Comment inculquer la valeur de l’argent à mon enfant? Semaine 4 de mon défi

inculquer la valeur de l'argent

Je me questionne souvent sur la manière dont je voudrais inculquer la valeur de l’argent à mon enfant.

Et la période de fêtes qui approche me fait beaucoup cogiter à ce sujet.

Noël, une fête commerciale ?

Bien pire que Pâques et la Saint-Valentin, Noël est devenue la fête la plus commerciale, à mes yeux.

Les français consomment énormément bien avant et encore après Noël et le Premier de l’An – même si les médias disent le contraire.

Quand je vois les magasins installer les chocolats en têtes de gondole et des pubs de jouets à la télé au mois d’Octobre, je me dis que je devrais noter la date exacte pour comparer avec l’année suivante. Je suis sûre que l’échéance avance d’une semaine d’année en année.

Ça doit être pour que tout le monde ait bien ses « Mon Chéri » pour le 25 Décembre, sûrement…

Plein de cadeaux sous la sapin

Le Père Noël et moi, on n’est pas copains. Quand je vois des dessous de sapins remplis, je me demande comment une telle chose est possible.

Est-ce que ces parents pensent réellement faire plaisir à leurs enfants avec beaucoup de jouets ? Est-ce qu’ils tentent de combler un vide ? Ou bien est-ce que ça ne leur ferait pas plutôt plaisir à eux-mêmes… n’ayant reçu que peu ou pas de cadeaux à Noël durant leur enfance ?

inculquer la valeur de l'argent

Peu de jouets sont nécessaires pour rendre un enfant heureux

Un enfant n’a pas besoin de 50 jouets. Trois ou quatre, s’ils lui plaisent, sont largement suffisants. Donc, on peut dire que recevoir un seul cadeau à Noël est bien plus excitant qu’en avoir 10 ou 20. Bien-sûr, il faudra recycler les jouets de temps en temps. Donner ou jeter ce qui ne sert plus, selon leur état. C’est nécessaire pour ne pas se retrouver encombré.

Si 5 minutes après l’ouverture de 10 paquets, vous cachez les jouets en question et vous demandez à votre enfant de vous dire de mémoire ce qu’il vient d’ouvrir, il y a fort à parier qu’il ne se souvienne que de 2 ou 3 d’entre eux.

On dit souvent que lorsqu’on offre un jeu à son enfant, il va jouer avec la boîte et/ou le papier cadeau et délaisser le jeu. Ceci illustre parfaitement mes propos. Les enfants ont besoin de se servir de leur imagination. Ils ont besoin de créer leur monde, et pour cela il leur faut de l’espace. Si l’espace est plein de choses inutiles, cassées, dont ils ne servent pas, ils ne peuvent pas jouer. Et jouer, c’est nécessaire pour leur développement.

Inculquer la valeur de l’argent

Quand je vois des chambres remplies de jouets, des enfants portant des vêtements de grande marque, et détenant des portables bien plus évolués que le mien, je me dis que ce n’est pas ce que je veux pour mon enfant.

Si on calcule, un enfant peut facilement avoir sur lui en vêtements et jouets technologiques 1000€ de matériel (et encore, je suis gentille). Si on se met à calculer la matériel présent dans sa chambre, ça grimpe très vite, là aussi.

Une maman m’a raconté qu’elle avait eu en cadeau pour la naissance de sa fille un manteau à 85€…

Quel bébé a besoin d’avoir cette somme sur le dos ? Un enfant ça rampe, ça bave, ça régurgite… bref, ça fait plein de choses qui font que, quand on me donne des vêtements pour ma fille, je me dis que ça lui conviendra parfaitement vu l’usage qu’elle en fera.

J’aimerai que ma fille comprenne que ce que nous avons à la maison n’est pas arrivé là tout seul. Nous avons travaillé pour l’avoir.

J’aimerai lui faire comprendre – quand le moment sera venu – que nous avons décidé de ne pas nous encombrer de superflu. Nous n’avons pas terminé notre cheminement à ce sujet.

J’aimerai lui inculquer la valeur de l’argent en lui apprenant qu’il est souvent nécessaire qu’un objet soit de bonne qualité, et donc plus cher que le basique, mais que l’objet en question n’est pas toujours nécessaire pour son bien-être.

En clair, consommer de la qualité, oui, mais seulement si besoin et si ça nous fait vraiment plaisir !

Noël chez moi

J’ai été assez gâtée pendant mon enfance. Et pourtant, je suis bien obligée d’avouer qu’une fois la magie de l’ouverture des paquets passée, j’étais souvent déçue. Parfois, un ou deux jouets me plaisaient bien. Et il est arrivé que je joue longtemps avec le même jouet. Je pense à l’un d’eux en particulier. Les années passant, je ne m’en lassais pas. Il m’a apporté beaucoup de satisfaction.

Si vous me le demandez, je vous dirai de quel jouet il s’agit.

En échange, j’aimerai savoir quel est le jouet reçu à Noël qui vous a le plus marqué ?

Partagez cela avec moi dans les commentaires !

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à gérer :

  • les sorties avec votre enfant​​​
  • ​les nuits​ sans couches​​​
  • ​le regard des autres
  • votre frustration​ envers les ratés et les régressions​​​

4 commentaires sur “4”

  1. De quel jouet s’agit-il ?
    Pour ma part, il y en a eu quelques uns au fur et à mesure des années (même si mes parents m’en offraient peut être une bonne vingtaine chaque année…): une boîte de Polly pocket (mon père avait jeté les personnages dans la cheminée en même temps que les papiers cadeaux, il les avait vite récupérés mais le papi était bien brûlé)dont je ne me souviendrais sûrement pas sans cette anecdote, un gros ours blanc que j’ai donné à mon petit frère pour Noël il y a trois ans, une poupée que j’avais appelé Sandrine et un vélo !

    1. J’ai eu un vélo rouge pour le Noël de mes 6 ou 7 ans, je ne sais plus… J’en ai encore l’image dans ma tête!
      C’est le vélo avec lequel j’ai appris à en faire sans les petites roues et ça aussi je m’en souviens!
      Moi aussi j’ai eu des Polly Pocket et j’avais oublié, merci de me le rappeler 🙂
      J’ai beaucoup joué avec mes Barbies aussi 😉

  2. Je partage totalement ton point de vue. J’adore l’ambiance familiale de noël, partager un bon repas, et quand cela est pertinent, offrir ou recevoir un petit cadeau. Mais le côté commercial me débecte. Et je remercie régulièrement mes parents de ne pas m’avoir pourri-gâtée !!!
    Je me souviens parfaitement bien de l’un de mes cadeaux de noël. Je l’ai reçu avec un plaisir incroyable et j’ai dormi avec durant de longues années. (Il est encore dans mon placard chez mes parents et il m’arrive de le ressortir !!! J’ai un peu honte mais ça montre à quel point ce cadeau a été sensationnel pour moi !)
    C’est “mon chien”, un gros chien en peluche, qui n’a pas dû coûté bien cher, mais si cher à mon cœur…
    Merci Natacha pour cet article
    Fanny

    1. Salut Fanny,
      merci pour ton commentaire 🙂
      J’avais un ours en peluche blanc pendant mon enfance, mais je ne sais pas si je l’ai eu à Noël. Il me servait de poupée souvent! Je le promenait avec une poussette…
      Souvent les jouets dont on se souvient et qui ont le plus compté n’ont pas vraiment de valeur, commerciale en tout cas…
      Pour moi, le jouet qui a le plus compté était mon vélo rouge! Et quand on interroge les gens sur LE cadeau de Noël qu’ils ont le plus aimé, il me semble que le vélo fait presque l’unanimité.
      Bises,
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *