dessus.

Là, vous vous dites peut-être « Whaaat? Du caca sur les mains??? ». C’est que vous n’avez pas encore d’enfants! Comment je sais ça ? Si vous saviez…

Ma pratique de l’hygiène naturelle m’a préservée de nombreux désagréments comme avoir du caca sur les mains. Mais je suis assistante maternelle, alors, j’en ai quand même eu. Et même pas celui de mon enfant, en plus…

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


6 commentaires sur “6”

  1. Merci pour cet article qui nous réconcilie avec nos propres productions ! Et du coup, nos enfants seront eux aussi en bon terme avec les leurs! Ç est naturel tout ca : pipi et caca

  2. Bonjour Natacha

    Et il n’y a pas que du caca sur les mains …. quand la couche est pleine, et que l’enfant a la diarrhée … ça coule partout, surtout si ton enfant est assis sur toi
    (histoire véridique).

    Donc oui, quand tu as un enfant, il ne faut surtout pas avoir peur ni du caca, ni du pipi.
    Ca devient même routinier à la fin 😀

    Enfin de la à dire qu’on apprécie à force le caca … 😀

    Au plaisir
    Evan

  3. C’est vrai, j’ai commencé l’HNI il y a une semaine (Mini-démon va avoir deux mois demain). Et ce qui me surprend, moi l’adepte de peau à peau, c’est de devoir apprivoiser la nudité de mon bébé. Comme si j’avais peur de lui faire mal ou de mal le manipuler sans sa couche “protectrice” de vêtements. J’en suis encore à lui mettre des couches et à les enlever lorsque je vois des signaux, c’est terrible ce pas à passer d’enlever les couches !

    1. Bonjour Daphnée,
      et merci pour votre commentaire!
      Ah toute jeune expérience de l’HNI. Je me souviens comme il était savoureux de découvrir tout cela sur mon bébé en ayant l’impression de détenir un secret que les autres ne connaissent pas, en plus 🙂
      Je recommencerai sans hésiter avec mon second enfant et découvrirai à nouveau et de nouvelles choses. Que d’excitation 🙂
      Je vous rejoins ( et mon mari le ferait certainement aussi) dans cette réflexion sur la nudité. Nous avions si peur de toucher la peau nue de notre bébé, nous la trouvions si fragile, ainsi 🙂
      Et nous avons mis des couches longtemps avant de passer au “sans-couches”. Moi aussi, j’ai été gênée d’être gênée, mais nous ne pouvons que respecter cela, de toute façon. Tant que nous ne sommes pas à l’aise, il ne sert à rien de passer à l’étape suivante, nous gâcherions tout!
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.