Pratiquer l’hygiène naturelle hors de la maison – Mon défi HNI

hygiène naturelle hors de la maison

Pratiquer l’hygiène naturelle hors de la maison peut faire peur. Mais avec un peu d’organisation, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas.

Pratiquer l’hygiène naturelle hors de la maison

S’organiser

Prévoyez un ou plusieurs changes selon la durée de la sortie. Vous pouvez les laisser dans la voiture et en prendre un dans votre sac.

Si vous vous baladez et que vous portez votre enfant, il sera d’autant plus facile pour vous de repérer les signaux et de proposer d’éliminer, surtout dans la nature. Il y a bien-sûr quelques règles à respecter, les voici.

En voiture

Le matériel

Prévoyez un saladier à couvercle ou un pot refermable de petite taille que je vous suggère de laisser dans la voiture. Ce sera très utile si vous faites de longs trajets.

Installer une alèse imperméable ou une peau d’agneau pour siège auto sous les fesses de votre bébé, si vous le laissez sans couches, n’est pas non plus inutile.

hygiène naturelle hors de la maison
Alèse en PUL doublé d’un tissu en coton

 

 

hygiène naturelle hors de la maison
Peau d’agneau pour siège-auto

 

 

L’importance des pauses pipi régulières

Faites des arrêts fréquents en repérant à l’avance, dans votre itinéraire, les endroits les plus propices pour éliminer. Il est d’autant plus important de faire des pauses régulières – à voir selon les rythmes de votre bébé – qu’on ne peut pas s’arrêter n’importe où en voiture, surtout sur l’autoroute.

Si cela vous stresse trop, vous pouvez utiliser des couches pour ce moment. Je mets des couches à ma fille pour les trajets à partir d’un quart d’heure.

Anticiper l’élimination en hygiène naturelle n’est pas un problème puisque votre bébé est habitué à relâcher ses sphincters volontairement avec la suggestion.

Les enfants ayant acquis la continence de manière conventionnelle n’ont pas cette capacité. C’est pourquoi il peut être très frustrant pour beaucoup de parents qui demandent à leurs enfants de faire pipi avant de partir, de les entendre répondre qu’ils n’ont pas besoin d’y aller, et de les entendre à nouveau dire, dix minutes plus tard, qu’ils ont envie de faire pipi !

Les inquiétudes face aux sorties

Ne vous inquiétez pas, il y a des toilettes dans tous les lieux publics, tout le monde en a besoin. Au fur et à mesure, vous saurez quels sont les endroits que vous préférez parce que les toilettes sont faciles d’accès, toujours propres… Dans certains supermarchés, les toilettes ne sont accessibles que pour le personnel, par exemple. Je n’en suis plus cliente, ou très ponctuellement, pour le moment.

Les sorties sont une occasion de franchir un pas supplémentaire dans la pratique de l’hygiène naturelle. Ils vous permettront de vous connecter encore plus à votre bébé. Si cela vous stresse trop, vous pouvez utiliser des couches, bien-sûr. Et même si le pipi atterrit dedans, ce n’est pas grave. Il y a mille et une choses à voir dehors, il peut arriver que votre bébé soit occupé à tout autre chose qu’à ses besoins d’élimination. Dehors, ce n’est pas chez lui. C’est l’inconnu, l’aventure.

Si un problème se pose, et que vous voulez vraiment trouver une solution, elle se présentera à vous.

Gardez confiance !

Avez-vous des inquiétudes particulières par rapport à la pratique de l’hygiène naturelle hors de la maison ?

Quelles sont vos expériences les plus marquantes à ce sujet ?

Partagez cela dans les commentaires, si ça vous dit !

 

Natacha

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *