Instaurer la bienveillance dès la grossesse

le jour où j'ai donné naissance à mon bébé

Je suis mère d’une petite fille depuis 2 ans et attends mon second enfant. Pour moi, instaurer la bienveillance dès la grossesse a été primordial. Il y a des choses auxquelles je ne faisais pas attention avant de vivre ce festival de sensations pour la première fois. Petit récapitulatif…

S’écouter et prendre du temps pour soi

Quelle rengaine connue et rabâchée maintes fois ! J’en ai assez de tous ces conseils, que parfois je prodigue, et que j’ai aussi du mal à appliquer. Ce moment précieux a été un déclic pour moi. Après tout, ça ne dure que 9 mois. Et avec ça, j’ai la responsabilité d’un petit être qui est dépendant de moi pour grandir et se trouver en bonne santé avant sa naissance. Alors, je prends soin de moi.

Faire une pause

Cela commence par arrêter de travailler tôt dans mes deux grossesses. Je suis assistante maternelle, et physiquement, ce n’est pas de tout repos.

instaurer la bienveillance dès la grossesse
Free-Photos

Pour ma seconde grossesse, j’ai eu assez rapidement des contractions, alors je n’ai pas eu envie de jouer à la femme forte qui peut tout mener de front. Porter et mettre au monde un enfant a été un véritable choix pour moi et je dois en assumer les conséquences. Mon travail passe après.

Et puis, être fatiguée sans cesse, est-ce vraiment respectueux pour le fœtus ? Je me suis posé les bonnes questions et, après en avoir discuté avec ma sage-femme et mon médecin traitant, ait décidé de me mettre au repos pour ces deux grossesses.

J’ai aussi, les deux fois, subis des maux de dos assez intenses, de la constipation, et un vague à l’âme assez fort. Dès que j’ai pu prendre du temps pour moi, tout est rentré dans l’ordre. C’est bien le signe qu’instaurer la bienveillance dès la grossesse, ça passe aussi par ça: se reposer et s’écouter.

Je ne laisse pas les gens toucher à mon ventre

Oui, cela peut choquer !

Bien-sûr, les membres de ma famille que je connais me touchent parfois le ventre sans toujours me demander mon autorisation. Je ne le prends pas mal, mais j’apprécie qu’on me prévienne avant.

Il y a peu, quelqu’un que je ne connais pas beaucoup a posé sa main sur mon ventre… Je ne dirai pas que cela m’a choquée mais ça m’a interpellée, c’est certain.

instaurer la bienveillance dès la grossesse
albaroma7

Je suis quelqu’un de plutôt tactile mais je trouve que la proximité que les gens peuvent s’offrir sans en demander la permission n’est pas toujours respectueuse. Il s’agit de mon corps, mais mon bébé le sent aussi. Et moi, je ne sais pas toujours quelles sont les intentions de la personne qui touche.

Est-ce qu’elle est curieuse de sentir le bébé bouger ? Ou bien est-ce qu’elle est envieuse de cet état dans lequel je me trouve ? Est-elle stressée ? Angoissée ? Triste ? Je ne parle pas nécessairement ici de son état émotionnel vis-à-vis de ma grossesse mais de ce qu’elle peut ressentir en général. Même si, bien souvent, je pressens fortement les émotions que ressentent les gens (parfois sans qu’eux-mêmes en ait conscience, je crois!) car d’un naturel très empathique.

Cela ne me rassure pas de penser qu’une main pleine de stress soit en contact avec mon tout petit bébé même pas encore né.

Je me dis qu’instaurer la bienveillance dès la grossesse, c’est aussi gérer l’origine d’un geste aussi banal que poser sa main sur un ventre rond et plein de vie. C’est un geste que je ne me suis que rarement permis de faire. J’ai, bien évidemment, demandé à l’hôtesse de ce bébé si j’en avais le droit avant de passer à l’acte.

On ne peut pas tout faire

Non, quand on est enceinte, on ne peut pas tout se permettre. Je ne parle pas là de fumer ou de boire. Cela, tout le monde le sait. Certaines le font quand même mais c’est leur responsabilité et je doute qu’elles ignorent les risques qu’elles font encourir à leur bébé.

Danser sans gigoter

Moi, j’adore danser, par exemple.

Quand j’étais enceinte de ma fille, je dansais sur n’importe quelle danse, et quand l’envie m’en prenait. Maintenant, j’ai souvent le ventre qui se tend quand je danse. Je pense que c’est le signe que je dois me reposer. Ou que je dois peut-être adoucir la cadence.

J’ai compris que je ne pouvais pas faire subir à mon 2e bébé autant d’acrobaties que j’en ai fait quand j’attendais mon 1er. Peut-être que ce bébé-là ne le supporte pas alors que ma fille adorait ça. Il bouge souvent, ce 2e bébé, quand je danse. Mais ce n’est pas vraiment pareil que pour ma fille.

Alors, comme je veux instaurer la bienveillance dès la grossesse, je reste à l’écoute, et je suis ce qu’il me demande.

De plus, je me suis rendue compte qu’il se mettait à bouger lorsque je dansais et pas avant, c’est certainement que je le réveille. Danser doucement et plus sensuellement, il aime. La musique, il adore. Mais me sentir bouger sur des rythmes africains, c’est certainement un peu trop pour lui.

instaurer la bienveillance dès la grossesse
voltamax

Vous pouvez aller visiter le blog Danse Prénatale pour plus de détails sur la danse lorsqu’on est enceinte.

Instaurer la bienveillance dès la grossesse

Alors, c’est certain, la liste de ce qu’on ne peut pas faire enceinte est (très) longue. Et beaucoup de futures mamans se sentent dépassées, voire prises à la gorge.

Je pense que, bien évidemment, on doit respecter les conseils relatifs à notre santé et à celles de notre bébé, comme par exemple adapter son alimentation et son mode de vie si l’on n’est pas immunisée contre la toxoplasmose. Mais que ce n’est pas grave si, de temps en temps, on se permet de manger une ou deux huîtres (mais alors extra fraîches!) ou qu’on continue de faire son footing quotidien, si on se sent bien, en forme, et qu’on n’a pas de contre-indications.

Instaurer la bienveillance dès la grossesse, c’est se respecter soi. Et, pour se respecter, il faut savoir se faire plaisir, et ne pas trop changer ses habitudes, car cela perturbe suffisamment d’avoir à créer un petit être.

Cet article fait suite au carnaval d’articles organisé par le blog Naissance Enfance Nature.

Si vous avez aimé cet article ou que vous vous êtes reconnue à la lecture de celui-ci, laissez un commentaire ci-dessous.

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


4 commentaires sur “4”

  1. Natacha, Merci encore pour ce clin d’oeil vers mon blog dans ce très bel article ! Prends bien soin de toi 🙂 en dansant tranquillement.
    Le rythme ternaire du blues ou de la valse par exemple est le même que celui du bercement quand on a bébé dans les bras.
    Sonia Danse prénatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.