Le baby clash – Semaine 9 de mon défi

baby clash

Le baby clash, qu’est-ce que c’est ?

En deux mots

C’est une crise de couple vécue après la naissance d’un enfant ou l’arrivée d’un enfant adopté au domicile.

Qui subit ça ?

Tout le monde. Tous les couples ayant récemment accueilli ou donné naissance à un enfant peuvent vivre un baby clash. Il n’y a aucun modèle de couple plus touché qu’un autre.

Pourquoi ?

Les nouvelles responsabilités, la pression sociale, les nuits plus courtes et/ou le sommeil de moins bonne qualité en général et tant d’autres choses font qu’on peut vivre un baby clash au sein du couple.

L’arrivée d’un enfant ce n’est pas qu’un changement, c’est LE tournant de la vie d’un couple. Plus question de faire machine arrière ensuite. Et ça peut s’avérer perturbant…

Quels risques ?

La séparation du couple, ou pire, vivre ensemble sans s’aimer, ni se respecter. En faisant chambre à part, de manière subie, par exemple. Ou en ne se parlant plus ou moins bien.

En cause, le manque de temps, d’énergie, d’envie.

En effet, s’occuper d’un enfant peut être très chronophage, énergivore, et les conditions d’accouchement peuvent ne pas avoir été idéales. Ceci ne facilite pas la reprise des rapports sexuels.

Concernant la vie intime du couple, tout peut s’être bien passé les mois suivants la naissance. Puis, le bébé vivant des angoisses de séparation, des poussées dentaires douloureuses, une difficulté de sevrage maternel à la reprise du travail de la maman, ou tout autre chose faisant que les parents se tournent intensément vers l’enfant en oubliant leur vie de couple peut instaurer une cassure dans la vie intime.

Le couple oublie qu’il est un couple. Il n’est plus que le papa et la maman de cet enfant. Avec la vie professionnelle en second dans la liste des priorités, il ne reste plus beaucoup de temps et d’énergie pour le reste.

Comment sortir du baby clash?

Je n’en sais rien.

J’ai bien quelques pistes de réflexion à donner mais franchement, c’est bien maigre.

Je ne vous sortirai pas le fameux « il faut prendre du temps pour soi ». Ça non.

Bien-sûr, c’est ce qu’il faudrait faire. Oui, ça va vous aider à surmonter l’épreuve.

Il peut être difficile de prendre du temps pour son couple quand on sent que son enfant a besoin de nous. Et aussi quand on n’a pas envie de le laisser ne serait-ce que pour une heure. Dès que les choses s’apaisent pour lui, c’est ce qu’on peut essayer de faire.

N’oubliez pas qu’il faut s’habituer à demander de l’aide lorsqu’on est parents et qu’on veut du temps à deux, comme avant. Les propositions de garder un enfant ne viennent que rarement d’elles-mêmes.

Ce peut être difficile mais si quelqu’un ne veut pas, il dira “non” et c’est tout.

Prendre un petit peu de temps seul ou à deux est salutaire, parfois. Retrouver son enfant après un petit moment d’absence est une sensation très agréable!

baby clash

Ce que j’ai fait et qui m’a aidé

Pensez à des moments heureux vécus ensemble, quand ça va mal. Exemple : le jour de votre mariage ou de la demande en mariage ; un voyage, un week-end ou ne ce serait-ce qu’un pique-nique ; la première fois que vous vous êtes embrassés ou que vous vous êtes dit que vous vous aimiez ; le jour de la naissance de votre enfant (seulement si ça vous fait du bien)…

Chez moi, le baby clash a commencé après la première année de ma fille. Peut-être après, je ne sais plus très bien, en réalité. Je n’ai pas l’impression d’en avoir terminé avec cette épreuve.

Crise de couple ou fin de l’histoire d’amour ?

Avant ça, on s’aimait comme des fous, mon mari et moi. Et penser à ça me fait beaucoup de bien.

Donc, tant qu’on a envie d’être ensemble et qu’on ressent de l’amour ou tout autre sentiment s’en rapprochant en pensant à sa moitié, les choses ne peuvent que s’arranger.

Un petit pas après l’autre et les choses retrouveront leur place.

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

​Merci d'avoir lu
cet article !

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide "Surmonter les 4 peurs de base​ des familles pratiquant l'hygiène naturelle" qui vous aidera à :

  • garder le lit sec pendant le sommeil ;
  • sortir de la maison sans couches et sans stress ;
  • gérer votre peur du regard des autres ;
  • rester serein face aux ratés et aux régressions


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.