Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions? Lisez vite ceci pour le savoir!

Je la mets en place à chaque fois que je veux changer quelque chose. Je m’aide ensuite de mon feeling et de mon intuition pour que tout se passe au mieux.

Une bonne résolution à la fois

Pour que nos bonnes résolutions tiennent jusqu’à la fin de l’année, il faudrait qu’il n’y en ait qu’une et pas plusieurs, selon moi.

Personnellement, quand j’ai voulu prendre de bonnes résolutions, cela s’est toujours soldé par un échec. Et je ne pense pas être la seule. Une seule et bonne résolution, c’est amplement suffisant.

Changer une habitude demande un effort conscient. Si on l’applique au quotidien pendant au moins 2 semaines, le cerveau l’assimile comme une habitude et automatise cela, pour qu’on n’ait plus besoin d’y penser pour le faire. 2 semaines, c’est énorme ! Alors si on doit changer plusieurs choses, pendant autant de temps, je ne sais pas vous, mais moi, je n’y parviens jamais !

Je me mets à oublier de le faire, à me trouver des excuses pour ne pas le faire car c’est trop strict, à stresser et à culpabiliser parce que je ne l’ai pas fait (tout ce que je veux éviter dans ma vie). Bref, j’en viens à arrêter tout bonnement d’appliquer mes bonnes résolutions pour être soulagée de ce fardeau.

Cette année, je prends le taureau par les cornes, et je prends soin de mon couple. 8 ans de vie commune, 3 ans de mariage et un enfant (presque deux!)… Autant dire qu’on n’a pas toujours le temps pour nous, et cela s’en ressent. Nous avons déjà commencé à mettre en place une routine, mais c’est pas facile. Laquelle? Vous le saurez si vous êtes bien sage et que vous lisez cet article jusqu’au bout.

Une bonne dose de motivation

C’est certain, il faut que cette résolution me motive à fond pour que je la mette en œuvre sérieusement dans ma vie. Et, c’est un peu triste à dire, mais les bonnes résolutions que j’ai le mieux appliquées et que j’ai véritablement intégrées dans ma routine sont des changements que j’ai opérés sur des habitudes qui me gâchaient réellement l’existence.

ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Il y a 2 ans, j’ai beaucoup modifié mon alimentation. Cela a été long et assez difficile. Mais, pour autant, je ne pense pas que cela aurait fonctionné si ces changements alimentaires n’étaient pas quasiment vitaux.

Si j’absorbais des aliments contenant du gluten ou trop sucrés, j’avais des maux de ventre, des maux de tête, je faisais des insomnies… La liste des désagréments que cela m’amenait est longue. Il fallait que je modifie ma manière de manger. Pas seulement ce que je mangeais, mais aussi comment je mangeais. J’ai procédé par ordre de priorités, du plus urgent au moins embêtant. Ça m’a pris bien plus que 2 semaines pour que cela devienne normal et habituel. Mais ça valait le coup.

Je pense que les humains sont ainsi faits, ils changent des choses dans leur vie de manière durable quand ils sont réellement confrontés à un problème physique ou mental. Sinon, souvent, cela s’apparente à une lubie qui peut durer quelques temps mais qui finit par être abandonnée.

Je liste le positif

Pour garder le cap et me regonfler quand j’ai un coup de mou, je liste tous les points positifs que j’ai pu noter depuis le début de l’application d’une bonne résolution.

Le truc, c’est que je suis un peu désordonnée, alors c’est souvent noté « à l’arrache » sur un bout de papier qui traîne.

Mais j’essaie de les garder tous au même endroit et quand je mets bout à bout tous les petits papiers, ça fait un joli puzzle qui me redonne le sourire et de la force !

Si je me sens débordée – toutes les mamans comprendront de quoi je parle -, écrire me demande parfois trop d’efforts. Le côté « il faut que je fasse ceci ou cela pour… » peut me prendre trop d’énergie. Et cela s’avère contre-productif, il me semble.

ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Je n’attends pas le 31 décembre pour prendre une bonne résolution

Certes, le moment où l’on est sensé en prendre, c’est au réveillon du jour de l’An. Mais, si une bonne résolution est bien appliquée dans mon quotidien, ou que je n’en ai pas pris (et oui, ça arrive), et surtout qu’un problème récurrent me saute tout-à-coup aux yeux comme indésirable, je ne me dis pas « Oh, dommage, on est le 31 Août, je dois attendre 4 mois pour m’y mettre… ».

Je suis sûre qu’inconsciemment, je l’ai déjà fait, et que je ne suis pas la seule.

Ma bonne résolution

Mon mari et moi avons besoin de nous retrouver en ce moment. Nous avons une vie de dingue, travaillons tous les deux, avons une petite fille de 20 mois et attendons un bébé pour le mois de Juillet! Autant dire qu’avec deux enfants en bas âge, on aura encore moins de temps! C’est LE moment pour mettre en place deux petites (mais ô combien difficiles) habitudes dans notre quotidien pour qu’on tienne le choc.

Nous avons commencé il y a deux mois, en passant au moins une fois par semaine, un moment seuls tous les deux à parler de tout et de rien, de ce qui nous dérange, de ce que nous avons aimé dans la semaine, de l’éducation des enfants… Bref, on fait le point. C’est le moment où on se décharge et où on dit ce qu’on n’a pas pu dire à d’autres moments (nous ne parlons pas de nos problèmes personnels devant notre fille, car nous voulons encore moins nous disputer devant elle). C’est un moment où notre enfant dort profondément (nous n’avons pas trouvé d’autre solution qui nous convienne) et autant dire qu’en ce moment entre les maladies et les dents qui poussent, c’est dur de le prendre, ce moment rien qu’à nous!

ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

Deuxièmement, une fois par mois, nous passons un jour ou deux en couple, Autrement dit, on envoie bébé chez Papy et Mamie et on se la coule douce… On en a besoin et on le vaut bien! Je passe tout mon temps libre avec mon enfant et cela peut parfois être pesant. Je manque de bienveillance, je m’agace… Le manque de sommeil n’aidant pas. Cette bouffée d’air libre me regonfle à bloc et je suis toute heureuse de retrouver la chair de ma chair pour de nouvelles aventures.

Il faut être prêt pour cette résolution

Comme je le disais plus haut, quelque chose qui me gêne depuis un certain temps dans ma vie peut se mettre à devenir complètement insupportable. On dirait que ledit problème cherche carrément à ce que je me débarrasse de lui.

Si c’est en cours d’année, évidemment, je ne vais pas attendre la Saint-Sylvestre pour prendre la bonne résolution de l’éradiquer. Mais, bien-sûr, pour que cela fonctionne, il faut être motivé, que cela ait du sens, et donc, que je le sente. Mais, que je le sente vraiment !

L’expérience m’a maintes fois prouvée que cela ne servait à rien, sinon. Il faut que j’y pense très souvent, que cela me remue les tripes, voire que j’en rêve littéralement (ou de trouver LA solution) !

ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes résolutions

En parler, ou pas ?

Beaucoup de personnes pensent qu’il faut que quelque chose devienne public pour que cela fonctionne. Qu’on se sent plus légitime car on a une obligation envers les autres… L’engagement, pour moi, peut vite devenir stressant, voire m’emprisonner.

Je ne dois rien à personne…

Sauf à moi-même, si je me suis dit que j’allais faire ou arrêter de faire quelque chose.

Si tous les 4 matins, quelqu’un vient me voir en me disant « Alors, t’en es où de tes bonnes résolutions ? », je me sens fliquée et cela peut me couper toute motivation, à la longue. Souvent, je garde les choses pour moi. Les réflexions du genre « Jamais tu vas y arriver ! », ou mieux « Mais, pourquoi tu fais ça? » peuvent sortir de la bouche de quelqu’un. Après tout, on ne sait jamais ce que les autres pensent, et ça ne m’aide pas. Quand je prends une résolution, c’est un combat personnel que je mène. Et pour le mener à bien, il faut que cela reste intime.

A chaque fois que j’ai parlé d’une résolution, j’ai eu affaire à des briseurs de rêve. Et quand je veux mener ma barque seule, tout-à-coup, ça fonctionne bien mieux. J’ai parfois des hauts et des bas bien-sûr, mais personne pour me demander des comptes, me dire d’abandonner, ou me dire que c’est trop dur pour moi… Je suis seule à voir les progrès et à juger de mon rythme d’avancement, avec toute la bienveillance dont je peux faire preuve.

J’espère que ma manière de voir les choses vous aura conquise. J’ai souhaité participer à un événement inter-blogueurs organisé par Olivier Roland du blog Devenez Meilleur. Alors, si vous avez aimé mon article, votez pour moi en cliquant ici.

Et fidèle à mon personnage, je ne me suis engagée auprès de personne d’autre que moi pour y participer. Je rends ma copie à un jour de l’échéance, sans stress !

Au fait, voici un article qui m’a bien plu sur ce blog 🙂

Bonne lecture ! Et comme d’habitude, aimez, partagez et commentez !

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •   

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *