Ma découverte de la pédagogie Montessori

ma découverte de la pédagogie Montessori

Depuis quelques semaines, ma fille de 2 ans va dans un jardin d’enfants Montessori pour y passer quelques heures quotidiennes. « Petits Lasaï » est situé à Lasse, au Pays Basque.

J’habite un milieu rural, pour ceux qui connaissent un peu le secteur ou ont déjà visité mon blog. Nous avons donc beaucoup de chance d’avoir accès à ce genre de services. C’est l’occasion pour moi de vous parler de ma découverte de la pédagogie Montessori.

Je ne connaissais que vaguement le concept. C’est une pédagogie très intéressantes et riche de sens. Elle prône des valeurs fortes à mes yeux et à celles de mon mari : l’autonomie, la confiance en soi et la liberté.

Je suis donc allée interroger les membres de l’équipe afin d’en savoir plus sur ce mode d’apprentissage.

Natacha Guillaume (NG):

Tout d’abord, qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

PetitsLasaï (PL):

C’est une pédagogie qui permet à l’enfant de faire ses propres choix, en liberté. On respecte le rythme de l’enfant. L’entraide et la vie de groupe sont aussi de mise. L’enfant acquiert de l’autonomie et de la confiance en lui par l’auto-correction que lui permet le matériel mis à sa disposition.

NG :

En quoi diffère-t-elle des autres pédagogies ?

PL :

Dans cette pédagogie, on accède à l’apprentissage par les 5 sens. On décrypte les périodes sensibles et l’adulte est présent en tant que guide. Enfin l’auto-correction est valorisée comme une étape de l’apprentissage et non comme une erreur, ce qui fait que l’enfant prend confiance en lui. Beaucoup des autres pédagogies alternatives se sont inspirées de Montessori.

NG :

Pourquoi pensez-vous qu’elle a autant de succès de nos jours ?

PL :

Les gens en sont arrivés à des conclusions sur les méthodes d’apprentissages des dizaines d’années précédentes. Il y a eu une prise de conscience sur le fait que ces méthodes n’étaient pas appropriées.

NG :

Concrètement, comment se passe une journée type ?

PL :

Les enfants qui arrivent avant 9h jouent librement. Sont mis à leur disposition des puzzles, des Legos, de quoi dessiner ou faire du découpage et des livres.

Puis, la cloche sonne. Tout le monde se retrouve et s’assoit en cercle pour se dire « bonjour ». Il y a toujours deux professionnelles. Chacune est référente d’une langue, soit le français, soit le basque.

Le lundi et le vendredi, ce temps se passe en basque. Sont inscrites la date et la météo à l’aide d’étiquettes, également. Puis, on met de l’ordre dans les étapes de la journée.

ma découverte de la pédagogie Montessori
La date en basque, la météo et les moments de la journée à “Petits Lasaï” – Prise de vue Natacha Guillaume

Les règles générales sont dites dans la même langue toute la journée. Ensuite, les enfants marchent sur la ligne tracée autour d’un meuble placé au centre de la pièce de vie. Au début, pour aider à la concentration, les enfants portent un plateau avec une coupelle remplie d’eau posée dessus. Ce moment permet de se centrer sur soi et de (re)trouver le calme.

 

ma découverte de la pédagogie Montessori
La ligne à “Petits Lasaï” – Prise de vue Natacha Guillaume

Puis, chaque enfant peut aller choisir une activité qui lui sera présentée individuellement, dans les deux langues. Dans le domaine du « langage », on privilégiera la langue maternelle de l’enfant pour lui présenter les premières activités. On intégrera la seconde une fois que l’autre sera maîtrisée.

Les enfants peuvent aussi aller se reposer sur un tapis avec leur doudou. Les doudous sont rangés dans une pochette mais sont en accès libre.

 

ma découverte de la pédagogie Montessori
La salle de repos et le “range-doudous” de “Petits Lasaï” – Prise de vue Natacha Guillaume

Ils peuvent également aller consulter un livre à la bibliothèque ou « ne rien faire ».

A 10h45, un temps de jeux à l’extérieur et de jardinage est proposé aux enfants.

A 11h30, c’est le moment du repas. Mais avant, il faut aller se laver les mains ! Un enfant, à tour de rôle chaque jour, aura préalablement mis le couvert en suivant un modèle. Chaque enfant peut aller se servir seul, chacun son tour. Il prendra ce qu’il veut.

A 12h30, les enfants sont changés si besoin.

ma découverte de la pédagogie Montessori
Comment se laver les mains 1/2 – Prise de vue Natacha Guillaume

 

ma découverte de la pédagogie Montessori
Comment se laver les mains 2/2 – Prise de vue Natacha Guillaume

A 13h, on lit une histoire puis on écoute une musique allongés sur un lit. Ensuite, survient l’endormissement, jusqu’à 15h environ.

Après ce temps de sommeil, les enfants sont invités, chacun à leur rythme, à reprendre le rituel de la marche silencieuse sur la ligne, au centre de la pièce. Jusqu’à 16h, ils peuvent travailler en autonomie.

A 16h, c’est le goûter.

De 16h30 à 18h, ils peuvent aller jouer dehors. Et enfin, c’est l’heure des départs.

Petites variations

Le mardi après-midi, le travail en autonomie est remplacé par de l’art.

Le mercredi après-midi, une thématique mensuelle est proposée : cuisine, sport, musique, jardinage ou activité manuelle.

Le jeudi matin, de 9h à 10h30 les enfants travaillent en autonomie. Puis de 10h30 à 10h45, on leur propose un atelier des émotions. Il s’agit pour l’enfant de nommer son émotion du moment en choisissant parmi plusieurs images très représentatives. Ensuite, il pourra s’exprimer plus en détails sur ce qu’il ressent, pourquoi il se sent comme ça maintenant…

NG :

Comment apprenez-vous un geste ou une action aux enfants ?

PL :

L’enfant choisit une activité et demande à l’adulte de la lui montrer. Il appose une étiquette sur laquelle figure son prénom sur la table à côté de son activité. Ce qui signifie que ce travail lui appartient et qu’il en est responsable jusqu’à son rangement. Pendant qu’il fait cette activité, aucun autre enfant ne pourra y avoir accès. Ils s’assoient et l’adulte montre l’activité avec des gestes lents et précis. Pas de mots car ils brouillent le cerveau. Quand l’enfant aura terminé d’expérimenter l’activité, il devra la ranger et la remettre à sa place.

NG :

Quand un enfant arrive à 2 ans, comment se passe son intégration au sein du groupe ?

PL :

Au début, il sera essentiellement guidé vers les activités sensorielles et de vie pratique. Cela correspond à sa période sensible.

ma découverte de la pédagogie Montessori
Vie pratique – Prise de vue Natacha Guillaume

NG :

Que sont les périodes sensibles ?

PL :

C’est une période pendant laquelle l’enfant sera naturellement intéressé par quelque chose. Par exemple lorsqu’un enfant demande ce qui est écrit sur un panneau d’affichage ou un livre, on en conclura qu’il a un intérêt pour le langage. Il pourra ainsi faire et refaire une activité jusqu’à maîtriser le geste ou l’action et passer à autre chose de lui-même. S’il ne parvient pas à réaliser un geste ou une action, l’adulte le guide vers une autre activité afin de maintenir sa confiance en lui. Qu’il puisse faire quelque chose d’accessible pour lui est primordial pour cela.

NG :

Concernant l’autonomie, vous incitez les enfants à écouter leurs besoins. Comment procédez-vous ?

PL :

Tout est mis à disposition et à hauteur des enfants afin qu’il n’aient pas besoin de l’adulte, la plupart du temps. Ils pourront faire quelque chose quand ils en auront besoin. On ne refuse rien tant que cela entre dans les règles, et on n’incite pas non plus : on guide.

La salle de bain avec toilettes, lavabos et gobelets reste ouverte. La salle de sieste et les doudous sont libres d’accès. Chacun apprend donc à gérer ses propres besoins seul et en autonomie.

NG :

Quelles sont les règles à appliquer au sein du jardin d’enfants ? Comment faites-vous pour les expliquer aux enfants ?

PL :

Contrairement aux idées reçues sur les pédagogies alternatives, liberté ne veut pas dire que l’enfant peut tout faire. Rigueur et cadre sont nécessaires pour permettre sa construction du « moi ».

On marche pour se déplacer. On met des chaussons dans la pièce de vie. On met ses chaussures ou ses bottes pour aller dehors et on les retire pour entrer. On soulève les chaises pour les ranger. On n’embête pas un copain qui fait une activité Si l’on veut, on peut regarder l’adulte montrer l’activité à un copain en restant calme et silencieux à coté.

On ne s’allonge pas dans la pièce de vie mais dans la salle de repos. On ne marche pas à 4 pattes. On ne court pas. On ne prend pas un jouet qui est dans les mains d’un autre enfant. On ne crie pas. On ne peut choisir une activité que si elle a été présentée par l’éducateur. On ne peut pas détourner le matériel, sinon il devra être rangé.

Ces règles sont affichées sur le côté d’un meuble avec une chaise posée devant. Ce sont des photos qui illustrent chacune des règles. En vert, ce que l’on doit faire. En rouge, ce qu’on ne peut pas faire.

Le travail peut être effectué assis, debout (pour les transvasements, par exemple), ou au sol sur le tapis.

NG :

S’il y a un conflit entre deux enfants ou qu’un enfant ne respecte pas les règles, comment le gérez-vous ?

PL :

On rappelle les règles deux fois. Puis, on invite l’enfant à s’asseoir sur la chaise devant les règles. Cela lui permet de réfléchir en visualisant les photos à ce qu’il peut faire ou ne peut pas faire. Cette chaise est placée un peu à l’écart pour permettre à l’enfant de se calmer et de prendre et du recul face à la situation.

ma découverte de la pédagogie Montessori
La chaise à réfléchir – Prise de vue Natacha Guillaume

J’étais heureuse de vous faire part de ma découverte de la pédagogie Montessori.

Je remercie très chaleureusement l’équipe, au grand complet, du jardin d’enfants “Petits Lasaï” à Lasse, au Pays Basque. Elle a su m’accueillir et répondre à mes questions comme il se doit 🙂

Connaissiez-vous la pédagogie Montessori? Avez-vous inscrit, ou avez-vous envie d’inscrire votre enfant dans un établissement qui propose un enseignement basé sur la pédagogie Montessori?

Partagez-cela dans les commentaires! Merci.

Et comme d’habitude, cliquez sur “abonnez-vous” pour ne rater aucun de mes prochains articles!

 

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


4 commentaires sur “4”

  1. test (désolée je me sers de ton article comme cobaye pour voir si le nom de mon blog s’affiche enfin quand je mets un commentaire qq part… promis je vais me faire aider par qqn afin de ne plus prendre ton blog en otage) 😀 (tu peux supprimer ce comm… ouh encore du boulot),

    je reviendrai probablement un de ces 4 mettre un vrai commentaire digne de ce nom sur le sujet de la pédagogie Montessori (mais là je suis à autre chose comme tu vois) 🙂

    désolée… et merci ( 😉 ) hihi.. (en même temps je ne te laisse guère le choix…)

    promis c’est juste une seule fois!

    Laurie

    1. Pas de soucis Laurie…
      Et oui cela fonctionne très bien 😉
      Tu fais désormais partie de la blogosphère!
      En attendant de lire ton prochain article 🙂
      Bises, Natacha

  2. Salut Natacha!
    Super, je ne savais pas qu’il y avait des structures “spécialisées” Montessori! J’ai trouvé cet interview très intéressante et enrichissante. La méthode Montessori a le vent en poupe, perso je trouve que certains aspects sont très pertinents d’autres me parlent moins. J’aime l’idée que la méthode ne veut pas dire d’autoriser les enfants à faire n’importe quoi! Bel article, merci 😉
    Maité

    1. Merci Maïté pour ton commentaire 🙂
      Oui c’est un aspect très important pour mon mari et moi aussi qu’on ne rentre pas dans le laxisme. Pour nous, les limites permettent à l’enfant de se construire…
      Natacha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.