Mon interview de Jeanne Sélène – Semaine 5 de mon défi

interview de Jeanne Sélène

Voici mon interview de Jeanne Sélène!

Nous parlons de son livre “Charlotte sans culotte” qui explique l’hygiène naturelle infantile aux enfants. Elle nous explique également pourquoi elle a voulu écrire des livres pour enfants (entre autres) et nous donne sa vision du parentage…

Une interview à savourer! (malgré un petit bug en milieu de vidéo qui nous a fait perdre quelques minutes de précieuses explications de sa part, mais bon, restons philosophes…)

Un grand merci à Jeanne pour sa gentillesse, sa douceur et sa bienveillance 🙂 Elle a su rester simple et accessible dans ses explications.

Et moi, on sent clairement que je suis gênée, parfois! C’est pas tous les jours qu’on fait une interview de Jeanne Sélène, alors même si je ne suis pas du genre timide, je me suis sentie un peu confuse à certains moments… J’ai passé un moment très agréable et intéressant, par ailleurs.

J’espère en tout cas que comme moi, vous allez aimer cette vidéo et ce qu’elle contient!

Partagez et commentez-la, si c’est le cas!

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    26
    Partages
  • 26
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


8 commentaires sur “8”

  1. super entrevue! je ne connaissais pas du tout cet auteur.

    cela reflete bien notre quotidien ici avec notre fille (les cacas dans le lange on connait pas non plus ou une fois toutes les lunes car les signaux sont tres clairs!) …

    l’autre jour j’ai change la couche de ma niece qui a 2 ans… j’ai voulu lui faire ca debout car je n’utilise pas de table a langer et que comme elle marche je pensais que debout ca serait normal pour elle (sans me poser la question) mais en fait elle s’est laissee tomber en arriere pour se coucher par terre pour que je lui change son lange. j’ai ete saisie tellement je ne m’y attendais pas.

    estelle ne porte pas des langes tout le temps et quand elle en porte c’est lange culotte et si pipi il y a dedans je la change sur mes genoux ou quand elle est debout ou dans mes bras le plus souvent… c est parfois un peu de la gymnastique mais c’est rapide… comme les langes ne sont la que pour des pipis loupes je n’utilse qu’un peu d’eau sur un gant de toilette et ca suffit. pas besoin d’aucun produit.

    je trouve l’idee du livre geniale!
    il rejoindra certainement notre bibliotheque un de ces 4 (qui finalement n’a pas “demenage” du moins son contenu mais en plus de nos livres je vais plutot la remplir de livres d’enfants (realistes) qu’elle pourra lire a sa guise et j’arrete de stresser si elle abime….c’est pas si grave d’une part et d’autre part faut que je lui fasse confiance aussi et donc la laisser lire des livres autre que ceux en carton)

    enfin bref. merci pour cette super decouverte…

    ca fait plaisir et chaud au coeur de voir des gens qui pratiquent cela et partagent cette meme vision de l’enfant qui se construit (construction sur laquelle nous ne devons effectivement pas porter de jugement hatif et encore moins des faux jugements du genre “mon enfant fait ca pour me narguer .. ” euh non.)

    voila c’est super de democratiser cela aux yeux de nos petits a l’aide d’un livre… l’hni n’est pas encore tres repandu pour l’instant (mais se fait de plus en plus connaitre) grace a tous les supports possibles qui parlent du sujet et ce genre de litterature pour enfant est vraiment interessante… car ca rend l’hni accessible en termes d’informations a tous les enfants (y compris a ceux qui portent des couches) je me vois bien le lire a ma fille et a ma niece ahah.

    puis pour nos petits sans couches c’est un livre auquel ils peuvent s’identifier ce qui est plutot rare a trouver quand on porte son bebe qu’on l’allaite qu’on cododote…
    pour moi lire des livres a estelle avec des biberons et des poussettes ce serait un peu comme si je lisais un truc chinois (la poussette est definitivement remise au placard) ahah… j’utilise mon porte bebe devenu trop petit en attendant de vite vite le remplacer par qqch de plus adapte car ca devient juste juste…

    bref… connais tu le livre “chez moi” de roseline d’oreye et valerie guenec? ainsi que leur livre “pas d’etiquettes s’il vous plait” ce sont aussi des incontournables chez nous.. parmi d’autres mais chez moi est particulierement .. top !

    une phrase du livre est “chez moi on porte les bebes en echarpe devant ou sur le dos comme au ghana c’est rigolo” un incontournable du maternage proximal dommage que l’hni n’y soit pas repris c’est le seul truc qui manque tellement je le trouve complet (et tres joli)

    bisous et merci pout cette decouverte. 🙂

    1. Coucou Laurie 🙂

      merci de ton commentaire, chaleureux, comme d’habitude 😉

      Je suis contente de t’avoir fait découvrir ce livre. Ma fille l’adore, il est très mignon!

      Je ne connais pas ce livre dont tu me parles, à découvrir donc, pour moi aussi!

      Oui, moi aussi, dans le cadre de mon métier d’assistante maternelle, ou avec d’autres enfants plus rarement, je suis parfois très étonnée des différences qu’il peut y avoir avec mes enfants en terme de change ou autre. Je ne change les enfants que sur le côté comme je l’explique dans mon article sur le change physiologique (je ne pense pas que tu l’aies lu). Je rencontre parfois des enfants qui lèvent les jambes d’office tellement ils sont habitués à être allongés et à ce qu’on leur tire sur les chevilles pour leur nettoyer les fesses…

      Bisous, Natacha

  2. coucou natacha,

    a propos du livre chez moi je voulais quand meme ajouter qu’il aborde l’allaitement (sous le jour de l’allaitement long) mais neanmoins je pense qu’il peut etre interessant meme pour des enfants non allaites. c’est un vrai tour d’horizon de ce qui peut se faire de par le monde (meme si ce n’est pas un livre documentaire comme precise dedans) enfin soit. 😉 moi meme je ne me retrouve pas forcement dans tout mais il vaut le coup (il aborde a confiance en les capacites propres de l’enfant des son plus jeune age.. les emotions etc.)

    a l’occasion j’espere qu’on approfondira un de ces 4 le sujet de la litterature pour enfants… enfin une chose a la fois..

    je viens de lire ton article sur le changement physiologique je ne l’avais jamais lu auparavant car je me doutais un peu du contenu en fait…. j’avais ete brieffe sur le sujet avant la naissance et puis de tte facon je l’aurais fais comme ca je pense… (la manutention c’est aussi un peu voire beaucoup mon boulot a la base… meme si c’est de la manutention pour adulte certains principes sont les memes et ce n’est pas si different de changer une protection chez un adulte allonge sur un lit medical que chez un bebe) en ce qui concerne le respect de la physiologie je veux dire. (pas le reste evidemment).

    j’ai toujours change estelle de cette maniere jusqu’au moment ou elle a commence a manifester son refus de se faire changee en position allongee donc j’ai vite laisse tomber la table a langer…

    peu de temps apres je suis passee au lange culotte sans me poser la question qu’il fallait enlever tout le pantalon… car souvent je glisse simplement le pantalon et le lange et je n’enleve rien en fait.. je ne dois enlever que en cas de loupe.

    j’en avais teste des lavables mais ca ne fonctionnait pas du tout… donc ce sont des jetables….

    ceci dit je pense que estelle a eu une greve (juste pour les pipis) je ne saurais dire la “cause” peut etre ai je parfois trop anticipe au lieu de laisser couler et faire confiance… puis d’autres apprentissages aussi ont eu lieu (et surtout un grand besoin de decouverte sans vouloir s’interrompre ou etre interrompue) certains moment je la voyais faire pipi et c’est clair qu’elle s’en foutait meme si c’etait sur elle. y a un peu de tout ca … ca a dure 2 / 3 mois mais je restais quand meme tjs tres attentive et proposais a chaque change ou en dehors surtout quand cela faisait longtemps qu’elle n’avait fait (avec un lange jetable c’est facile en touchant discretement le lange de voir si il contient de l’urine ou pas) et parfois elle etait ok (au final c’est vrai qu’il fallait souvent tout enlever) … ca m’ennuyait et m’ennuie tjs de lui mettre du jetable sur les fesses (je me consolet en me disant qu’elle ne porte rien la nuit…) les langes a scratch je n’en voulais vraiment plus ni les lavables a pressions ni les lavables tout court au bout d’un moment (j’ai enormement utilise des hamacs dont je mettais dedans des inserts faits maison ultra fin ne resistant que a un seul pipi) ca fonctionnait plutot bien.. enfin peut etre que je te l’ai deja dis… mais j’en ai eu marre de toute ces lessives (avec la dme ca en fait deja bcp) entre ca et le reste j’avais vraiment besoin de m’alleger… priorites au sommeil accompagne et aux repas… le reste tant pis.

    depuis une semaine j’ai l’impression qu’elle remanifeste de nouveau son besoin …. donc je pense ressortir les simples petites culottes qu’elle a un peu porte l’ete (ou la plupart du temps en fait elle etait juste en short sans lange ni culotte) sauf en deplacement ou la j’ai tjs mis des langes … bref je pense du coup vraiment les enlever de nouveau du moins a la maison et voir comment ca se passe 😊

    elle ne marche tjs pas mais elle sait deja escalade (elle a recu a sa naissance en cadeau une petite chaise d’enfant sur laquelle elle monte desormais seule et m’appelle quand elle veut en descendre)

    du coup je commence serieusement a la mettre sur le petit pot physio (achete chez ecopitchoun)

    voila l’hni ce truc genial quand meme dont on ne devrait pourtant
    pas s’etonner ou se rejouir. 😁

    en fait je suis simplement contente de ne pas imposer a ma fille des couches et puis tait toi. c’est juste ca qui me rejouit… quand je vois les autres… hum hum. enfin chacun son truc comme dirait l’autre.

    je suis de pres tes aventures avec ton fils. c’est marrant je ne suis pas passe avec estelle par cette phase d’observation. ca s’est fait a l’intuition et aux signaux uniquement (et aussi au timing par la suite) mais quand j’ai demarre elle etait tjs en lange ou bien sans mais jamais posee (comme tu le sais elle pleurait elle avait et a tjs un tres grand besoin de proximite… je fais avec ahah ca passera comme le reste… elle n’a deja plus besoin d’etre bercee depuis longtemps mais ce besoin revient sitot que je tente de la laisser dormir sans moi j’ai remarque ca aujourd’hui c’etait flagrant) enfin dans les bras je n’observais pas grand chose quoi c’est la que je voulais en venir..

    bise

    1. Coucou Laurie 🙂

      Oui c’est clair il faudrait qu’on parle littérature pour enfants, un de ces 4, et même pour adultes car à part le concept du continuum qu’on a très en commun, on a vaguement abordé quelques autre livres mais on s’est pas trouvé d’autres livres qu’on a beaucoup aimé et qu’on a lu toutes les deux (à part sans couches c’est la liberté que j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé et qui parle aussi d’allaitement pourtant 😉 ).

      Je ne crois pas que tu m’aies déjà dit quel était ton métier… infirmière au hasard?

      Je comprends ton besoin de mettre des langes jetables, pour le moment je mets des couches jetables à mon fils. Parfois je lui mets des culottes de propreté à pressions lavables, mais comme je change à chaque pipi et que je rate très souvent ça (il fait encore très souvent pipi aussi, comme il n’est pas diversifié, en plus…) donc mon lot de 8 culottes part dans la journée et comme je les fais sécher à l’air libre, bon, ben, ça prend du temps… je dirai que je mets 20% du temps lavables et 80 jetables… Moi, je me console en me disant que c’est déjà énorme d’avoir la volonté de répondre à ses besoins d’élimination et de portage de la sorte. Dans mon métier, je vois beaucoup de bébés et de familles par extension, et je suis biiiiien loin de ce qui se fait “normalement”. Je ne rentre pas dans les détails car je sais que tu vois de quoi je parle. Et j’ai la chance de pouvoir travailler et avoir mes enfants à mes côtés (même si c’est physiquement et parfois moralement difficile).

      J’ai une petite baisse de régime et je trouve le portage difficile en ce moment. Ma fille a un caractère très dur et dit “non” à tout, on peut mettre très longtemps à attendre qu’elle se décide à faire ce qu’on lui demande. Ma bienveillance et mes aptitudes de parent positif sont bien revus, j’ai beaucoup d’occasions de mettre en application ce que j’ai appris, en CNV notamment. Et pour le portage c’est pareil. Mais mon fils peut souvent beaucoup bouger voire s’agiter et j’appréhende parfois l’écharpe quand je dois me baisser pour m’occuper de ma fille (qui m’en fait voir…). Il ne s’endort que rarement dans l’écharpe en fait et a besoin de pénombre pour trouver le sommeil. C’est un bébé hypersensible, donc depuis qu’il a 2 mois environ (ça m’a coûté au début) je le couche sur le petit matelas posé à côté de mon lit et sur lequel il passe aussi ses nuits. C’est là qu’il dort…
      Cela complique les choses quand il a du mal à s’endormir, je dois remonter dans la chambre pour l’aider à s’apaiser et pendant ce temps, ma fille est seule. Ce n’est pas que pour sa sécurité que je m’inquiète mais parce que je n’aime pas la laisser toute seule à son si petit âge… Parfois elle est en train de pleurer en m’appelant quand je reviens. Je pense qu’elle a oublié où j’étais! Je ne reste jamais longtemps en haut, car il est vrai qu’une fois sur son matelas dans la pénombre, mon fils s’apaise tout de suite.
      Bon, voilà, tout n’est pas tout rose et tout parfois comme Jean Liedloff l’aurait voulu…

      Merci de ton commentaire,

      Natacha

  3. salut salut.

    un de ces 4 on abordera le sujet litterature (enfant ou parents)

    je te laisse voir quand ca te conviendra le mieux car je prends les devants sur bcp de sujets (tres egoistement et principalement sur ma vie surtout… je dois dire) hum hum. enfin voila…

    tu me feras signe 😉 si ca te convient comme ca?

    je suis aide familiale (auxiliaire de vie en france) et avant cela j’ai exerce en tant que garde malade (une autre branche de l’aide sociale a domicile) a cette periode je faisais bcp de change de personne au lit… en tant que af j’en fais tjs mais plus dans des lits… les personnes chez qui je viens en aide sont bcp plus mobiles (meme si pour certaine j’utilise quand meme encore un leve personne ca peut arriver..)

    voila voila

    je comprends tout a fait ce que tu dis… ce que nous faisons la est en effet deja enorme… et utiliser du lavable a 100% serait difficilement gerable (vu comme tu dis le temps de sechage..mais aussi la place que ca prend dans une machine a laver!) le temps… etc.

    il faut aussi savoir se faciliter la vie… meme si le jetable n’est pas le mieux on le sait… on fait au mieux disons pour faire entrer une eduction naturelle dans ce monde moderne dont nous dependons.

    comme quoi le plus important pour toi comme pour moi a propos de l’hni est la communication (et non l’idee absolue du sans couches) meme si je pense que les jetables peuvent parfois etre un frein a cette communication meme si le lange est change tt de suite apres le petit loupe et que le tout est conscientise par le tandem adulte/bebe …

    enfin.. a nousd observer et de doser a savoir quand les langes sont pratiques et les utiliser mais aussi quand ils mettent en peril la communication etablie et en utiliser moins (voire pas ou plus)

    je te laisse bebe de reveille

    1. Oui c’est certain, l’essentiel est de trouver le juste milieu entre ce qui ne nous fera pas sombrer dans une montagne de linge, ce qui n’est pas gérable et qui au final nous épuisera et nous fera mal vivre l’HNI, voire abandonner, et pratiquer de la manière la plus saine possible en essayant de faire garder les sensations de besoins d’éliminer à nos enfants…
      Moi j’adore tes commentaires, et nos échanges d’e-mails, mais je suis débordée et n’arrive pas à tenir le rythme!!!
      Merci encore,
      Natacha

  4. coucou..

    je comprends pour ton fils que ca ait ete dur pour toi mais tu as fais le meilleur choix pour lui compte tenu des circonstances et cela n’empeche en rien le portage dans les moments d’eveil j’imagine… qui ont toute leur importance comme tu le sais..

    ici ca evolue je laisse estelle dormir (pas s’endormir lol) seule en journee petit a petit .. elle a bcp plus d’assurance (a savoir que je suis tjs la pour elle) car avant c’etait carrement l’angoisse.. enfin tout ca etait et est tjs evolutif..elle grandit..

    jean etait une utopiste je pense (et il en faut) mais sa vision du maternage authentique que vivent (ou plutot vivaient….) les yekwanas n’est pas applicable chez nous aussi facilement qu’elle le pretendait. on essaie de respecter un max ce continuum mais nous faisons avec d’autres facteurs que eux et les choses ne sont pas si simples…

    j’aimerais tant qu’elles le deviennent.. (faudrait de gros changements dans la societe)

    a propos de livres j’en ai certes une petite panoplie dont ce serait agreable de te parler mais il y en a un que je viens d’acheter d’occas (43 euros) qui sort du lot.

    c’est un livre qu’on m’a prete pdt ma grossesse sur l’accouchement accroupi… obsevre chez les indiens du bresil egalement (les xetas qui n’existent plus non plus)

    ce livre est tout aussi passionant que celui de jean! ca ne parle pas du bonheur perdu mais de notre nature et notre physiologie. .

    savais tu que le portage dorsal previent des rides du cou et du visage tant il mobilise tous les muscles du corps? il y a un tas d’infos la dedans bien plus pertinentes que ce qu’on trouve dans les livres sur le portage dans le commerce ..

    ce livre est une pepite ..
    avec le concept du continuum.. je suis passionee par ces indiens du bresil .. et ces gens qui sont partis a la decouverte de leur maternite ont collecte des informations tellement precieuses…

    il m’a coute cher d’occas mais je m’en fous j’aurais donne le double si il fallait car ces temoignages vont se perdre un jour avec la disparition de ces peuples ..

    l’histoire de l’homme (dans sa nature) est d’une si grande valeur…

    quand on l’aura perdu on aura tout perdu! je veux transmettre un jour ce livre a estelle (ou mes enfants) en heritage de notre” culture “humaine qu’ils veuillent des enfants ou non..

    les livres modernes sur le portage l’allaitement etc sont biens. mais 10x en dessous de ces deux la pour moi .

    bises.

  5. ps: le livre c’est :

    redecouvert chez les indiens: “apprenez l’accouchement accroupi” la meilleure position naturelle pour vous et votre enfant.

    pretee a la base par une amie qui a accouche a domicile (3 fois) il y a plus de 15 ans.

    j’ai accouche a l’hopital (pas accroupie mais a 4 pattes)

    a la base je voulais accoucher a domicile mais aucune sage femme ne faisait plus cela dans ma region..je sais pas si je te l’avais deja dis. c’etait un desir tres ancre en moi qui ne s’est pas realise mais qui est tjs present.

    pr un prochain bebe je pense louer un gite peut etre en tt cas eviter l’hopital (environement trop stressant pour moi)

    bref ce livre est interessant sur l’accouchement mais pas que.

    en fait ca fait super longtemps que j’avais envie de t’en parler

    il met en avant les mefaits de l’utilisation de meubles… tables…
    chaises avec dossier… meme sans d’ailleurs (les indiens vivent debout couhe ou accroupi) et…. en parfaite sante !

    il faut que je le relise pr voir un peu ce que j’ai pu ou oublie…

    je l’ai achete car je l’adore et le trouve pertinent… j’avais aussi tres envie de le relire pour savoir jusque quel age les bebes sont portes ( 2 ou 3 ans) et de quelle maniere

    il est dit que le bebe va sur le dos des ses 3 mois… et est porte ainsi jusqu’au 3 mois du bebe suivant 😉

    ca me passionne! idem pour le sujet de l’allaitement qui equilibre naturellement les ecarts de grossesse..

    dans ces pleuples les bebes tetent bcp (plus chez nous) pas en termes de duree dans le temps mais de quantite sur une journee..

    le sein leur est deja accessible bien plus souvent

    (faut voir des que je suis torse nue estelle me saute dessus… tete pour boire… pour jouer) ce qu’elle ne fait pas quand je suis habillee.)

    j’ai lu sur le net que l’ecart moyen d age chez les xung (je crois) d’afrique etait de 4 ans tant les bebes et bambins tetent regulierement…

    moi j’ai eu mon retour de couches au 11 mois de ma fille.

    bref… tt ca depend de notre milieu (mais memes dans les milieus ou la nature humaine est respectee des differences ce marquent).

    exemple pour la marche. dans le desert les enfants marchent tot… dabs la jungle tard.. (c’est tire d’un autre livre encore) .

    bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.