Les 5 plus gros mensonges sur les couches – Mon défi HNI

image mensonges sur les couches

Voici les mensonges sur les couches les plus gros et les plus honteux…

  • Ça libère les parents d’un fardeau

Et moi je suis la Reine d’Angleterre !

A l’époque où les mères langeaient leurs bébés avec des couches en tissu, effectivement, c’était la galère. Lesdites couches étaient les ancêtres, en pire, des couches lavables. Les couches jetables n’ont jamais libéré les parents d’un fardeau. C’est juste ce qu’on leur fait croire pour qu’ils en consomment. Un parent pratiquant l’hygiène naturelle ne connaît pas les désagréments liés à l’usage des couches.

  • Quand on n’en mets pas on se retrouve avec du pipi et du caca partout

Pas plus que si on met des couches à son bébé. Et au fur et à mesure de la pratique de l’hygiène naturelle, beaucoup moins, voire pas du tout. On entretient la conscience qu’a le bébé de son élimination, alors la conséquence logique est qu’il devient continent. C’est naturel.

Même en ne pratiquant pas l’hygiène naturelle, c’est-à-dire en nettoyant les déjections derrière l’enfant sans communiquer à ce sujet, il deviendra continent bien plus rapidement que si on lui mettait des couches.

bébés nus mensonges sur les couches
Bébés sans couches
  • Il faut attendre que l’enfant soit prêt pour lui apprendre la propreté car ça le traumatise sinon

L’un des pires mensonge sur les couches qui soit proféré

L’industrie des couches a inventé de toute pièce ce mensonge afin de culpabiliser les parents souhaitant faire autrement que d’en mettre. Évidemment, jouer sur le facteur « peur » des parents, ça fonctionne toujours. Tant et si bien que plus aucun parent en Occident ne sait qu’il est même possible d’élever son enfant sans couches.

Le mensonge est basé sur les méthodes coercitives utilisées autrefois (et même encore maintenant) pour « dresser » les bébés à l’utilisation des toilettes et/ou du pot.

On dit bien aux parents qu’il faut attendre que l’enfant soit mûr, qu’il faut y aller en douceur, et comme ces propos paraissent très rassurants et sains, pourquoi on n’y croirait pas ?

Bien-sûr, l’hygiène naturelle est utilisée depuis toujours pas nombre de peuples de part le monde et ces enfants n’ont jamais été traumatisés car elle se base sur l’activation de mécanismes naturels. Et ça c’est très dérangeant, alors évidemment les gens qui font ça sont des illuminés ou pire des chamans vaudous échappés de l’asile. Faut pas les écouter, ça nous mènerait dans une secte, peut-être.

  • Bébé = couches, c’est naturel. De toute façon on ne peut pas faire autrement !

Bien-sûr. Pourquoi on se poserait la question, d’ailleurs ?

Quand mon entourage me questionne, non sans une pointe d’ironie (« qu’est-ce qu’elle s’embête, celle-là? »), d’inquiétude (« elle va réussir à faire mieux que moi… »), voire de cynisme (« toujours à vouloir faire pas comme les autres »), il pense souvent que je me contente de laisser ma fille sans couches et de nettoyer derrière elle. Que ce que je fais est dur, impossible, que jamais il ne pourrait y arriver… bref que des idées reçues ! Alors qu’il ne sait rien de la pratique, ni du pourquoi et du comment.

Toujours l’industrie des couches en cause, bien-sûr. Une pub avec un bébé sans couches, ça choquerait presque ! Même plus besoin de proférer de mensonges sur les couches, les gens ont adhéré à la manœuvre. Et puis ils en font des jolies et de plus en plus absorbantes, le rêve !

  • Il y en a de supers jolies maintenant, en plus elles sont lavables, c’est naturel et écologique!

Une couche lavable, c’est une couche avant tout. Même sur les jetables, y’a de beaux motifs maintenant, de toute façon.

C’est quasiment un accessoire de mode pour certains! Et ça a le don de m’agacer. Je ne supporte pas de voir un parent tout fier à côté de son bébé avec une belle couche :

« Personne ne l’a, celle-là. Mon bébé est trop beau ». Mouais… Vous voulez mon avis? Continuez d’acheter n’importe quoi puisque vous pensez que votre enfant en a besoin.

  • Et plein d’autres

Je pourrai citer plein d’autres mensonges sur les couches. La guéguerre que se livrent les fabricants entre eux est assez cocasse à regarder, quand on sait ce que je sais. Mais, faut la regarder de loin et éviter de tomber dans le panneau, parce que ça, c’est pas drôle, c’est dangereux!

 

Natacha

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *