Bébé sans couches (ou avec) : la pratique de l’HNI en question – article invité sur le blog Voyager en soi

bébé sans couches

J’ai le plaisir de vous faire découvrir l’article que j’ai écris pour Bastienne du blog “Voyager en soi“. J’y présente l’HNI, ou le fait de pouvoir élever son bébé sans couches (et gérer cela de manière saine), afin d’ouvrir mon blog à un public plus large, qui ne connaîtrait pas cette pratique. Certains se verraient intéressés mais auraient besoin de plus d’informations. Et d’autres n’en auront tout simplement pas entendu parler.

Le blog de Bastienne est riche en articles permettant de se construire une idée sur le maternage afin de faire des choix en conscience. Elle propose également du coaching parental, en présentiel (Rivières, Tarn) ou en ligne 😉

Et si on se mettait à la parentalité positive ?  L’offre de coaching parental présenté par Bastienne :

La parentalité positive, même si c’est un terme à la mode, a déjà été mentionnée en 1989 dans la Convention des Nations Unies sur les Droits des Enfants.
Elle considère l’enfant comme une personne à part entière qui doit être traitée avec soin, respect et amour. De plus, la loi de juillet 2019 interdit les châtiments corporels.
Souvent plus facile à dire qu’à faire, il est intéressant de renforcer nos compétences de parents, car oui, on peut apprendre toute notre vie 🙂
En tant que coach parentale, j’accompagne les parents désireux de vivre une relation plus harmonieuse avec leurs enfants et surtout de vivre un quotidien “moins prise de tête” (car cela prend de l’énergie d’être tout le temps en colère ou dépassé !). C’est un temps d’écoute et de conseils sur plusieurs séances à partir de vos problématiques et d’un objectif défini ensemble, qui peut se réaliser à distance via le téléphone ou par internet en visio.
Cela peut être pour des difficultés ponctuelles ou récurrentes, avec bébé, enfant ou adolescent.
Les thèmes peuvent être les suivants : communication parents-enfants ou dans la fratrie, gestion des émotions, phases d’opposition, sommeil, repas, gestion des écrans, peur d’être parent etc.
Vous trouverez toutes les infos sur mon site : www.coachingparental-tarn.fr
Bastienne

Sans plus tarder, voici l’article que j’ai écris en tant qu’invitée sur le blog de Bastienne, voyager en soi, “Bébé sans couches (ou avec) : la pratique de l’HNI en question

“Très contente de mon expérience avec mes 2 enfants, commencée à 1 mois pour mon aîné et à 2 semaines pour mon 2e, je souhaite partager la pratique de l’Hygiène Naturelle Infantile (HNI).

Pour cela, un article (environ 10min de lecture) ci-dessous écrit par Natacha qui a dédié son blog autour de ce sujet :

 

Qu’est-ce que l’HNI ? (ou le fait d’élever son bébé sans couches, ou presque)

Les bébés savent lorsqu’ils veulent faire leurs besoins, dès la naissance. Ils expriment leur besoin d’éliminer à leurs parents. Le parent, en position d’observation, va pouvoir capter ces signaux. Et ce, par des gestes, des sons, des mimiques, des pleurs caractéristiques…

Et ensuite, suggérer au bébé d’éliminer en le portant en position physiologique au-dessus des WC, d’un pot, dans la nature…

On peut également observer les rythmes et habitudes du bébé concernant son élimination et/ou se reposer sur son intuition de parent.

Tous ces outils nous permettent de pouvoir mettre en place la communication avec le bébé. Et ce afin de l’aider à faire ses besoins loin de lui-même.

Lire la suite sur le blog Voyager en soi

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 thought on “Bébé sans couches (ou avec) : la pratique de l’HNI en question – article invité sur le blog Voyager en soi”

  1. Павел dit :

    Il y a le pot chapeau concu pour l’HNI qu’on trouve sur Ecopitchoun. Autrement, une bassine ou un pot font l’affaire, puis surtout le lavabo et les toilettes egalement. On peut aussi proposer des bouteilles (photo) qui se replient pour les sorties par exemple. Autrement, concernant les vetements, on deshabille souvent bebe alors on va au plus simple. On peut trouver des pantalon fendus appeles pantalons chinois avec une ouverture au niveau des parties generales quand on installe l’enfant en position pour eliminer. Parfois on peut juste laisser son bebe en jambiere avec une couche. Il existe aussi des couches speciales HNI. Sans investir dans de nouveaux vetements, on peut simplement oublier les pyjamas et les salopettes, on privilegie alors les legging et pantalons souples.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post