Je me lance un défi

défi en rapport avec le sommeil de ma fille

Rappelez-vous, l’an dernier, je me suis dit “allez, je me lance un défi!”. Je vous ai parlé de la manière dont je materne mes enfants en général, tout en simplicité. Et je vous ai parlé de ma pratique de l’hygiène naturelle infantile avec ma fille, en particulier. Puis, la période des fêtes de fin d’année a pointé le bout de son nez, et j’ai parlé de la manière dont je les aborde, de ce que je veux et ne veux pas pour mes enfants à ce sujet…

De l’eau a coulé sous les ponts… J’ai mis au monde mon 2e bébé! On dirait presque que je m’ennuie 🙂 Il est donc temps pour moi de vous parler du nouveau défi que je me lance :

L’un en rapport avec ma pratique de l’hygiène naturelle (HNI) avec mon fils.

Mes débuts

J’ai commencé à pratiquer l’HNI avec lui alors qu’il avait 3 semaines. Il a 3 mois maintenant…

Le défi

Je publierai un article, podcast ou vidéo par semaine pour vous faire partager mon expérience. Je parlerai de ce qu’il y a de différent par rapport à ce que j’ai connu ou fait avec ma fille en ce sens. Il sera aussi question de mes difficultés, mes doutes, mes remises en question, mes nouveaux apprentissages dans ce domaine…

Pour ce qui est de la durée de ce défi, je vais le mener pendant un an (durée reconductible, bien-sûr 😉 ) au minimum. On verra l’an prochain où nous sommes. Je suis sûre que je vais apprendre plein de choses et vivre d’intenses moments de joie avec mon bébé!

je me lance un défi
NewportBaptistChurchNC

Participez!

N’hésitez pas à commenter ces publications et à me poser toutes vos questions en commentaires. Cela me motivera à tenter des choses nouvelles dans cette pratique et à en apprendre davantage. Je pourrai continuer à vous proposer du contenu gratuit pour vous informer toujours plus sur l’HNI. Merci à vous!

Et l’autre en rapport avec le sommeil de ma fille.

Cela a toujours été laborieux, mais depuis quelques mois, c’est extrêmement difficile de la coucher, pour la sieste, mais aussi et surtout le soir. Je pense que l’arrivée de son petit frère y est pour quelque chose, mon comportement ayant bien-sûr changé depuis que je suis enceinte. Je pensais pourtant l’avoir bien préparée à son arrivée… Il faut croire que cela n’a pas été suffisant!

Petit récapitulatif

Je rappelle qu’elle a 2 ans et demi au moment où je rédige ces lignes… C’est une enfant très joyeuse, pleine de vie, mais qui peut aussi passer de longs moments en intense concentration, ce qui étonne souvent vu son jeune âge.

Nous avons une très bonne relation. Elle s’entend mieux avec son papa, qu’elle voit, certes, beaucoup moins que moi.

Elle n’a jamais été gardée par une assistante maternelle, car je le suis moi-même. La mettre en crèche, c’était hors de question. Je l’ai gardée non stop avec moi pendant les 2 premières années de sa vie, puis elle est allée dans un jardin d’enfants Montessori. J’étais alors enceinte de mon deuxième enfant lorsque nous l’avons inscrite. Elle y est allée 3 matinées par semaine, d’abord. Puis 4. Et ensuite, lorsque mon bébé a eu 2 mois et demi, j’ai repris le travail. Ma fille est donc allée au jardin d’enfants deux jours complets et 3 matinées.

Je me lance un défi en rapport avec le sommeil de ma fille

Je voudrais comprendre d’où vient son mal-être à ce sujet afin de l’aider à s’apaiser pour qu’elle ait un endormissement serein.

Nous cododotons très régulièrement. A vrai dire je ne me souviens pas de la dernière fois qu’elle a dormi seule dans son lit.

Cela est arrivé à une époque que je reste avec elle dans son lit jusqu’à son endormissement. Il survenait dans la demi-heure, puis, un jour, elle a mis plus de 2h à trouver le sommeil. Le lendemain, même chose en pire! 3h à attendre qu’elle entre dans les bras de Morphée… Nous avons donc arrêté cette méthode et recommencé le cododo.

je me lance un défi
MpaulaM

Ce que j’ai déjà fait et que je ne veux plus faire

Et que je n’ai jamais vraiment voulu faire, devrais-je dire?

  • la méthode du 5/10/15 : on laisse l’enfant seul dans sa chambre pendant 5 minutes. S’il pleure encore – parce qu’en réalité c’est ça, l’enfant pleure -, on y retourne pour lui dire ce qu’on veut – mais, a priori, on le laisse dans le lit, il ne faut pas le prendre dans les bras -, puis on sort de la chambre pendant 10 minutes, au bout desquelles on fera la même chose. Si là encore l’enfant pleure encore, on y retourne pour s’éclipser 15 minutes…
  • la laisser pleurer sans rien faire
  • dire à ma fille qu’elle doit dormir dans son lit, que c’est comme ça et pas autrement (c’est moi qui décide!)
  • crier du salon “arrête de pleurer, tu dors maintenant!”
  • lui donner un médicament (ibuprofène) pour l’aider à s’apaiser, ce qui a toujours fonctionné car à chaque fois qu’on l’a fait elle était très énervée (douleur?) : est-ce approprié?

Les différentes choses que je vais essayer de mettre en place

  • aller consulter un homéopathe (différent de celle que je vais voir d’habitude)
  • lire le livre “mon enfant dort mal” des Drs Marie-Josée Challamel et Marie Thirion et appliquer ce que j’y aurai trouvé si cela me convient
  • diffuser un enregistrement de ses histoires et chansons préférées lues et chantées par moi-même
  • orienter une discussion (en pratiquant l’écoute active) avec elle sur le sommeil ou ce qui pourrait la gêner le soir
  • si je ne trouve pas les réponses à mes questions, tenter une communication connectée (je suis novice)
  • passer du temps de meilleure qualité avec elle (encore et toujours…)

Pour cette deuxième partie de mon défi, je publierai au moins un article, podcast ou vidéo toutes les deux semaines jusqu’à ce que la situation soit réglée afin de vous faire partager mon expérience. Nous tenterons d’autres petites choses, mais, je ne vous révèle pas tout tout-de-suite! Qui sait, si nous réussissons à ce qu’elle ait un endormissement serein tous les soirs, cela profitera peut-être à quelques uns…

Votre avis

Ce défi vous plaît-il? Donnez-moi vos impressions en commentaires et partagez cet article 🙂 Merci!

Suivez ce blog en cliquant sur “abonnez-vous”. Vous ne raterez aucun de mes prochains articles! A bientôt.

 

Natacha

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    25
    Partages
  • 25
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


21 commentaires sur “21”

  1. Pour l’hygiène j’ai hâte de lire vos aventures c’est Hyper intéressant !

    Pour le sommeil, ayant une petite de 26mois… C’est l’enfer depuis 3semaines. On me parle du terrible two ^^ c’est pas faux !

    Les tempêtes arrivent par période !

    Ça dépend du tempérament de l’enfant aussi, ma fille est mignonne, rigolote, très intelligente (et je dis pas ça parce que je suis sa mère !) mais elle a un sacré caractère. Et le cododo pour elle ça rime avec ” chic je suis pas dans mon lit je vais pouvoir jouer avec papa et maman” et elle ne s’endort jamais… Mais finit pas réclamer son lit dans lequel elle dort pas forcément

    Très personnellement je ne pense pas que ta fille ait un problème particulier… Elle a juste l’habitude de dormir avec toi ^^et d’être exclusivement avec toi ou papa. Maintenant il faut partager le temps et elle est peut être trop jeune pour bien intégré ce principe non ? Sans rejetter son frère, elle essaie de vous garder pour elle

    Je suis une de ces personnes qui dit à sa fille que c’est moi qui commande… Mais dans le sens où je lui donne un cadre, un rythme… Par exemple, je dis quand il faut passer à table mais jamais de ma vie je la force à manger plus qu’elle ne veut ou la forcer à manger quelque chose qu’elle n’aime pas…
    Pour le dodo, je dis quand c’est ‘heure d’ y aller mais si elle ne veut pas dormir dessuite elle écoute la musique ou joue avec les doudou.

    Quand elle hurle, c’est souvent de la colère ou du test. Donc je communique fermement, en revenant si c’est nécessaire et ça fonctionne plus ou moins.

    En parallèle, je consulte une microkiné… Et c’est très intéressant. La communication connectée j’ai jamais réussi… Problème de confiance en moi. Du coup, la microkiné m’a appris énormément de chose sur le tempérament et les prédispositions de ma fille… Et nous nous adaptons à ça
    La microkiné effacé les traumas et donne aussi un complément fleurs de Bach ou DEVA. C’est une très bonne technique pour tout le monde mais particulièrement pour les enfants (certaine mutuelle rembourse)

    1. Bonjour Séverine 🙂
      contente que mon défi hygiène naturelle te plaise 😉
      Ma fille a deux ans et demi, alors je te comprends. J’ai écris un article sur le cap des 2 ans, que tu peux voir en cliquant ici https://heureux-sans-couches.com/mon-enfant-a-2-ans/
      Ma fille a un peu le même caractère que la tienne, on dirait 😉
      Pareil que toi, j’impose les choses quand j’estime que c’est mon rôle, mais elle n’est pas obligée de dormir si elle ne veut pas. cependant, elle s’en fout, si elle a décidé de pas dormir, elle va hurler jusqu’à ce que je vienne la chercher… dur dur!
      Je comprends ce que tu expliques par rapport à son petit frère, notre deuxième bébé. c’est certain qu’elle est en phase d’acceptation, car elle a déjà plein de fois dormi dans son lit toute seule (mais aussi et plus souvent avec nous quand même).
      J’ai déjà consulté un micro-kiné pour moi-même, cependant je ne pensais pas que cela pouvait m’aider dans cette problématique. c’est le seul que je connaisse “près” de chez moi (40km)… Enfin je vais vérifier mais il me semble bien que c’était cette technique dont il s’agissait… On m’a parlé de fleurs de Bach sans alcool, que je dois me procurer : cela revient souvent dans les bouches, ce doit être une grande aide (ça l’est pour m’apaiser moi, alors, je pense que oui).
      Merci pour ton commentaire,
      Natacha

      1. Oui les fleurs de Bach sans alcool ça existe… Sur le site du laboratoire DEVA c’est là que je commande ! Sinon pour le rescue, ça se trouve quand casi toutes les pharmacies

        Mais encore faut il prendre la bonne au bon moment et à la bonne quantité… C’est pour ça que je les prends sur conseil de ma microkiné. Elle est loin de chez moi aussi mais elle peut travailler à distance… On y croit ou on y croit pas… Mais ça fait un an que je la voit et j’ai aucun doute donc si tu veux les coordonnées, fais le moi savoir !

        Ma fille a besoin d’aller au lit et parfois elle lutte et hurle qu’elle veut pas… Alors qu’elle a clairement besoin ! Du coup, au lieu de la sortir de son lit, je reviens dans sa chambre autant de fois que nécessaire. Et elle finit par comprendre qu’il est temps… Et on arrive à des soirs où c’est elle qui réclame d’aller au lit en nous virant de la chambre… C’est très drôle car quand elle est comme ça on a envie de rester avec elle et quand elle hurle on a juste envie qu’elle se taise et qu’elle dorme mdr

        Nos petites sont dotées d’une grande sensibilité et parfois ça nous dépasse. Personnellement, ma fille me fait halluciné par moment et je me dis que j’ai beau être sa mère, j’apprends à la connaître chaque jour et surtout je la considére comme une personne a part entière…
        Ça m’aide à la comprendre des fois et à m’adapter ^^

        En tout cas bon courage !

        1. Merci pour toutes ces informations. Oui je veux bien les coordonnées de la kiné que tu consultes, tu peux me les donner vie l’onglet “contact” si tu veux 😉
          C’est clair ma fille aussi est très sensible et me fais complètement halluciner par moments 🙂
          Merci pour ton commentaire et ton soutien 😉
          Natacha

  2. Deux sacrés beau défi !
    Le deuxième fait plutôt écho en moi… 😉
    Une belle idée que de développer l’écoute active et la communication connectée ! Concernant la communication connectée, j’ai pour ma part essayé mais je n’ai pas encore trouvé la patience ou la persévérance de prendre le temps de m’y familiariser pour de bon. Le problème est de vouloir s’y essayer quand “ça ne va pas” alors que cet outil mérite, je trouve, qu’on prenne le temps de trouver ses marques quand on est dans de bonnes dispositions intérieures…!

    Bonne idée de diffuser un enregistrement avec ta voix qui raconte une histoire ou une berceuses. Je le fais à chaque fois en direct mais pourrait peut-être essayer ça 😉

    De mon côté, la nouveauté de la semaine c’est qu’après avoir accompagnée ma fille proche du sommeil, je sors vers la fin, avant qu’elle ne soit complément endormie et je lance une musique de relaxation dans le salon qui l’accompagne pour aller pleinement dans l’endormissement.
    Ca marche bien dans mes ateliers de yoga alors pourquoi pas pour ma fille… 😉 Comme toute chose ce n’est pas une recette miracle mais cela nous a bien aidé ces derniers temps alors je partage l’idée.

    Bonnes avancées avec tes deux enfants et merci de nous partager tous tes réflexions et découvertes !

    1. Coucou Marie 🙂
      oui tu as raison, la “CoCo” doit être testée et “apprise” en temps de paix et non pendant la crise, même si c’est là qu’on aurait tendance à vouloir s’y mettre. C’est une réflexion que j’ai lue plusieurs fois sur les groupes qui en parlent…
      Quand j’essaie de sortir de la chambre alors que ma fille est en train de s’endormir, il y a eu beaucoup de fois où ça n’a pas fonctionné :/
      La musique, elle en écoute au jardin d’enfants pour s’endormir, alors je valide, c’est une sacrée bonne idée. Il faut que je m’y mette…
      Merci de ton commentaire 🙂
      Natacha

  3. Coucou Natacha! Waouh 2 défis, sacré challenge!
    Je vais suivre ça…
    Pour ton 2e défi, je suppose que tu as déjà suivi tout ce que ton coeur de maman te disait de faire sur l’instant… N’oublies pas que tu connais mieux que n’importe qui ton enfant, et que si une méthode ne te plait pas ( que tu ressens en toi qu’elle n’est pas bonne pour toi/ta fille ) alors… suis ton instinct 😉
    Je suis très chanceuse avec mon fils niveau sommeil et endormissement, il n’a jamais eu de soucis pour s’endormir. J’aime assez l’idée d’une routine de sommeil, durant laquelle on explique à son enfant que c est super la nuit, on va au pays des reves et on fait tout ce qu’on veut… je te souhaite de trouver la méthode qui permettra à ta puce de trouver un sommeil serein rapidement! A +!
    Maïté – Les Supers Mamans

    1. Coucou Maïté La Super Maman 🙂

      oui deux défis, ça parait important, mais c’est ce que j’ai fais l’an dernier et ça m’a beaucoup motivée (en m’aidant à créer du trafic et à être bien référencée 😉 ).
      C’est certain, je ne dis pas assez à ma fille que la nuit c’est bien, qu’on peut se reposer, rêver etc… Je pense l’avoir fait quelquefois mais souvent je suis plus en mode “maintenant c’est le soir, on dort!”… ça va ça vient mais le sommeil est un sujet plutôt difficile chez moi (je fais beaucoup d’insomnies si je ne m’alimente pas correctement…)!
      Pour ce qui est de l’instinct, tu as totalement raison et cela fait du bien de s’entendre dire ce genre de choses, car on m’a encore dit récemment (d’une maman que je pensais très bienveillante mais qui devait être à bout lorsqu’elle a fait ça) que laisser pleurer 30 min c’est rien (par rapport à ce qu’elle a pu faire…). Elle a répondu ça lorsque j’ai dit que je n’arriverai jamais à laisser pleurer ma fille 30 min pour qu’elle s’endorme…
      Merci de ton commentaire 🙂
      Natacha

  4. Salut Natacha,
    Je pense que dire si laisser son enfant pleurer 30 min ou pas est beaucoup dépend de la situation de chaque enfant et qu’en premier il faut comprendre pourquoi elle ne veut pas s’endormir seule. Pour ma part quand nous avons laissé pleuré Ekain pour qu’enfin il ne s’endorme plus juste dans nos bras ça m’a paru très très long mais je ne sais pas combien de temps c’était réellement. Et 30 minutes si c’est la bonne solution et qu’ensuite ton enfant accepte de dormir seul ; ça n’est effectivement pas beaucoup dans une vie.
    Même si je ne suis pas championne sur le sujet… il faut se déculpabiliser : c’est peut être pas parce que ton enfant pleure pendant une demi heure qu’on va perturber sa construction future.
    Je partage l’idée du rituel pour dormir. Chez nous il existe depuis toujours, dans la chambre de chacun des enfants séparément et ce sont les 2 (Aita et Maman) qui y participent. Bien sûr ce rituel évolue mais il leur apporte beaucoup de sécurité à l’heure de se séparer pour la nuit.

    1. Salut Florence 🙂
      Comment savoir si c’est la bonne solution de laisser pleurer? Encore tout-à-l’heure je l’ai laissée pleurer pour qu’elle fasse la sieste (elle est très fatiguée et patraque aujourd’hui). Nous avons des amis à déjeuner et quand c’est comme ça elle ne veut pas aller se coucher. Et pourtant nos amis étaient partis au moment du coucher et j’étais seule avec les deux petits. Il me semble que ce n’est pas une solution appropriée pour elle. Elle hurle, elle se lève, elle tape sur la porte… et ça peut durer longtemps!
      Le rituel n’existe pas vraiment, ou alors il change très souvent (parfois d’une semaine sur l’autre), c’est à la demande, en fait 🙂 mais je pense que quelque chose de plus fixe est à prévoir, effectivement 😉
      Merci pour ton commentaire,
      Natacha

  5. coucou.

    petite question suite à ton article.

    et continuer simplement le cododo ou chambre partagée cela vous pose t il problème à ton mari et toi?

    elle est encore si petite…

    dans certaines cultures comme tu sais déjà les grands parents prennent le relai pour accompagner le sommeil des enfants mais ce n’est pas le cas chez nous… pourtant leur besoin de sommeil partage est tjs tel en grandissant et bien légitime (petit frère ou pas même si cela a d’autant plus d’impact forcement)

    on aime nos enfants inconditionnellement mais ils ne le savent pas eux. on doit le leur rappelér chaque jour.

    bisous.

    1. Coucou Laurie 🙂

      Nous continuons le cododo en ce moment, et je pense que nous allons poursuivre afin qu’elle prenne notre chambre et nous la sienne…
      C’est ce que mon mari a suggéré dernièrement et je trouve l’idée plutôt bonne. On aimerait juste pouvoir se retrouver tous les deux. Et puis, il y a des soirs où elle a décidé qu’elle ne voulait pas dormir (angoissée ou pas) et ça ce n’est plus possible car mon mari se lève très tôt et mon fils se réveille encore plusieurs fois la nuit pour téter. Nous sommes fatigués…
      J’ai voulu mettre en place ce défi pour tenter d’apaiser les angoisses de ma fille sans forcément qu’elle dorme seule dans son lit mais plutôt pour qu’elle parvienne à trouver le sommeil rapidement et sereinement.
      Merci de ton commentaire 🙂
      Natacha

  6. c’est une idée 😉

    il faut ruser d’astuces. :p

    je comprends mieux… le gros souci c’est le côté coûche tard alors.. je comprends que ça ne doit pas être facile… quand je vois Estelle qui dort parfois très tard tellement c’est chouette pour elle de découvrir le monde (le petit monde de l’appartement et tout ce qui va avec) que parfois je me demande comment je ferai pour un second!

    j’aviserai.. comme tout le monde mais je te comprends (et pourrai peut être bénéficier de ton expérience d ici la hum)

    déjà avec un c’est parfois dur…

    courage!

    j avais pense aussi.. pq pas faire un lit cabane ou qqch du genre… repenser le lieu pour lui donner envie.

    1. Lol oui je défriche le terrain pour toi 😉
      Le problème c’est vraiment qu’elle se couche tard, et que comme j’ai repris le travail aussi, le matin parfois, même si dès que je rentre dans la chambre pour la préparer pour aller au jardin d’enfants elle se réveille d’elle-même, elle peut aussi être très fatiguée. Parfois pas, mais dès que ça s’accumule…
      Elle crie beaucoup de colère en ce moment, je pense que c’est tout simplement lié à l’âge, et c’est bien naturel. J’ai toujours peur de louper une information cruciale sur sa santé, comme le fait qu’elle pourrait avoir mal quelque part, mais j’essaie d’avoir confiance en mon instinct maternel, et voit bien qu’elle rie, court, joue normalement à plein de moments de sa vie 🙂 C’est vraiment dur d’être parent, des fois…
      Et pour la chambre, nous avons bien tenté des petits trucs qui allaient avec notre budget, mais pour le moment, nous n’avons pas trouvé ce qui lui donne envie de rester dans sa chambre le soir. En journée, depuis quelques temps elle adore aller y jouer toute seule par contre… merci pour ce complément d’info, on y pense 😉
      Merci de ton commentaire, Laurie 😉
      Natacha

  7. je ne sais même pas pq je viens te dire cela alors que tu y as déjà pense forcément:-)

    un jour ou Estelle criait fort en présence de la sage femme qui était venue rendre une petite visite… la sage femme m a dit “plus on les écoute plus ils se font comprendre et ça m’avait rassure…

    finalement ces “colères” sont aussi le reflet d’une éducation ou l’on écoute son enfant…

    maintenant c’est sur… c’est pas facile car si on peut être à leur écoute on ne peut pas tout le temps dire oui à tout… (non on ne met pas ses doigts dans la prise lol)

    le plus dur ce sont les horaires ét le train de vie moderne finalement qui va a l’encontre de l’élan naturel des enfants (et des adultes aussi)! et a l’encontre des cycles naturels aussi…nous savons gérer tout cela mais eux pas encore et c’est un apprentissage mais ce n’est pas facile…

    perso j’aurai dur quand je serai confronter à ce que tu vis la en ce moment et je sais pertinemment que ça arrivera…

    ce n’est pas facile d’aller à l’encontre de son enfant mais il faut aussi se respecter soi aussi et ses propres besoins

    je pense personnellement que la base du problème est la… dans la manière dont fonctionne cette société..

    c’est rassurant de se le rappeler (non ce n’est pas la faute des enfants) et en même temps un peu révoltant car on a guère de choix… la société est construite sur divers modèles et on ne peut difficilement échapper aux horaires si on veut avoir une vie sociale pour nous comme pour nos enfants et si on veut ou doit travailler également.

    j’espère que les choses vont évoluer
    de ce côté là aussi..

    c’est une autre histoire…

    1. Oui tu as raison, plus on écoute les enfants et plus ils disent ce qu’ils ont à dire.
      Ça me fait penser aux gens qui me disent “ah mais non moi mon bébé il pleure pas, il reste posé sur le tapis, il joue, c’est parce qu’il est habitué qu’il te réclame l’écharpe patati patata…”
      Oui c’est difficile mais seulement au moment où je suis obligée de me lever car l’un ou l’autre de mes enfants m’appelle le matin ou la nuit. Sinon (et je ressens le manque de sommeil accumulé en ce moment, par exemple) je suis dans le feu de l’action et les nerfs me font tenir…
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Bisous

      1. ah ah oui ben a propos du portage (ou de l hni vu ton nouvel article) c est clair que les gens n y comprennent bien souvent rien à rien…

        Estelle va vers tout le monde maintenant pleine de confiance… je suis sûre que les gens pensent que c est sa personnalité et non grace au portage et cododo…

        les gèns ne réfléchissent pas… font des raccourcis et ne regardent que les apparences. (ils ne comprennent surtout pas à quel point un bebe est capable de préndre sur lui par instinct de survie) … cela ne veut pas dire qu’ il est épanoui et confiant car il se tait ou qu’ il sourie … (comme dit jean liedeloff que j’appelerai JD pour faire court les prochaines fois lol… bref notre référence commune. un bebe qui sourit est un bebe qui sourit non parce qu il est heureux mais parce qu il est enfin pris dans les bras et qu il en reveut .. quel triste merpis de penser que parce qu il sourit il est heureux alors que il est en manque le pauvre…

        ce sont des choses que tu m as déjà dis… que je redis… et ce livre on le connaît par coeur ou presque .. mais j en reparle parce que j sais pas toi mais pour moi tout ça c est dur.. c est de la violence sans nom….
        de l ignorance… du mépris voilà ce que c est je cherche le bon mot… c est de la négligence voilà j ai trouvé lol… tout ça est le reflet d une société pas très évoluée… ignorante voilà mais quand tu as connaissance de ce qu’ est l amour et la compassion tu ne peux plus penser et agir comme tout le monde…

        y a clairement un monde entre les gens qui connaissent l amour et les autres qui croient le connaître mais qui en fait sont a côté de la plaque en pensant que l amour se conditionne et se soumet..

  8. Super intéressant comme défi ! Hâte de suivre ce que ça donne. Je suis enceinte et déjà je me pose pleins de questions sur les couches lavables, la HNI et le cododo.

    J’ai trouvé ton blog via la formation BP et je suis accro 🙂 Mon blog parle du monde de la naissance et de la parentalité, ça t’intéresserait qu’on se fasse des articles invités ? Je pense que çe peut être intéressant pour nos lecteurs/lectrices 🙂

    Courage pour le défi, encore une fois super chouette idée !

    Chloé, de NaissancePositive.com

    1. Bonjour Chloé 🙂

      Avec grand plaisir pour l’échange d’articles 🙂 Je te laisse le lien de mon 2e blog où je parle (entre autres) de grossesse : https://belle-telle-quelle.fr
      Voici également les liens vers mes récits d’accouchement :
      https://heureux-sans-couches.com/accouchement-naturel/
      https://heureux-sans-couches.com/le-jour-ou-jai-donne-naissance-a-mon-bebe/
      https://heureux-sans-couches.com/la-naissance-de-mon-bebe/
      Merci pour ton commentaire et pour ton blog : ton bonus est très beau, très bien fait 😉
      Natacha

      1. Merci Natacha ! Je te recontacte par mail dans le courant de la semaine prochaine. J’aime beaucoup ton 2ème blog, je ne connaissais pas ! J’aimerais beaucoup diriger mes lectrices vers tes récits d’accouchement, c’est très inspirant et se marie bien avec l’esprit de Naissance Positive 🙂

        À très vite!
        Chloé

        1. Merci pour ton intérêt pour mes blogs et pour les liens vers mes récits d’accouchement 🙂 J’espère que cela plaira aux lectrices de ton blog 😉
          Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.