Le burn-out maternel – article invité écrit sur le blog Sortir du burn-out

burn-out maternel
En parlant de burn-out, on peut également en faire même « sans » travailler. Beaucoup de mères, malheureusement, l’ont vécu. Cela se nomme le burn-out maternel…

Je suis partie à la rencontre, virtuelle, de quelques-une d’entre elles. Mais pas tant que ça en fait, tellement le sujet est tabou ! Je pense que beaucoup ont eu peur ou pas envie d’en parler. Mais le pire, c’est certainement que beaucoup s’ignorent…

Le burn-out, qu’est-ce que c’est ?

Burn-out, en anglais, ça veut dire « brûler », « griller ». C’est un phénomène qui peut arriver aux travailleurs lorsqu’ils sont en situation de surmenage. Ils travaillent trop, trop tard, trop longtemps. Ne sont plus satisfaits de leur travail. Le burn-out est une point de non-retour que beaucoup de travailleurs connaissent ou connaîtront dans leur vie. Il s’agit d’une fatigue émotionnelle et physique intense, associée à un dégoût de son travail, des autres, et même de sa vie en général, parfois. Il peut aussi y avoir une impression d’enfermement, de tristesse quasi-permanente, de solitude. Un jour, c’est l’explosion. Certains s’enfoncent dans une grave dépression, d’autres perdent temporairement l’usage de leurs jambes, ou de la parole, parmi tant d’autres conséquences…

Mais alors, le burn-out maternel, qu’est-ce que c’est?

La programmation maternelle primitive

Une femme, lorsqu’elle devient mère, acquiert ce que l’on appelle la programmation maternelle primitive. En fait, son cerveau se reprogramme, en quelque sorte. Il revoit l’ordre de ses priorités. Celles-ci étant, en tout premier lieu et loin devant toute autre, pourvoir au bien-être physique et psychique de son enfant. Une mère ne peut pas faire autrement, c’est naturel. Elle pensera d’abord à son bébé.

Puis, à elle.

Cliquez ici pour lire la suite…

Et surtout, si vous connaissez une maman (ou un papa, c’est possible aussi) qui se trouve dans cette situation, n’hésitez pas à partager avec elle ou lui cet article. Faites-le même si vous pensez que cette personne est en situation de burn-out maternel mais sans certitude.

Avez-vous vécu un burn-out maternel? Personnellement, je me sens souvent très fatiguée “émotionnellement”… Merci de partager avec moi votre expérience dans les commentaires. Cela aidera sans doute d’autres parents à se reconnaître et à s’en sortir!

Et, bien-sûr, abonnez-vous au blog pour ne rater aucun article à paraître. A bientôt,

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    68
    Partages
  • 68
  •  
  •  
  •  
  •  

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide des parents qui vous aidera à :

  • utiliser moins de couches avec votre bébé;
  • en finir avec les coliques du nourrisson;
  • soigner définitivement les érythèmes fessiers;
  • aider votre enfant à aller au pot/WC seul et sans stress


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.