Quels matériels et vêtements utiliser en hygiène naturelle infantile ? – Mon défi HNI

matériels et vêtements

Dans cet article, je vous explique quels matériels et vêtements utiliser pour que les choses soient simples et pratiques.

Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’il faut habiller votre enfant avec des vêtements simples d’enfilage, dans lesquels il est à l’aise et qui ne craignent pas d’être salis.

Avec un nouveau-né

Bébé vient de naître, et c’est décidé, vous ne lui mettrez pas de couches. Utilisez de vieux draps ou t-shirts pour essuyer le méconium. C’est le premier caca qu’il fera et c’est très collant.

Si vous n’avez pas ça, vous pouvez utiliser un essuie-tout jetable. Pas de problèmes, ça va au compost !

Une vieille bassine ou un urinoir pour personnes convalescentes fera très bien l’affaire placé sous les fesses du bébé, pour pipi et quand le méconium aura été éliminé totalement. Cette astuce est très pratique surtout si vous allaitez !

Puis, le reste du temps, des langes posés sous les fesses, si bébé n’est pas dans les bras. Ou tenus avec un Snappy (petite tige en silicone avec griffes qui maintiennent le tissu en place). Le bébé est enveloppé comme avec une couche. Et vous sentirez quand même les pipis puisque ce n’est pas imperméable.

Pour les nourrissons

Il existe des couches lavables munies d’une culotte plus une surcouche de protection. Beaucoup de parents pratiquant l’HNI de l’autre côté de l’Atlantique les utilisent sans la surcouche, de manière à sentir s’il y a pipi. Pour porter longtemps en écharpe, cela peut s’avérer très pratique pour éviter les accidents. A la longue, vous ne mettrez plus rien pendant le portage. Il n’y en aura simplement plus besoin 😉

Personnellement, quand ma fille n’était pas portée (à part quand elle dormait, c’était assez rare) je plaçais un linge imperméable cousu main avec un vieux drap et un carré de PUL (tissu imperméable). C’était super, j’ai pu faire une période d’observation sans stresser.

matériels et vêtements
Alèse en PUL doublé d’un tissu en coton

Dans son lit, je la plaçais sur une peau d’agneau qui a le triple avantage d’être thermorégulatrice, auto-nettoyante et toute douce!

matériels et vêtements
Peau d’agneau tannage Relugan

Elle est née en avril donc je lui mettais des jambières en coton, des chaussettes et une petite culotte s’il faisait froid. Pour me déplacer ou quand j’étais fatiguée je lui mettais une couche lavable TE2. Je n’avais qu’à changer l’insert tout de suite si je voyais qu’elle avait fait pipi.

matériels et vêtements
Jambières et couche lavable

Je lui proposais d’éliminer dans un petit pot spécialement conçu pour l’HNI.

matériels et vêtements
Un pot à poignée utilisable dès la naissance

Pour les enfants qui se déplacent

Un pantalon à élastique et une culotte munie d’un insert en dessous m’a paru la combinaison la plus adaptée, à cette période. Les jambières ne tenaient plus sur les cuisses de ma fille. De plus, si elle faisait pipi, elles étaient mouillées. Je n’en ai donc plus vu l’intérêt.

Rapidement, elle s’est mise à marcher et j’ai su beaucoup mieux interpréter ses signaux. J’ai aussi vraiment compris ses rythmes et habitudes. Je l’ai donc laissée en pantalon sans culotte. Au bout d’un certain temps, la vessie se muscle et retient une plus grande quantité d’urine. Mettre une culotte avec un insert ne retient plus le pipi du tout. Et comme pour moi c’était pareil de laisser ma fille avec une culotte ou sans rien, autant ne rien mettre. Elle est plus à l’aise et ça fait moins de lessive. Je lui met une couche jetable écologique pour les sorties. Je travaille à la maison, donc, la plupart du temps elle est sans couches.

Quand il fait froid

Comment se réchauffer

Nous avons surtout besoin d’avoir le buste et les extrémités maintenues au chaud. On ne prend pas froid des cuisses. On peut donc mettre un ou 2 t-shirt superposés, et un pull par dessus. Une ou 2 paires de chaussettes. Et des jambières en coton, s’il ne se déplace pas, ou un pantalon à élastique s’il se déplace. On peut facilement le retirer pour proposer d’éliminer ou si l’on repère un signal.

Comment proposer d’éliminer

Dans ces cas-là, j’enlevais entièrement le pantalon car, sinon, c’était toujours arrosée de pipi. Et en plus pas pratique pour tenir ma fille en position. Il est donc important que le pantalon soit facilement mis et enlevé. Un jogging fait très bien l’affaire.

Les vêtements

Pas de collants avec jupe. Ni de jean serré. Et pas non plus de short avec legging.

Un legging seul s’il n’est pas trop serré peut faire l’affaire. J’ai trouvé les leggings très pratiques à partir du moment où ma fille signalait quasiment tout le temps qu’elle voulait éliminer. C’est aussi à cette période que mon intuition s’est développée et que je devinais qu’elle voulait faire pipi souvent en même temps qu’elle signalait, ou avant. Avant cette période, je trouvais ça trop compliqué.

matériels et vêtements
Un legging porté sans couches ni culotte

Je ne suis pas non plus fan des bodys, c’est trop long à retirer pour proposer et en plus ça se mouille s’il y a un accident. Il faut donc tout changer. Un t-shirt assez long rentré dans le pantalon, c’est mieux. Et votre bébé ne prendra pas froid s’il rampe.

Il existe des pantalons fendus très utilisés en Chine. L’enfant n’a plus qu’à s’accroupir pour éliminer. De plus, ces pantalons permettent de maintenir la zone périnéale au frais ce qui est excellent pour la santé et permet la thermorégulation. Votre bébé n’aura jamais froid.

matériels et vêtements
Pantalon fendu

S’il fait très froid et que vous avez du carrelage, vous voudrez peut-être mettre des chaussons à votre enfant. Veillez à avoir deux paires dans ces cas-là car les chaussons ne sèchent pas vite. Je mets des chaussons/chaussettes avec semelle en cuir à ma fille. C’est très pratique et ça réchauffe bien.

Il existe aussi des chaussures très molles avec semelle en caoutchouc spécialement conçues pour l’acquisition de la marche. Avec de bonnes chaussettes, elles ne nécessiteront pas de temps séchage long et sont donc particulièrement pratiques pour l’HNI.

Quand il fait chaud

Si vous n’êtes pas gênés et restez à la maison, vous pouvez laisser votre bébé nu, par grosses chaleurs.

Sinon, un grand t-shirt couvrant les parties intimes sera parfait !

L’été est le moment idéal pour découvrir la nature et pratiquer l’HNI très simplement. Faire faire ses besoins dehors à un bébé est tellement facile. Il y a beaucoup de choses à voir !

C’est la période la plus propice pour pratiquer. Vous pouvez laisser les fesses de votre bébé à l’air sans risquer d’accidents si vous êtes dehors, et il ne prend pas froid.

Récapitulatif du matériel

Tout avoir n’est pas nécessaire. Vous trouverez en fonction de vos habitudes et de votre manière de vivre ce qui vous conviendra le plus.

Cette liste est non exhaustive.

  • Une bassine plate type urinoir de convalescence ou bassine pour bain de siège

    A placer sous les fesses du bébé si vous allaitez. Les bébés font souvent leurs besoins pendant qu’ils tètent.

  • Une bassine large

  • Une pot spécial HNI avec collerette de tissu (pour les bébés)

  • Les toilettes

  • Un réducteur de WC muni d’une marche (pour les enfants qui se déplacent seuls)

    Pour les bébés grimpeurs qui veulent faire seul. Sinon un réducteur et un petit escabeau placé devant les WC feront très bien l’affaire. Il y a toujours un petit tabouret devant les toilettes chez moi. Cela facilite l’élimination et évite beaucoup de soucis (constipation, hémorroïdes…).

    matériels et vêtements
    Réducteur de toilettes muni d’une marche
  • Un pot physiologique

    Très utile si votre enfant proteste pour faire ses besoins alors qu’il est en train de jouer. Le pot peut rester dans la pièce de vie.           Je n’en ai pour ma part pas l’utilité. Ma fille veut faire ses besoins dans la douche ou la baignoire. Elle fait caca là aussi, ou par terre… Elle s’intéresse cependant beaucoup aux toilettes, sans y aller pour éliminer. Donc, je pense qu’elle ne se servira pas du pot.

  • En déplacement

    Ayez toujours des lingettes lavables ou un rouleau de papier toilette et un spray rempli d’eau dans la voiture. Ou bien si vous vous promenez à pieds, ayez toujours une boîte avec des lingettes humides (facilement faisable soi-même) dans votre sac. Bien-sûr, sont toujours présents dans votre sac ou dans la voiture, un ou deux changes pantalon + chaussettes (c’est ce qui se salit le plus en HNI), ou ce que vous préférez faire porter à votre enfant.

  • Des sacs en plastique ou en tissu, ou des filets à couches

    Pour entreposer les vêtements sales et les lingettes lavables, surtout quand vous sortez. Les filets passent à la machine, pas besoin de replonger les mains dans le linge sale, on met tout dans le tambour et c’est parti !

  • La nature

    Ne faites pas faire caca à votre enfant près d’une rivière ou d’une mare. Ne lui faites pas faire pipi dans une rivière, si possible.

    Si vous n’avez pas de papier pour l’essuyer, utiliser de la mousse, qu’on trouve sur les arbres ou près d’eux. Si besoin, mouillez-la avec de l’eau mais ne la jetez pas dans la rivière ensuite.

    Quand on tient son enfant en position physiologique, les selles ne sont pas étalées sur la peau alors essuyer le peu qui reste sur l’anus du bébé n’est qu’une formalité, pour rassurer les parents qui découvrent la pratique.

    Enfouissez les selles avec des feuilles mortes ou de la terre.

 

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

1 commentaire sur “1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *