Mon enfant ne croira jamais au Père Noël – Semaine 2 de mon défi

mon enfant ne croira jamais au Père Noël

Oui, ça peut choquer, mais pour moi c’est très important : mon enfant ne croira jamais au Père Noël !

Pourquoi ?

Parce qu’il n’existe tout simplement pas, ce Père Noël. Vous l’avez déjà vu, vous ? En plus, il fait peur aux 3/4 des enfants que je connais, tous âges confondus.

Tu parles d’un rêve !

mon enfant ne croira jamais au Père Noël

Ne jamais mentir, une des valeurs fondamentales de notre foyer

Nous ne mentons jamais à notre enfant. Si on ne veut pas lui dire quelque chose, nous ne lui disons pas. Et c’est certainement que cela ne la concerne pas, non plus. Mais lorsqu’on est amenés à lui expliquer quelque chose, quoique ce soit, nous parlons vrai.

La mort, le sexe, l’argent, la maladie, le handicap… tout y passe ou y passera, un jour. Car, bien-sûr, nous essayons de ne pas devancer ses demandes. Nous la laissons découvrir et poser, comme elle peut, ses propres questions.

mon enfant ne croira jamais au Père Noël

Alors, qu’est-ce qu’il vient faire là-dedans, le vieux barbu ?

Comme mon mari n’est pas toujours d’accord avec les affirmations suivantes, je vais utiliser la première personne du singulier pour en parler 😉

Mon enfant ne croira jamais au Père Noël et il n’en sera pas plus malheureux

Je ne parlerai jamais du Père Noël à mon enfant. C’est un personnage fictif inventé pour, soi-disant, plaire aux enfants et leur amener des cadeaux, s’ils sont sages, le 25 décembre.

Je suis devenue allergique aux « si t’es pas sage, t’auras pas de cadeaux ! » que j’entends encore trop souvent.

Les enfants n’ont jamais rien demandé. Ce sont les adultes, et pour être plus précis la société de consommation cachée derrière, qui ont mis ces idées de cadeaux qui remplissent le dessous du sapin dans leurs têtes.

Je ne parle pas des tablées de 20 personnes qui ne sont pas toujours contentes de se voir ! Mais il faut le faire alors on le fait. Et qui se goinfrent de nourriture comme aucun être humain ne devrait jamais pouvoir se goinfrer. Quand on sait qu’un huitième de la population mondiale ne mange pas à sa faim et qu’un tiers n’a pas accès à l’eau potable… on devrait rougir de consommer autant de bouffe et d’alcool en une seule journée. J’en parlerai dans un prochain article.

En plus de ça, le petit Jésus, on sait même pas quel jour il est né, en vrai. Noël est une fête païenne – merci Maman de me parler vrai, toi aussi. Le Père Noël, en réalité, n’est pas rouge et blanc – la faute à Coca-Cola. Et mes parents avaient une orange en cadeau à Noël. Total, ils se prenaient moins la tête !

En fait, j’adore Noël !

Oui, vrai de vrai ! Mais c’est le Noël que j’ai choisi.

J’adore décorer la maison, voir ma famille, rester au coin du feu en mangeant des huîtres et des chocolats de dégustation…

Mais sans abuser.

J’essaie de toujours avoir conscience de ce que j’ai, de ce que d’autres ont (de plus que moi), et de ce que d’autres encore n’ont pas et n’auront jamais. Sans jugement, je prends en compte tous ces éléments afin de toujours faire évoluer mon état d’esprit et mon comportement vis-à-vis de la valeur des objets.

mon enfant ne croira jamais au Père Noël

Être et avoir

Dans un souci de toujours révéler la vérité – du moins celle que je pense détenir – faire croire à mon enfant que Noël c’est des cadeaux à plus savoir qu’en faire, de la nourriture à s’en faire péter la panse, et surtout toute l’année, un vieux bonhomme qui habite sur un nuage, et qui la surveille pour voir si elle est sage, et qui le Jour J décidera de son sort, ça ne me plaît pas du tout.

Mais, c’est un peu triste, non?

Comme on m’a déjà fait cette réflexion sans vraiment poser une question, je réponds que ce qui est triste c’est de ne plus savoir comment agir dans l’éducation qu’on donne à son enfant qu’on fait pression sur lui avec Noël et les cadeaux, qu’il n’aura pas s’il n’est pas sage, bien entendu.

Ce qui est triste c’est de pourrir son enfant de cadeaux parce qu’on culpabilise de ne pas passer assez de temps avec lui à cause du travail. Je vois ça encore et encore…

Ce qui est triste c’est de se tuer à la tâche pour pouvoir lui offrir tout ce dont il rêve à Noël au lieu de moins travailler et d’être plus avec lui, tout simplement.

Je trouve ça sincèrement triste et ai beaucoup de peine pour les familles concernées. Je ne considère pas que mes choix sont les meilleurs. Mais je pense simplement qu’ils sont plus justes.

Mais je vous vois venir. Vous me direz que mon enfant est encore jeune et que c’est facile, pour moi.

Et vous aurez raison. Cela fait des années – elle n’était pas encore née – que j’ai décidé de changer mon comportement pour être plus juste avec elle.

Vous me direz que vous avez pas le choix parce qu’en travaillant vous, et votre conjoint, vous arrivez à peine à boucler les fins de mois.

Que travailler moins, c’est pas possible.

Moi, je pense que tout est possible. Tout dépend de là où on place ses priorités.

Mon enfant ne croira jamais au Père Noël, car c’est une priorité pour moi.

Et vous, comment abordez-vous les fêtes de Noël? Vos enfants croient-ils au Père Noël?

Et les cadeaux, comment ça se passe?

Partagez tout ça avec moi dans les commentaires!

Natacha.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    130
    Partages
  • 130
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


14 commentaires sur “14”

  1. Bonjour Natacha,

    Pour ma part, on ne m’a jamais fait croire au père Noël quand j’étais petit (j’avais quand même des cadeaux ;)) et je ne me suis jamais senti triste pour ça.

    Au contraire, on se concentrait sur le bon temps passé ensemble. À l’inverse, j’ai connu des enfants hyper déçus quand ils ont appris que le père Noël n’existait pas.

    1. Bonjour Chang,
      et merci de ton commentaire!

      Ton retour d’expérience m’encourage dans ma démarche. Et effectivement, tu peux me compter dans la liste des enfants déçus de la non-existence du Père Noël!

      Natacha

  2. J adore, nous on a une fille de 2 ans et on a pas envie de lui mentir et donc on a aussi décidé de pas lui faire croire au père Noël, elle aura des cadeaux comme tout les enfants mais la différence c’est qu on lui dit pas que c’est le père Noël qui lui a ramené.
    On a même écrit un livre qui regroupe toutes les histoires qu on raconte à nos enfants comme St Nicolas, père Noël, la petite souris……
    La seul différence c’est qu on ne lui dit pas qu il n existe pas, on dit que parce que c’est les fêtes de Noël elle a droit à des cadeaux et le jour où elle nous posera la question fatidique on lui lira le livre, comme sa on ne lui aura jamais menti mais elle aura toujours un de magie dans ces yeux.

    1. Bonjour, et merci de votre commentaire!
      Avez-vous fait éditer ce livre dont vous parlez? C’est intéressant…
      Nous allons dans le même sens, j’approuve!
      Natacha

    1. Bonjour Morgane,
      et merci de votre commentaire!
      Max Bird est bien mignon, mais Klaus = Nicolas, c’est le même prénom mais pas dans la même langue. Mais la vidéo est rigolote, merci pour le partage.
      Natacha

  3. Cet article tombe à pic !
    Mon fils est au CP et ses copains lui ont dit que le PN n existe pas. Ça faisait 1 semaine qu il en parlait, de ses doutes.

    Je pensais comme toi au début, lui dire direct qu il n’existait pas. Et puis en fait, j’ai choisi de lui dire : “et toi, qu’est-ce que tu en penses ?”. Ainsi je ne donnais pas mon avis, je ne mentais pas et lui a pu choisir sa version, sa réalité 😊

    Et ce soir, il a été prêt. Au moment du coucher, il m’a posé sérieusement la question. Et j ai répondu la vérité. Il a exposé de rire et il a dit “je le savais ! C est Papa et Maman qui font les cadeaux !”
    Je suis ravie d’avoir fait ainsi, de l’avoir laissé croire à un peu de magie. Il aura toute sa vie d adulte pour avoir les pieds sur terre 😜

    Et voilà notre histoire !
    Le plus important c est que chacun fasse ce qui lui semble juste !
    Bonne continuation à toi 😊

    1. Merci Milie pour ton commentaire!
      Je ne sais pas encore “vraiment” ce que je vais faire ou pas. Et comme à chaque fois dans l’éducation de mon enfant, je ferai en fonction, comme ça viendra. Parce que me dire que je décide de tout serait me mentir. Elle me rassure ton expérience, je ne veux pas que ma fille soit déçue, ou perde confiance en nous…
      Et bravo pour ton blog, vraiment bienveillant pour le coup!
      Natacha

  4. Alors moi, je ne suis pas d accord sur lé fait de dire je lui fais des cadeaux pour me déculpabiliser! Non moi je me déculpabilise de rien du tout; parce que du temps avec mes enfants j en passe énormément, à jouer, à expliquer, à rire. Je travaille à domicile et mes enfants ne vont en nounou qu une fois par semaine, le reste du temps je bosse quand ils dorment de sorte que je passe mon temps libre près d eux, et à jouer avec eux!
    Noël je les gâte car justement j’en me déculpabilise surtout de dépenser autant d argent. Et pourtant autant ils sont beaucoup gâtés autant tout ce qu ils ont ils s en amusent réellement.

    Après leur dire que ça existe, ou non,chacun fait comme
    Bon leur semble mais leur dire qunil existe ne les rends pas forcément ci ou ça. Leur faire croire à un peu de magie, et les laisser rêver et imaginer, ne les rendra pas plus ça ou ça; Comme leur dire qu il n existe pas, n aura pas ça ou ça comme conséquence. Enfin c est mon avis.

    1. Bonjour Perle,
      merci de votre commentaire et retour d’expérience 🙂
      Oui, c’est vrai qu’on peut dépenser beaucoup d’argent à Noël et qu’il “faut” une excuse…
      Je ne suis pas d’accord avec tout mais, enfin, comme vous dites, chacun fait comme bon lui semble car la majorité des parents (et c’est bien l’essentiel) fait comme il peut et du mieux qu’il peut pour le bonheur de ses enfants (enfin j’espère).
      Natacha

  5. Hors de question pour moi également de faire croire au père noël (ou plutôt à Saint-Nicolas chez nous, ni à la petite souris etc.) à ma petite louloutte…

    Son père est plus partagé que moi sur la question car il craint que ça puisse poser problème à d’autres enfants ou parents notamment à l’école (bien que nous ne savons pas encore si elle fréquentera un milieu scolaire)…

    moi je m’en fous pas mal de ce que ça fera aux autres si un jour ma petite dis à un de ses camarades que Saint-Nicolas n’existe pas! ce ne sera pas de ma responsabilité de gérer la réaction d’un enfant (voire même de tout un groupe d’enfant) à qui les adultes on menti sur le sujet (ces mêmes adultes devront gérer…) et j’e m’en fous pas mal d’attirer la colère d’autres parents si ça devait arriver. (en réalité c’est ça qui fait “peur”) mais à nous de dépasser cette crainte et de rester dans le “po-si-tif” , de gérer au mieux ce qu’il y aura à gérer si chose à gérer il y a (ça se peut aussi tout ira bien…)

    Je ne vois pas quelle magie ce mensonge apporte.

    Moi-même le jour où enfant j’ai compris (par mes propres déductions) que Saint-Nicolas qui amenait les cadeaux la nuit était en fait papa et maman et bien je me suis juste dis “pff ils m’ont pris pour une conne!” sans raler, ni rien parce que à ce moment là je vouais encore une grande admiration naturelle d’enfant envers ses parents à mes parents mais au fond de moi… j’étais quelque peu vexée quand même 😉

    je sais pertinemment aussi que des deux côtés de la famille ça fera encore débat avec les grands-parents qui ne capteront pas d’emblée et penseront que je prive ma fille de cette magie… (je vois déjà venir leur réaction grosse comme un camion)…
    sans anticiper tout en noir mais je les connais…

    je ne devancerai rien du tout avec elle, je resterai le plus neutre possible dans un premier temps mais ne mentirai jamais… je pense que je dirai plutôt “voici les cadeaux pour la fête de la Saint-Nicolas” et le reste se fera tout seul si je dois ajouter des explications elles viendront à sa demande…

    de plus elle recevra sans doutes des cadeaux à ces périodes (pas forcément matériel, ça pourrait tout aussi bien être une journée dans un parc d’attraction par exemple!)

    sinon, comme vous j’aime noël dans la modération! d’ailleurs je ne comprends pas ces abus en tout genre qui entrent pour moi en totale contradiction avec la vie et le message du christ du coup pour moi c’est pas du tout comme ça qu’elle devrait se fêter mais soit… (autre débat)…

    déjà quand on sait que tant n’ont pas le tiers du quart de ce qu’on a on devrait se modérer ou plutôt ne pas prendre plus que ce dont nous avons réellement besoin… c’est tout à fait pertinent ce que vous dites là dessus.

    il serait sain d’évaluer ses besoins et mettre le curseur plus bas toute l’année! et ce même à noël (et d’après moi surtout à noël)….

    sans parler des conventions sociales plus que barbantes, dîner de famille et autres joyeusetés… 😉 ces obligations ce n’est pas mon truc non plus et pourtant oui j’aime noël… je n’aime pas tout ce qu’on nous oblige à faire à cette période

    d’ailleurs par souci d’écologie on ne met jamais de sapin de noël et chaque année y a qqn pour nous en faire la remarque “quoi vous ne mettez pas de sapin?” “ah non, et même pas une branche de bouleau à la place?”

    ici c’est ni sapin ni substitut de sapin … des boules de noël en verre en guise de déco suffisent… mais je ne vois pas pq je mettrais un sapin en fer ou une quelconque imitation… si nous voulons “prôner” notre choix de ne pas mettre de sapin, nous le faisons jusqu’au bout, nous refusons tout autant l’imitation d’un sapin, qu’un sapin même.

    cet arbre n’est pas du tout acclimaté à notre région et sa production intensive sur nos sols pour noël ou autres utilisations est en train d’appauvrir nos sols!!!

    c’est un désastre écologique d’où notre refus catégorique du sapin de noël ou de son substitut

    à tout niveau ……réinventons noël 😉

    1. Bonjour Laurie,
      et merci de votre commentaire 🙂
      Je n’avais jamais vraiment réfléchi à l’arbre de Noël, j’avoue. Cependant nous avons un sapin en plastique, le même depuis plusieurs années…
      Chez moi, les gens ne sont pas du tout d’accord avec ma manière de procéder au sujet du Père Noël, et des cadeaux surtout. Mais bon, j’essaie de rester zen, et en fait, je fais à ma sauce sans rien dire à personne. Ils veulent offrir plein de cadeaux? Soit, je les donne quasiment tous, de toute façon. Ils sont tous indifférents à mes demandes pour MON enfant? Bien moi je le suis par rapport à leurs demandes. Je parle normalement à mon enfant et aux autres même si y’a d’ENORMES yeux qui me regardent quand j’omets de dire “Le Père Noël.. ceci cela”. M’en fous, je fais comme bon me semble. Plus on me saoule, moins je fais attention. Avant je faisais vraiment gaffe afin de satisfaire tout le monde et c’est dommage d’en arriver là mais personne ne respecte mes demandes alors pourquoi j’en ferais autant. Je trouve juste très drôle de voir la tête de ma fille quand quelqu’un lui dit : “Alors le Père Noël t’as gâtée?”. Je réponds plus rien et je pense que d’années en années ça va vraiment être de mieux en mieux… Je ne fais pas exprès de dire aux enfants que le Père Noël n’existe pas, quand même. Mais parfois j’ai une tête de mule devant moi (membres de ma famille inclus), alors je ne fais pas d’efforts avec son enfant. Comme vous dites je prends le problème au moment où il se pose, parce qu’il n’y en a pas forcément. On va pas s’emmêler la tête avant de voir ce que ça peut bien donner. Mes demandes me semblent légitimes puisqu’elles font battre mon cœur. Qui a le droit de juger si elles sont moins importantes que ses propres demandes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.