Jouets pour filles et jouets pour garçons – Semaine 3 de mon défi

jouets pour filles et jouets pour garçons

Les enfants, en faisant leur liste de cadeaux pour Noël, doivent choisir entre jouets pour filles et jouets pour garçons. Ce que j’en pense? On n’est plus au Moyen Age, alors évoluons!

Respecter l’identité de nos enfants

Car c’est bien de ça dont il est question.

Ma fille, en ce moment, elle adore les poupées. Ne me dites pas :

– « C’est normal, c’est une petite fille ».

On va pas être copains !

Elle aime les poupées parce qu’elle les aime, point barre. Rien à ajouter !

Alors pour Noël, elle aura une jolie poupée qu’on peut coiffer et tout, et tout. Elle va se régaler.

J’ai essayé de négocier avec mon mari pour qu’elle ait une poupée qui fait pipi, en HNIste passionnée que je suis… Mais bon, il a pouffé de rire et voilà, le débat était clos.

Je m’en fous, de toute façon, je lui prendrai une écharpe de portage pour poupées, à son anniversaire, parce qu’elle adore porter (et être portée).

L’hyper-sexualisation

C’est un sujet qui devient grave. Tant qu’on verra des rayons estampillés « jouets pour filles » et d’autres « jouets pour garçons » dans les magasins de jouets, le problème ne sera pas réglé. Et tant qu’on apprendra aux enfants que le rose, c’est pour les filles. Mais aussi que les panoplies de super héros, c’est pour les garçons, et qu’un garçon, c’est fort et ça ne pleure pas. Et enfin, tant qu’on verra ce genre de livres à vendre :

jouets pour filles jouets pour garçons
Photo prise dans la vitrine d’un magasin de jouets

Aimer son enfant inconditionnellement

Suivre la mode bêtement ou s’affirmer à tout prix ?

Quelqu’un m’a dit un jour avoir élevé ses enfants avec cette phrase (qui résume tout) :

– « Si la mode c’est de s’habiller en rouge, t’as deux options. Soit t’aimes pas le rouge et t’en portes pas. Mais si tu n’as pas d’amis et que tu veux t’en faire, t’en portes pour être comme les autres. Soit t’aimes le rouge mais tu décides de ne pas en mettre car tout le monde en portes et tu veux être différent… Résultat, si tu fais pas ce t’aimes, t’es malheureux.»

J’adhère totalement à cette façon de penser. Même si elle ne paraît pas toujours simple à mettre en pratique.

jouets pour filles jouets pour garçons

L’aimer (sans conditions) pour qu’il s’aime tel qu’il est

J’ai déjà parlé à plusieurs familles ayant du mal à accepter que leur fils aime le rose. A d’autres n’acceptant pas le fait que leur fille soit très « casse-cou » et aventurière – avec le caractère bien trempé assorti.

On est tous différents. Si une fille aime se regarder dans le miroir, ce n’est pas parce que c’est une fille. Le fait qu’elle ait des gênes féminins n’a rien à voir avec son caractère. Certaines filles le font, d’autres pas. Il ne lui arrivera rien de grave ni de dangereux.

Perdre de vue l’essentiel

Dire à son enfant « il faut que tu fasses ceci ou cela parce que tu es une fille ou un garçon. », c’est ça qui est dangereux.

Où est le danger, là-dedans ? Imposer des règles complètement incohérentes à nos enfants. Les enfermer dans quelque chose qui ne leur correspond peut-être pas. Ce qui fera d’eux des adultes aigris, ne se respectant pas, ne s’aimant pas. Des hommes machos et des femmes hystériques, pour entrer dans les clichés.

jouets pour filles jouets pour garçons

L’homophobie

Je me suis longtemps demandé ce qui pouvait déranger à ce point dans toutes ces histoires. Un jour, dans l’exercice de mon métier d’assistante maternelle, une maman m’a dit que son mari avait doublement tiqué en voyant leur fils jouer avec la poussette. J’ai alors demandé pourquoi il avait tiqué, et pourquoi « doublement ». Elle m’a répondu qu’il n’aimait pas le voir jouer avec un jouet pour filles, qui plus est rose !

Quelqu’un de très sensé m’a alors rétorqué, quand je lui ai raconté cette histoire, que ce papa avait tout simplement peur que son fils devienne homosexuel.

Là, je me suis dit « on touche le fond ». L’avantage c’est qu’il n’y a plus qu’à donner un grand coup de pied pour remonter vite à la surface et reprendre notre souffle. Mais, pour le moment on se noie…

jouets pour filles jouets pour garçons

A faire d’urgence

Réagissons vite, avant qu’il ne soit trop tard. Réglons nos propres problèmes en laissant nos enfants tranquillement être qui ils sont vraiment.

Personnellement, j’ai envie que ma fille s’accepte telle qu’elle est. Et qu’elle puisse aimer ou non les autres sans avoir besoin de les haïr publiquement. Si elle n’aime pas quelqu’un ou qu’elle est face à un conflit, qu’elle ait suffisamment confiance en elle pour avoir l’attitude adéquate. Qu’elle sache simplement reconnaître ses torts sans s’auto-flageller sans cesse. Qu’elle puisse être simplement elle-même. Elle sera heureuse, je l’espère.

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *