Comment pratiquer l’HNI quand il fait froid – Mon défi HNI

maman sans poussette

Pratiquer l’hygiène naturelle quand il fait froid peut être un véritable défi!

Ce court article est fait pour vous donner des pistes et des astuces pour continuer à pratiquer sereinement sans craindre que votre bébé ne prenne froid.

Pour les nourrissons

Mon expérience de l’hygiène naturelle n’a eu de cesse de me montrer que, pour chaque problème, il y a une solution. Et cette solution est souvent fonction de l’âge de l’enfant concerné.

Les vêtements

Si vous avez un nouveau-né ou un nourrisson, vous pouvez utiliser des jambières en coton ou en laine tricotée, des chaussettes doublées de chaussons en polaire ou en laine tricotée. La polaire et la laine ont le double avantage d’être chaudes et de sécher très vite. Parfois, on dirait même que la polaire n’a pas été mouillée.

Vous pouvez seulement changer les chaussettes fines si besoin et remettre les mêmes chaussettes en polaire par-dessus. Ne vous inquiétez pas, le pipi d’un bébé non diversifié n’a pas d’odeur, est souvent très clair et émis en petite quantité.

Vous pouvez lui mettre une culotte munie d’un insert, si vous en trouvez d’assez petites pour lui. Sinon, vous pouvez lui mettre une couche lavable sans la surcouche, ainsi vous serez certain de déceler les moindres pipis, et de pouvoir changer votre bébé tout de suite.

Vous pouvez aussi laisser les parties intimes nues, il ne prendra pas froid. Au contraire, il est excellent pour la santé de garder la région périnéale au frais. La thermorégulation se fait bien mieux, en plus. Enfin, cela vous permet d’observer comme il se doit les rythmes d’élimination et les signaux émis par votre bébé au moment ou il élimine.

HNI quand il fait froid

L’équipement

Si le bébé est posé sur un tapis, vous pouvez installer une alèse imperméable sous ses fesses. Veillez à ce qu’elle soit assez grande si votre bébé sait se retourner.

Pour dormir, installer le bébé sur une peau d’agneau le maintiendra au chaud. Les peaux d’agneaux ont le triple avantage d’être thermorégulatrices, auto-nettoyantes et toutes douces.

Il est important, surtout par temps froid, de mettre le plus de pièces de vêtements possibles. Cela permet de changer seulement la pièce qui a été mouillée. On essaiera alors de mettre une culotte, des jambières et des chaussettes et non un collant.

Ceci dit, ces combinaisons ont bien fonctionné pour moi quand ma fille ne marchait pas mais dès lors qu’elle s’est mise debout, il a fallu trouver d’autres moyens. Tout se mouillait si elle faisait pipi sans prévenir!

HNI quand il fait froid
Ce bébé est porté sous une peau d’animal qui maintient bien au chaud et absorbe les petits accidents, qui sont rares chez les peuples vivant traditionnellement.

Pour les enfants qui rampent et qui marchent

Le body

Le fameux body n’a eu d’utilité pour moi que par température négative et quand ma fille rampait ou allait à 4 pattes. Le body est une pièce vestimentaire très réputée chez les bébés, mais n’est absolument pas pratique en hygiène naturelle. Elle l’est si vous mettez des couches et dans le cas cité plus haut. Seulement, si vous voulez continuer de communiquer avec votre bébé sur ses besoins d’élimination, vous allez être embêtée à chaque fois que vous voudrez changer sa couche ou proposer le pot.

Quant à mettre un body sans couches, je le déconseille. Le body sera mouillé à l’entre-jambes si accident et vous aurez tout à changer, ce qui ennuie l’enfant (et le parent). Culotte et t-shirt assez long pour être rentré dans la culotte est une meilleure combinaison.

HNI quand il fait froid

Vêtements pratiques

Si, comme moi, vous avez un grand bébé, avec de belles cuisses pleines de plis, les jambières ne tiendront plus une fois qu’il marchera. Ma fille s’est retrouvée avec les jambières qui lui glissaient aux genoux pas moins de 5 minutes après les lui avoir mises. Et comme elles étaient mouillées au même titre que ses chaussettes et sa culotte s’il y avait un accident, et qu’en plus il y avait une petite mare de pipi à ses pieds, j’ai décidé de lui mettre un pantalon facile à mettre et à retirer.

J’ai laissé la culotte au début, mais rapidement et malgré l’insert, ça n’absorbait plus les pipis, dont le volume était devenu plus important. Je l’ai donc habillée d’un pantalon avec ceinture élastique ou d’un jogging, ou d’un legging, tout ça sans culotte. Et c’est tellement confortable! Rien ne la gêne dans sa motricité. Si elle a besoin d’éliminer, ça prend quelques secondes de déshabillage et de rhabillage.

HNI quand il fait froid
Un legging porté sans couches ni culotte

Pour les sorties

Oubliez les vêtements de ski et/ou de grand froid. Très peu pratique, sauf s’il fait vraiment très froid chez vous. Nous avons des hivers cléments par chez moi. Il y a rarement de la neige et rarement de températures négatives. Auquel cas, vous pouvez proposer le pot avant de sortir et de même en rentrant. Pendant la sortie, vous pouvez mettre une couche. C’est ce que je ferai, je pense.

Si vous portez votre enfant, habillez-le normalement et mettez un grand pull et un grand manteau ou des vêtements de portage par-dessus.

Je préconise surtout des vêtements près du corps pour le bébé, ça facilite le portage. Il existe des t-shirts thermiques, à mettre sur la peau nue, et rajouter des couches de vêtements fines par dessus.

Le portage réchauffe mutuellement le porteur et le bébé, donc pas d’inquiétude à avoir. On a moins froid en portant que si le bébé est dans une poussette et nous derrière.

Nous prenons surtout froid de la tête (et des extrémités en général) alors mettez un bon bonnet doublé en laine polaire qui s’attache avec des liens  et qui couvre les oreilles! Les liens sont indispensables sur le bonnet car le bébé ne peut pas le retirer. Le bonnet est impossible à remettre quand on est seul et que le bébé est porté dans le dos! Sauf en défaisant tout…

HNI quand il fait froid
On s’apprête à sortir par environ 5°. Et non, ma fille ne porte pas de couches!

En résumé

Essayez de mettre plusieurs pièces de vêtements, si vous trouvez que cela est plus pratique.

Plus votre bébé est petit, et moins il se salira, s’il y a un accident.

Votre enfant grandira au fur et à mesure de l’expérience et aura envie de participer, de se déshabiller seul etc… Ça facilitera la pratique.

Mettez seulement des vêtements pratiques à enfiler et à retirer. Il faut que votre enfant soit à l’aise, pas gêné dans sa motricité.

 

Natacha.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à gérer :

  • les sorties avec votre enfant​​​
  • ​les nuits​ sans couches​​​
  • ​le regard des autres
  • votre frustration​ envers les ratés et les régressions​​​

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *